L’Équarrisseur

Autrice : Nadine Matheson

Édition : Seuil

Genre : Thriller

Titre : L’Équarrisseur

Quatrième de couverture :

Lorsque des morceaux de cadavres sont retrouvés sur les rives de la Tamise, l’inspectrice Anjelica Henley pense immédiatement à Peter Olivier, alias l’Equarrisseur, emprisonné à vie pour avoir démembré ses septvictimes. Elle l’a elle-même mis derrière les barreaux et en a payé le prix : poignardée, elle a failli y laisser la vie et a passé de longs mois ennuyeux derrière un bureau.

De nouveau sur le terrain, elle cherche à retrouver ce copycat dont les motivations sont opaques. Et le choix des victimes, incompréhensible.

Mais rapidement, Henley comprend que ce tueur lui adresse des messages tout à fait personnels.

Pour l’arrêter, Henley doit affronter ses propres démons et revivre en plus intense ce qu’elle a déjà éprouvé avec l’Equarrisseur.

Quelques mots sur l’autrice :

Nadine Matheson est avocate pénaliste à Londres. L’Equarrisseur, premier volet d’une série, est d’ores et déjà un best-seller en Angleterre.

Ma chronique :

J’ai eu la chance de lire ce roman dans le cadre de mon statut d’enquêteur VIP pour le site BePolar . J’avoue qu’au départ, je n’était pas franchement emballé. Je ne lis plus de thriller, d’une part je me focalise de plus en plus sur la littérature nord américaine et d’autre part, j’ai l’impression que les thrillers européens deviennent une surenchère du gore. Du coup avec un tel titre et une telle couverture, je partais avec quelques aprioris.

Mais ce n’était pas fondé. Avec les thrillers, il y a toujours au début, les chapitres qui posent les bases et tout d’un coup tu te fais choper et embarquer à ne plus pouvoir lâcher ton bouquin et à vouloir aller au bout pour avoir le fin mot de l’histoire. Et bien ici, c’est ce qu’il s’est passé pour moi. En plus les chapitres courts viennent mettre du rythme et de l’intensité. J’ai franchement bien aimé l’intrigue, pourtant, je n’ai pas trouvé qu’il y avait des rebondissements ou des choses sorties de nul part qui m’auraient fait dire « wahou ». Mais il y a de la cohérence et j’ai trouvé que l’enquête était bien respectée.

De plus les personnages sont plutôt bien (avec quand même quelques stéréotypes) surtout l’inspectrice Anjelica Henley. Il s’agit du premier tome d’une série et pour le coup je trouve l’idée que celui-ci ne se focalise pas sur l’enquête qui a fait basculer l’inspectrice est intéressante. L’autrice nous donne des éléments au compte goutte, cela donne de la profondeur à ce personnage.

Voilà donc un thriller que j’ai bien apprécié. Ce ne sera pas ma lecture de l’année mais pour un premier roman c’est plutôt pas mal. Il y a de grandes chances que je lise les suivants.

Ma note : 07/10

Une réflexion sur « L’Équarrisseur »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s