Tous les articles par revanbane45

# 212 – C’est lundi que lisez-vous ?

Bonjour tout le monde,

Ce matin, j’ai ouvert mon livre pourtant cela faisait une semaine que je n’y avait pas touché. Vous savez, j’ai la tête tellement pleine que c’est compliqué de tout gérer. Pour vous donner des nouvelles de notre projet, cela se concrétise très sérieusement, je ne peux pas trop en dire ici, mais j’espère vous annoncer une très belle nouvelle d’ici quelques semaines. En attendant, ma tête bouillonne et j’ai du mal à me concentrer sur ma lecture … Voici donc un C’est lundi qui ne change pas trop de celui de la semaine dernière.

C’est un rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books, et qui a été repris par Galleane, puis dorénavant par Camille du blog I Believe In Pixie Dust.

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :
1. Qu’avons-nous lu la semaine passée ?
2. Que sommes-nous en train de lire en ce moment ?
3. Qu’allons nous lire ensuite ?

1. Qu’avons-nous lu la semaine passée ?

Ann’Gaëlle :

Sauvage de Jamey Bradbury

À dix-sept ans, Tracy Petrikoff possède un don inné pour la chasse et les pièges. Elle vit à l’écart du reste du monde et sillonne avec ses chiens de traîneau les immensités sauvages de l’Alaska. Immuablement, elle respecte les trois règles que sa mère, trop tôt disparue, lui a dictées : «ne jamais perdre la maison de vue», «ne jamais rentrer avec les mains sales» et surtout «ne jamais faire saigner un humain». Jusqu’au jour où, attaquée en pleine forêt, Tracy reprend connaissance, couverte de sang, persuadée d’avoir tué son agresseur. Elle s’interdit de l’avouer à son père et ce lourd secret la hante jour et nuit. Une ambiance de doute et d’angoisse s’installe dans la famille, tandis que Tracy prend peu à peu conscience de ses propres facultés hors du commun.

Les yeux bleus de Sébastien Didier

1986. Une famille est assassinée dans sa villa près de Saint-Paul de Vence. Le père, la mère et leurs jumeaux d’à peine trois ans. Comment oublier ce crime monstrueux ?

2018. À Nice, le petit Maxime est enlevé en pleine journée dans le jardin de la maison familiale. 

Aussitôt, les médias s’emballent, la police est sur les dents. Car l’enfant n’est pas n’importe qui : il est le petit-fils de Claude Cerutti, homme d’affaires à la réputation sulfureuse et puissante figure locale. 

Lorsque la tante de Maxime est soupçonnée d’avoir organisé l’enlèvement, le clan Cerruti est au bord de l’implosion. Pour le patriarche, cela ne fait aucun doute : à travers cet enlèvement, c’est lui qui est visé.

Lui, son nom, sa famille. Et ses secrets.

RevanBane :

Justice indienne de David Heska Wanbli Weiden

Sur la réserve indienne de Rosebud, dans le Dakota du Sud, le système légal américain refuse d’enquêter sur la plupart des crimes, et la police tribale dispose de peu de moyens. Aussi les pires abus restent-ils souvent impunis. C’est là qu’intervient Virgil Wounded Horse, justicier autoproclamé qui loue ses gros bras pour quelques billets. En réalité, il prend ses missions à cœur et distille une violence réfléchie pour venger les plus défavorisés. Lorsqu’une nouvelle drogue frappe la communauté et sa propre famille, Virgil en fait une affaire personnelle. Accompagné de son ex-petite amie, il part sur la piste des responsables de ce trafic ravageur. Tiraillé entre traditions amérindiennes et modernité, il devra accepter la sagesse de ses ancêtres pour parvenir à ses fins. 

2. Que sommes-nous en train de lire en ce moment ?

Ann’Gaëlle :

Sauvage de Jamey Bradbury

Les yeux bleus de Sébastien Didier

RevanBane :

Justice indienne de David Heska Wanbli Weiden

3. Qu’allons nous lire ensuite ?

Ann’Gaëlle :

La neige, c’est surfait et autres nouvelles de Cécile Guéguen

« Nouvelle: sorte de roman très court; récit d’aventures intéressantes ou amusantes » (définition du dictionnaire Littré). Désormais aussi reconnues que les romans, les nouvelles couvrent les mêmes thèmes. Dans ce recueil, se mêlent des nouvelles policières de toutes tailles: qu’est-il arrivé à la pauvre Lola? Qui a tué cette « si Douce Enfant »? Êtes- vous le Docteur Jekyll ou Mister Hyde ? Comment un cadavre a-t-il participé malgré lui au Carnaval de Dunkerque?… Autant d’interrogations qui trouveront peut-être leurs réponses dans ces courts récits. Lorsqu’un tournage amateur à l’occasion d’une soirée d’Halloween tourne au cauchemar ou qu’un appartement en plein coeur de Tokyo s’anime, le lecteur entre de plain pied dans le monde des nouvelles fantastiques. Le Noël de Mickaël Crampton Junior nous entraîne dans le monde des contes de Noël si cher au célèbre C. Dickens.

RevanBane : 

Nos corps étrangers de Carine Joaquim

Quand Élisabeth et Stéphane déménagent loin de l’agitation parisienne avec leur fille Maëva, ils sont convaincus de prendre un nouveau départ. Une grande maison qui leur permettra de repartir sur de bonnes bases : sauver leur couple, réaliser enfin de vieux rêves, retrouver le bonheur et l’insouciance. Mais est-ce si simple de recréer des liens qui n’existent plus, d’oublier les trahisons ? Et si c’était en dehors de cette famille, auprès d’autres, que chacun devait retrouver une raison de vivre ?

Dans son premier roman, Carine Joaquim décrypte les mécaniques des esprits et des corps, les passions naissantes comme les relations détruites, les incompréhensions et les espoirs secrets qui embrasent ces vies.

Et vous que lisez-vous ? Dites nous tout … Nous vous souhaitons une très belle semaine, riche en belles lectures ! Et surtout prenez-soin de vous !

Le veilleur des songes

Autrice : Elisabeth Larbre

Éditions : Fauves Éditions

Genre : Contemporain

Titre : Le veilleur des songes

Quatrième de couverture :

Une nuit d’automne, les habitants d’un charmant village se trouvent confrontés à un drame aussi terrible qu’inattendu. Dès lors ce joli cadre champêtre va devenir malgré lui le théâtre de lourdes révélations. Par la bouche et les yeux d’un mystérieux narrateur, le lecteur se voit entraîné au fin fond de cette campagne secouée par les secrets bien gardés de ses habitants. Chacun tisse sa toile et très vite la vie de tous se mêle et s’entremêle. Un couple se déchire, un ado à l’esprit fragile et pervers fait les quatre cents coups, un paysan aux mœurs inavouables se confronte à un capitaine de gendarmerie, un jeune veuf solitaire, ivre du matin au soir, devient pour tous ou presque la cible parfaite…

Quelques mots sur l’autrice :

Élisabeth Larbre habite dans les Côtes-d’Armor. 

En parallèle d’une carrière de biochimiste, elle a toujours cultivé une passion pour l’art, par la pratique de la musique, du théâtre ou de l’écriture.

Ma chronique :

Je tiens à remercier Elisabeth Larbre et les éditions Fauves pour l’envoi de ce roman.

Dans ce roman, le second de cette autrice, nous faisons la connaissance d’un narrateur omniscient, j’ai trouvé cette idée très originale et cela amène une réelle proximité entre le lecteur et le conteur, ce veilleur des songes qui observe sans pouvoir intervenir la vie dans ce village de campagne. Il y a un vrai côté nature dans ce roman qui forcément m’a plu.

Ce roman est un savant mélange de polar et de drame social, tout commence avec un banal accident de voiture mais cela va entraîner toute une communauté dans une sorte de spirale infernale. Le rythme est bien mené, l’écriture est fluide et l’on suit l’enquête avec plaisir. Un gros point fort de ce roman selon moi c’est la psychologie des personnages… Elisabeth Larbre a imaginé des personnages qui ont tous pour une raison ou une autre une extrême solitude en eux. J’ai adoré Linda et Clément par exemple.

Ce roman se lit comme un conte, une sorte d’histoire qui nous retourne le cerveau jusqu’à la toute fin. Cela m’a un peu fait l’effet, vous savez, d’être un jeune, parmi d’autre assis autour d’un vieux monsieur qui nous conterait une histoire. J’ai vraiment bien aimé cette lecture qui sort de l’ordinaire.

Ma note : 08 / 10

211 – C’est lundi que lisez-vous ?

Bonjour tout le monde,

Pas mal de choses à vous dire ce matin … Je ne suis pas hyper présent sur Instagram et sur vos blogs et même sur celui-ci d’ailleurs. je n’ai pas fais de bilan pour les mois de novembre et de décembre ni même de bilan annuel, j’ai même une chronique en retard ce qui est assez rare. Mais voilà c’est je l’espère pour la bonne cause, vous savez qu’avec ma femme nous sommes dans une procédure d’adoption… Je vous avais parlé il y a quelques semaines que nous avions été contactés par un autre département que le notre, et bien nous avons eu un entretien avec deux psychologues qui s’est bien passé car elles veulent nous revoir le 14 pour nous présenter le dossier d’un enfant. C’est juste méga hyper stressant, surtout que malgré que l’on nous présente le dossier rien ne nous assure que cet enfant sera pour nous… Mais on y croit à fond et cela est déjà un grand bouleversement. Autant vous dire que les prochains jours et prochaines semaines j’aurais la tête bien occupée et donc serais moins présent. Mais pas de panique Ann’Gaëlle a quelques chroniques en réserve, surtout qu’elle a reçu pour Noël une liseuse et que du coup elle arrive à avoir plusieurs lectures en même temps. Le blog continuera donc à être alimenté. Voilà les nouvelles 😉

C’est un rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books, et qui a été repris par Galleane, puis dorénavant par Camille du blog I Believe In Pixie Dust.

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :
1. Qu’avons-nous lu la semaine passée ?
2. Que sommes-nous en train de lire en ce moment ?
3. Qu’allons nous lire ensuite ?

1. Qu’avons-nous lu la semaine passée ?

Ann’Gaëlle :

Sauvage de Jamey Bradbury

À dix-sept ans, Tracy Petrikoff possède un don inné pour la chasse et les pièges. Elle vit à l’écart du reste du monde et sillonne avec ses chiens de traîneau les immensités sauvages de l’Alaska. Immuablement, elle respecte les trois règles que sa mère, trop tôt disparue, lui a dictées : «ne jamais perdre la maison de vue», «ne jamais rentrer avec les mains sales» et surtout «ne jamais faire saigner un humain». Jusqu’au jour où, attaquée en pleine forêt, Tracy reprend connaissance, couverte de sang, persuadée d’avoir tué son agresseur. Elle s’interdit de l’avouer à son père et ce lourd secret la hante jour et nuit. Une ambiance de doute et d’angoisse s’installe dans la famille, tandis que Tracy prend peu à peu conscience de ses propres facultés hors du commun.

Comme toi de Lisa Jewell

Ellie a disparu à l’âge de quinze ans. Sa mère n’a jamais réussi à faire son deuil, d’autant plus que la police n’a retrouvé ni le coupable ni le corps. Dix ans plus tard, cette femme brisée doit pourtant se résoudre à tourner la page. C’est alors qu’elle fait la connaissance de Floyd, un homme charmant, père célibataire, auquel elle se lie peu à peu. Mais lorsqu’elle rencontre la fille de celui-ci, Poppy, âgée de neuf ans, le passé la rattrape brutalement : cette fillette est le portrait craché de sa fille disparue… 

RevanBane :

Justice indienne de David Heska Wanbli Weiden

Sur la réserve indienne de Rosebud, dans le Dakota du Sud, le système légal américain refuse d’enquêter sur la plupart des crimes, et la police tribale dispose de peu de moyens. Aussi les pires abus restent-ils souvent impunis. C’est là qu’intervient Virgil Wounded Horse, justicier autoproclamé qui loue ses gros bras pour quelques billets. En réalité, il prend ses missions à cœur et distille une violence réfléchie pour venger les plus défavorisés. Lorsqu’une nouvelle drogue frappe la communauté et sa propre famille, Virgil en fait une affaire personnelle. Accompagné de son ex-petite amie, il part sur la piste des responsables de ce trafic ravageur. Tiraillé entre traditions amérindiennes et modernité, il devra accepter la sagesse de ses ancêtres pour parvenir à ses fins. 

Loin des clichés, Justice indienne pose un regard sans fard sur la vie des Indiens Lakota, confrontés plus que jamais à la question universelle : peut-on se faire justice soi-même ?

2. Que sommes-nous en train de lire en ce moment ?

Ann’Gaëlle :

Sauvage de Jamey Bradbury

Les yeux bleus de Sébastien didier

1986. Une famille est assassinée dans sa villa près de Saint-Paul de Vence. Le père, la mère et leurs jumeaux d’à peine trois ans. Comment oublier ce crime monstrueux ?

2018. À Nice, le petit Maxime est enlevé en pleine journée dans le jardin de la maison familiale. 

Aussitôt, les médias s’emballent, la police est sur les dents. Car l’enfant n’est pas n’importe qui : il est le petit-fils de Claude Cerutti, homme d’affaires à la réputation sulfureuse et puissante figure locale. 

Lorsque la tante de Maxime est soupçonnée d’avoir organisé l’enlèvement, le clan Cerruti est au bord de l’implosion. Pour le patriarche, cela ne fait aucun doute : à travers cet enlèvement, c’est lui qui est visé.

Lui, son nom, sa famille. Et ses secrets.

RevanBane :

Justice indienne de David Heska Wanbli Weiden

3. Qu’allons nous lire ensuite ?

Ann’Gaëlle :

La neige, c’est surfait et autres nouvelles de Cécile Guéguen

« Nouvelle: sorte de roman très court; récit d’aventures intéressantes ou amusantes » (définition du dictionnaire Littré). Désormais aussi reconnues que les romans, les nouvelles couvrent les mêmes thèmes. Dans ce recueil, se mêlent des nouvelles policières de toutes tailles: qu’est-il arrivé à la pauvre Lola? Qui a tué cette « si Douce Enfant »? Êtes- vous le Docteur Jekyll ou Mister Hyde ? Comment un cadavre a-t-il participé malgré lui au Carnaval de Dunkerque?… Autant d’interrogations qui trouveront peut-être leurs réponses dans ces courts récits. Lorsqu’un tournage amateur à l’occasion d’une soirée d’Halloween tourne au cauchemar ou qu’un appartement en plein coeur de Tokyo s’anime, le lecteur entre de plain pied dans le monde des nouvelles fantastiques. Le Noël de Mickaël Crampton Junior nous entraîne dans le monde des contes de Noël si cher au célèbre C. Dickens.

RevanBane : 

Nos corps étrangers de Carine Joaquim

Quand Élisabeth et Stéphane déménagent loin de l’agitation parisienne avec leur fille Maëva, ils sont convaincus de prendre un nouveau départ. Une grande maison qui leur permettra de repartir sur de bonnes bases : sauver leur couple, réaliser enfin de vieux rêves, retrouver le bonheur et l’insouciance. Mais est-ce si simple de recréer des liens qui n’existent plus, d’oublier les trahisons ? Et si c’était en dehors de cette famille, auprès d’autres, que chacun devait retrouver une raison de vivre ?

Dans son premier roman, Carine Joaquim décrypte les mécaniques des esprits et des corps, les passions naissantes comme les relations détruites, les incompréhensions et les espoirs secrets qui embrasent ces vies.

Et vous que lisez-vous ? Dites nous tout … Nous vous souhaitons une très belle semaine, riche en belles lectures ! Et surtout prenez-soin de vous !

# 182 – Le mardi sur son 31

Bonjour les amis,

Hier c’était le premier « C’est lundi… » et aujourd’hui c’est donc le premier « Mardi sur son 31 » de cette nouvelle année. Et pour bien commencé 2021 quoi de mieux que de partager avec vous un extrait d’une des sorties du mois de janvier chez ma maison d’éditions adorée, vous l’aurez deviné, Gallmeister. Voici donc un extrait de Justice indienne le premier roman de David Heska Wanbli Weiden.

J’ai découvert un petit rendez-vous bien sympathique sur le blog Les bavardages de Sophie que je vais reprendre sur mon blog.

Le principe est simple, il suffit de proposer chaque mardi, une citation tirée de la page 31 de sa lecture en cours.

Je n’ai pas beaucoup de souvenirs du premier jour, si ce n’est de m’être épouvantablement ennuyé, même si j’essayais de me concentrer sur mes prières. C’était difficile d’être seul sans personne à qi parler, sans télé à regarder, sans musique à écouter. J’avais si faim et si soif que j’avais du mal à me concentrer sur autre chose que mon estomac. Je rêvais de hamburgers, de frites, de frybread, de glaces. Je voulais rester éveillé, mais je finis par m’endormir et me réveillai à l’aube le lendemain matin. Je passai l’essentiel du deuxième jour recroquevillé sur moi-même, les bras serrés sur mon ventre, en retenant mes sanglots.

Le troisième jour, je ne pensais plus à la nourriture. Je priais et m’interrogeais sur mon père, sur la manière dont je pouvais contribuer à sa guérison. Le soir, je m’enfonçai dans une espèce d’état second, tout en restant éveillé. À un moment je m’assoupis, et mes songes furent vraiment étranges. Je rêvai qu’un cerf s’approchait de mon campement, mais l’animal avait deux visages. J’avais tellement peur que je me détournai de la créature. Plus tard, je rêvai qu’un faucon blanc arrivait du nord et se mettait à me parler de mon père et de sa vie. J’avais l’impression que l’oiseau me disait de ne pas m’inquiéter, de rentrer à la maison.

# 210 – C’est lundi que lisez-vous ?

Bonjour tout le monde,

Je vous retrouve aujourd’hui pour le premier « C’est lundi … » de 2021. J’en profite donc pour vous souhaiter à tous une très belle nouvelle année à vous et à vos proches, que cette année vous apporte joie, paix et bonheur. En ce qui me concerne j’espère que cette année viendra concrétiser notre rêve la plus cher à ma femme et à moi en nous faisant la joie d’accueillir notre enfant et donc de voir aboutir notre projet d’adoption. Voilà, du coup que cette année soit merveilleuse pour tout le monde. Sinon, cet article va être pas mal rempli, j’étais en vacances jusqu’à aujourd’hui et Ann’Gaëlle a également eu quelques jours, nous avons donc pas mal bouquinés. Alors c’est parti …

C’est un rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books, et qui a été repris par Galleane, puis dorénavant par Camille du blog I Believe In Pixie Dust.

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :
1. Qu’avons-nous lu la semaine passée ?
2. Que sommes-nous en train de lire en ce moment ?
3. Qu’allons nous lire ensuite ?

1. Qu’avons-nous lu la semaine passée ?

Ann’Gaëlle :

Ad-Diction de Guilhaine Chambon

Ce livre nous plonge au cœur de la vie d’une femme, Marthe, la soixantaine.
Une vie banale, une fille qui représente beaucoup pour elle. Tout va basculer le jour où elle tombe dans la lecture comme d’autres dans la drogue. Elle qui ne lisait pas va se découvrir une passion pour les livres, en trouvant par hasard L’écume des jours de Boris Vian abandonné sur un siège du métro.
À partir de ce jour, sa passion va grandir et prendre une part démesurée dans sa vie.
Comme toute addiction, la lecture a aussi des effets pervers. Un jour, elle décide sur un coup de tête de voler deux livres à fort tirage dans une librairie pour les jeter à la poubelle.
C’est le début d’un engrenage plutôt kafkaïen avec condamnation du tribunal, obligation de se soigner, psy et groupe de paroles…
Ce livre nous fait basculer insensiblement dans un univers surréaliste et angoissant et se situe dans la lignée de Kafka et Boris Vian.

RevanBane :

Rumeur 1789 de Anne Villemin-Sicherman

L’hiver 1788-1789 est si rude que la Moselle gèle à Metz. La misère désespère le peuple tandis que les privilégiés donnent des réceptions musicales, se livrent au libertinage et vivent dans l’insouciance.
Lors des élections aux états généraux, des factions rivales s’affrontent d’une manière préoccupante. Dans tout le pays, des rumeurs inquiétantes accusent des bandes de pillards d’attaquer les villages et laissent entendre que les Juifs se livrent à des trafics…
Alors que s’accumulent les menaces de troubles populaires, l’artiste vétérinaire Augustin Duroch découvre un cadavre pris dans les glaces : celui d’un vigneron employé par de grandes familles bourgeoises. Règlement de compte politique ? Implications des plus hautes personnalités ? Plus les pistes se précisent, plus Duroch voit les menaces s’accumuler.

Ma chronique ici

L’enfant étoile de Katrine Engberg

En plein centre-ville de Copenhague, une jeune étudiante est retrouvée dans son appartement sauvagement assassinée, le visage marqué par d’étranges entailles. L’inspecteur Jeppe Korner et son équipière Annette Werner, chargés de l’affaire, découvrent rapidement que le passé de la victime contient de lourds secrets. Quant à la propriétaire de l’immeuble et également voisine, Esther, elle est en train d’écrire un roman qui relate dans les moindres détails le déroulement du meurtre.
Simple coïncidence ou plan machiavélique ?
Commence alors pour Jeppe et Annette une plongée au cœur d’une ville dans laquelle les apparences sont mortel.

Ma chronique ici

Le veilleur des songes de Elisabeth Larbre

Une nuit d’automne, les habitants d’un charmant village se trouvent confrontés à un drame aussi terrible qu’inattendu. Dès lors ce joli cadre champêtre va devenir malgré lui le théâtre de lourdes révélations. Par la bouche et les yeux d’un mystérieux narrateur, le lecteur se voit entraîné au fin fond de cette campagne secouée par les secrets bien gardés de ses habitants. Chacun tisse sa toile et très vite la vie de tous se mêle et s’entremêle. Un couple se déchire, un ado à l’esprit fragile et pervers fait les quatre cents coups, un paysan aux mœurs inavouables se confronte à un capitaine de gendarmerie, un jeune veuf solitaire, ivre du matin au soir, devient pour tous ou presque la cible parfaite…

2. Que sommes-nous en train de lire en ce moment ?

Ann’Gaëlle :

Sauvage de Jamey Bradbury

À dix-sept ans, Tracy Petrikoff possède un don inné pour la chasse et les pièges. Elle vit à l’écart du reste du monde et sillonne avec ses chiens de traîneau les immensités sauvages de l’Alaska. Immuablement, elle respecte les trois règles que sa mère, trop tôt disparue, lui a dictées : «ne jamais perdre la maison de vue», «ne jamais rentrer avec les mains sales» et surtout «ne jamais faire saigner un humain». Jusqu’au jour où, attaquée en pleine forêt, Tracy reprend connaissance, couverte de sang, persuadée d’avoir tué son agresseur. Elle s’interdit de l’avouer à son père et ce lourd secret la hante jour et nuit. Une ambiance de doute et d’angoisse s’installe dans la famille, tandis que Tracy prend peu à peu conscience de ses propres facultés hors du commun.

RevanBane :

Justice indienne de David Heska Wanbli Weiden

Sur la réserve indienne de Rosebud, dans le Dakota du Sud, le système légal américain refuse d’enquêter sur la plupart des crimes, et la police tribale dispose de peu de moyens. Aussi les pires abus restent-ils souvent impunis. C’est là qu’intervient Virgil Wounded Horse, justicier autoproclamé qui loue ses gros bras pour quelques billets. En réalité, il prend ses missions à cœur et distille une violence réfléchie pour venger les plus défavorisés. Lorsqu’une nouvelle drogue frappe la communauté et sa propre famille, Virgil en fait une affaire personnelle. Accompagné de son ex-petite amie, il part sur la piste des responsables de ce trafic ravageur. Tiraillé entre traditions amérindiennes et modernité, il devra accepter la sagesse de ses ancêtres pour parvenir à ses fins.

Loin des clichés, Justice indienne pose un regard sans fard sur la vie des Indiens Lakota, confrontés plus que jamais à la question universelle : peut-on se faire justice soi-même ?

3. Qu’allons nous lire ensuite ?

Ann’Gaëlle :

La neige, c’est surfait et autres nouvelles de Cécile Guéguen

« Nouvelle: sorte de roman très court; récit d’aventures intéressantes ou amusantes » (définition du dictionnaire Littré). Désormais aussi reconnues que les romans, les nouvelles couvrent les mêmes thèmes. Dans ce recueil, se mêlent des nouvelles policières de toutes tailles: qu’est-il arrivé à la pauvre Lola? Qui a tué cette « si Douce Enfant »? Êtes- vous le Docteur Jekyll ou Mister Hyde ? Comment un cadavre a-t-il participé malgré lui au Carnaval de Dunkerque?… Autant d’interrogations qui trouveront peut-être leurs réponses dans ces courts récits. Lorsqu’un tournage amateur à l’occasion d’une soirée d’Halloween tourne au cauchemar ou qu’un appartement en plein coeur de Tokyo s’anime, le lecteur entre de plain pied dans le monde des nouvelles fantastiques. Le Noël de Mickaël Crampton Junior nous entraîne dans le monde des contes de Noël si cher au célèbre C. Dickens.

RevanBane :

Nos corps étrangers de Carine Joaquim

Quand Élisabeth et Stéphane déménagent loin de l’agitation parisienne avec leur fille Maëva, ils sont convaincus de prendre un nouveau départ. Une grande maison qui leur permettra de repartir sur de bonnes bases : sauver leur couple, réaliser enfin de vieux rêves, retrouver le bonheur et l’insouciance. Mais est-ce si simple de recréer des liens qui n’existent plus, d’oublier les trahisons ? Et si c’était en dehors de cette famille, auprès d’autres, que chacun devait retrouver une raison de vivre ?

Dans son premier roman, Carine Joaquim décrypte les mécaniques des esprits et des corps, les passions naissantes comme les relations détruites, les incompréhensions et les espoirs secrets qui embrasent ces vies.

Et vous que lisez-vous ? Dites nous tout … Nous vous souhaitons une très belle semaine, riche en belles lectures ! Et surtout prenez-soin de vous !

L’enfant étoile

Autrice : Katrine Engberg

Édition : Fleuve Noir

Genre : Thriller

Titre : L’enfant étoile

Quatrième de couverture :

En plein centre-ville de Copenhague, une jeune étudiante est retrouvée dans son appartement sauvagement assassinée, le visage marqué par d’étranges entailles. L’inspecteur Jeppe Korner et son équipière Annette Werner, chargés de l’affaire, découvrent rapidement que le passé de la victime contient de lourds secrets. Quant à la propriétaire de l’immeuble et également voisine, Esther, elle est en train d’écrire un roman qui relate dans les moindres détails le déroulement du meurtre.
Simple coïncidence ou plan machiavélique ?
Commence alors pour Jeppe et Annette une plongée au cœur d’une ville dans laquelle les apparences sont morte

Quelques mots sur l’autrice :

Katrine Engberg est née en 1975 à Copenhague. Elle travaille pour la télévision et le théâtre. Son premier roman a connu un succès international et l’a installée comme l’une des nouvelles stars du polar scandinave.

Ma chronique :

Voici un nouveau roman que j’ai eu la chance de lire grâce à BePolar. D’ailleurs je les remercie ainsi que les Éditons Fleuve pour cet envoi. Ce premier roman de Katrine Engberg sort en librairie le 7 janvier 2021.

Ce que je peux tout de suite vous dire c’est que c’est un premier roman réussi et que je l’ai dévoré en une journée. Ce qui est plutôt bon signe. Katrine Engberg signe donc ici un thriller de qualité. Un meurtre atroce, un duo d’enquêteurs percutant, même s’il manque un peu d’originalité, et des personnages tous très bien travaillés même ceux qui sont au second plan.

J’ai apprécié le fait d’être complètement plongé dans l’enquête, au milieu de tous ces flics et services techniques, j’ai trouvé ça intéressant. Car même si l’on suit principalement les deux enquêteurs principaux, les autres flics ne sont pas oubliés et on sait ce qu’ils font. Le côté procédurier dans ce roman est pour moi une réussite.

Concernant l’intrigue, je l’ai trouvé intéressante, même si j’ai découvert l’assassin assez rapidement, je me suis quand même fait avoir à la fin, ce qui est toujours plaisant. Il y a plein de pistes explorées par les enquêteurs et forcément cela nous embrouille et rend la lecture palpitante. La preuve je n’ai pas réussi à le lâcher. De plus, j’ai trouvé l’idée du roman dans le roman super, cela apporte encore un peu plus de mystère.

Voilà donc un thriller scandinave très réussi. J’ai passé un très bon moment de lecture.

Ma note : 09 / 10

Rumeur 1789

Autrice : Anne Villemin-Sicherman

Édition : Éditions 10 / 18

Genre : Polar historique

Titre : Rumeur 1789

Quatrième de couverture :

L’hiver 1788-1789 est si rude que la Moselle gèle à Metz. La misère désespère le peuple tandis que les privilégiés donnent des réceptions musicales, se livrent au libertinage et vivent dans l’insouciance.
Lors des élections aux états généraux, des factions rivales s’affrontent d’une manière préoccupante. Dans tout le pays, des rumeurs inquiétantes accusent des bandes de pillards d’attaquer les villages et laissent entendre que les Juifs se livrent à des trafics…
Alors que s’accumulent les menaces de troubles populaires, l’artiste vétérinaire Augustin Duroch découvre un cadavre pris dans les glaces : celui d’un vigneron employé par de grandes familles bourgeoises. Règlement de compte politique ? Implications des plus hautes personnalités ? Plus les pistes se précisent, plus Duroch voit les menaces s’accumuler.

Quelques mots sur l’autrice :

Issue d’une famille de vétérinaires, Anne Villemin-Sicherman est médecin. Passionnée par le XVIIIe siècle, elle a créé une série de thrillers historiques Les enquêtes d’Augustin Duroch, qui nous plongent au cœur de la vie quotidienne sous l’Ancien Régime.

Ma chronique :

Je vous présente aujourd’hui ma chronique d’une nouvelle aventure de l’artiste vétérinaire Augustin Duroch. Je remercie l’autrice et les éditions 10 / 18 pour l’envoi de ce roman et pour leur confiance. Après, L’abbé Grégoire s’en mêle voici donc mon avis sur Rumeur 1789.

Avec cette nouvelle aventure, nous sommes plongés vraiment à la veille de La Révolution Française, fin d’année 1788 et les premiers mois de l’année 1789. Comme dans son précédent roman on peut sentir la passion qu’à l’autrice pour cette période de notre histoire, c’est extrêmement précis. Je pense que c’est vraiment le gros point fort de ce roman, le côté historique très prononcé. À la différence de l’abbé Grégoire s’en mêle, je trouve qu’ici l’Histoire prend le pas sur l’enquête, ce qui pourrait en freiner certain.

Pour ma part, même si effectivement j’ai trouvé que l’enquête n’était qu’au final un fil rouge et qu’une fois refermé ce livre je n’en retiens pas grand chose, j’ai apprécié en apprendre davantage sur le peuple français en province, ici à Metz, sur ce qui a emmené ce peuple à se soulever et à prendre les armes. J’ai trouvé intéressant d’avoir plusieurs points de vue, la noblesse, la bourgeoisie, les juifs, le tiers état.

Concernant les personnages, encore une fois j’ai vraiment apprécié le traitement de chacun, en particulier Augustin Duroch, Éléonore de Cussange et la bonne Rosalie. Je trouve que chacun y trouve sa place. Et comme dans le roman précédent, les passages du « journal d’Éléonore » apportent de la fraicheur et viennent faciliter la lecture de ce beau pavé. À contrario, j’ai trouvé que la harpiste et son pianiste ainsi que Mme De Lassalle n’apportaient pas grand chose, même si cette dernière est mêlée à l’enquête. Après réflexion, je me dis que l’autrice à certainement voulu montrer qu’une partie de la noblesse et de la haute bourgeoisie avait des préoccupations à mille lieux des besoins de la misère du peuple.

Voilà donc encore un bon roman que j’ai trouvé passionnant malgré quelques longueurs descriptives. Je ressors de cette lecture ayant appris plusieurs choses et c’est toujours appréciable.

Ma note : 08 / 10

# 181 – Le mardi sur son 31

Bonjour les amis,

J’ai enfin terminé Rumeur 1789 hier soir, je viens donc vous partager un extrait de ma nouvelle lecture, L’enfant étoile que je lis grâce à BePolar et à Fleuve Noir. Voilà pour ce dernier Mardi sur son 31 de 2020. Je vous souhaite de passer un bon réveillon du 31.

J’ai découvert un petit rendez-vous bien sympathique sur le blog Les bavardages de Sophie que je vais reprendre sur mon blog.

Le principe est simple, il suffit de proposer chaque mardi, une citation tirée de la page 31 de sa lecture en cours.

Dès la porte d’entrée, des taches de sang couvraient les murs et le sol. Elles étaient indiquées par de petits autocollants noirs à flèches blanches posés dans le sens des éclaboussures. Sur le pas d’une porte, le photographe prenait des gros plans d’un tas de vêtements ensanglantés. Anette inhala l’odeur chaude de boucherie fraîche et essaya de respirer par la bouche. Au-dessus de son oeil droit, une veine se mit à palpiter. Cela ne durait que quelques minutes, après on s’habituait.

# 209 – C’est lundi que lisez-vous ?

Bonjour tout le monde,

J’espère que pour chacun d’entre vous Noël s’est bien passé et que vous avez été gâtés par le gros bonhomme avec sa barbe blanche et ses habits rouge. D’ailleurs si vous avez reçu des livres je serais curieux de savoir lesquels. Bon maintenant on se prépare pour le 31 et pour enfin laisser derrière nous cette année merdique.

C’est un rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books, et qui a été repris par Galleane, puis dorénavant par Camille du blog I Believe In Pixie Dust.

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :
1. Qu’avons-nous lu la semaine passée ?
2. Que sommes-nous en train de lire en ce moment ?
3. Qu’allons nous lire ensuite ?

1. Qu’avons-nous lu la semaine passée ?

Ann’Gaëlle :

Synopsis de Angélina Delcroix

Un manoir se dresse dans la neige, majestueux malgré les dommages du temps qui passe. Mais ses lourdes portes ne dissimulent plus sont macabre secret: six cadavres pour six scènes de crime. 
Quelques semaines plus tôt, Mallory reçoit une étrange proposition par mail: devenir l’un des six participants à un jeu très confidentiel. Le challenge: se glisser dans la peau d’un enquêteur de la police scientifique pendant un mois, avec à la clé 100 000 euros de récompense. Pour la jeune femme, c’est l’occasion rêvée d’échapper à son travail de serveuse et surtout à sa patronne qu’elle ne supporte plus. Au fil des énigmes de la phase de qualification, Mallory se prend au jeu. Quand elle se réveille un jour après avoir été droguée devant cet imposant manoir, elle comprend qu’il est trop tard pour reculer: le jeu ne fait que commencer….

RevanBane :

Rumeur 1789 de Anne Villemin-Sicherman

L’hiver 1788-1789 est si rude que la Moselle gèle à Metz. La misère désespère le peuple tandis que les privilégiés donnent des réceptions musicales, se livrent au libertinage et vivent dans l’insouciance.
Lors des élections aux états généraux, des factions rivales s’affrontent d’une manière préoccupante. Dans tout le pays, des rumeurs inquiétantes accusent des bandes de pillards d’attaquer les villages et laissent entendre que les Juifs se livrent à des trafics…
Alors que s’accumulent les menaces de troubles populaires, l’artiste vétérinaire Augustin Duroch découvre un cadavre pris dans les glaces : celui d’un vigneron employé par de grandes familles bourgeoises. Règlement de compte politique ? Implications des plus hautes personnalités ? Plus les pistes se précisent, plus Duroch voit les menaces s’accumuler.

2. Que sommes-nous en train de lire en ce moment ?

Ann’Gaëlle :

Ad-Diction de Guilhaine Chambon

Ce livre nous plonge au cœur de la vie d’une femme, Marthe, la soixantaine.
Une vie banale, une fille qui représente beaucoup pour elle. Tout va basculer le jour où elle tombe dans la lecture comme d’autres dans la drogue. Elle qui ne lisait pas va se découvrir une passion pour les livres, en trouvant par hasard L’écume des jours de Boris Vian abandonné sur un siège du métro.
À partir de ce jour, sa passion va grandir et prendre une part démesurée dans sa vie.
Comme toute addiction, la lecture a aussi des effets pervers. Un jour, elle décide sur un coup de tête de voler deux livres à fort tirage dans une librairie pour les jeter à la poubelle.
C’est le début d’un engrenage plutôt kafkaïen avec condamnation du tribunal, obligation de se soigner, psy et groupe de paroles…
Ce livre nous fait basculer insensiblement dans un univers surréaliste et angoissant et se situe dans la lignée de Kafka et Boris Vian.

RevanBane :

Rumeur 1789 de Anne Villemin-Sicherman

3. Qu’allons nous lire ensuite ?

Ann’Gaëlle :

Sauvage de Jamey Bradbury

À dix-sept ans, Tracy Petrikoff possède un don inné pour la chasse et les pièges. Elle vit à l’écart du reste du monde et sillonne avec ses chiens de traîneau les immensités sauvages de l’Alaska. Immuablement, elle respecte les trois règles que sa mère, trop tôt disparue, lui a dictées : «ne jamais perdre la maison de vue», «ne jamais rentrer avec les mains sales» et surtout «ne jamais faire saigner un humain». Jusqu’au jour où, attaquée en pleine forêt, Tracy reprend connaissance, couverte de sang, persuadée d’avoir tué son agresseur. Elle s’interdit de l’avouer à son père et ce lourd secret la hante jour et nuit. Une ambiance de doute et d’angoisse s’installe dans la famille, tandis que Tracy prend peu à peu conscience de ses propres facultés hors du commun.

RevanBane :

L’enfant étoile de Katrine Engberg

En plein centre-ville de Copenhague, une jeune étudiante est retrouvée dans son appartement sauvagement assassinée, le visage marqué par d’étranges entailles. L’inspecteur Jeppe Korner et son équipière Annette Werner, chargés de l’affaire, découvrent rapidement que le passé de la victime contient de lourds secrets. Quant à la propriétaire de l’immeuble et également voisine, Esther, elle est en train d’écrire un roman qui relate dans les moindres détails le déroulement du meurtre.
Simple coïncidence ou plan machiavélique ?
Commence alors pour Jeppe et Annette une plongée au cœur d’une ville dans laquelle les apparences sont mortelles.

Et vous que lisez-vous ? Dites nous tout … Nous vous souhaitons une très belle semaine, riche en belles lectures ! Et surtout prenez-soin de vous !

# 208 – C’est lundi que lisez-vous ?

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous allez bien en ce dernier lundi avant Noël. De mon côté, hier, j’ai soufflé mes 34 bougies, j’ai passé une très belle journée qui fait du bien au moral. Sinon, toujours à fond dans la préparation de notre entretien du 6 janvier, du coup j’ai toujours un rythme de lecture très faible. En tout cas, je vous souhaites à tous un très beau Noël, profitez bien de vos familles.

C’est un rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books, et qui a été repris par Galleane, puis dorénavant par Camille du blog I Believe In Pixie Dust.

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :
1. Qu’avons-nous lu la semaine passée ?
2. Que sommes-nous en train de lire en ce moment ?
3. Qu’allons nous lire ensuite ?

1. Qu’avons-nous lu la semaine passée ?

Ann’Gaëlle :

Synopsis de Angélina Delcroix

Un manoir se dresse dans la neige, majestueux malgré les dommages du temps qui passe. Mais ses lourdes portes ne dissimulent plus sont macabre secret: six cadavres pour six scènes de crime. 
Quelques semaines plus tôt, Mallory reçoit une étrange proposition par mail: devenir l’un des six participants à un jeu très confidentiel. Le challenge: se glisser dans la peau d’un enquêteur de la police scientifique pendant un mois, avec à la clé 100 000 euros de récompense. Pour la jeune femme, c’est l’occasion rêvée d’échapper à son travail de serveuse et surtout à sa patronne qu’elle ne supporte plus. Au fil des énigmes de la phase de qualification, Mallory se prend au jeu. Quand elle se réveille un jour après avoir été droguée devant cet imposant manoir, elle comprend qu’il est trop tard pour reculer: le jeu ne fait que commencer….

RevanBane :

Rumeur 1789 de Anne Villemin-Sicherman

L’hiver 1788-1789 est si rude que la Moselle gèle à Metz. La misère désespère le peuple tandis que les privilégiés donnent des réceptions musicales, se livrent au libertinage et vivent dans l’insouciance.
Lors des élections aux états généraux, des factions rivales s’affrontent d’une manière préoccupante. Dans tout le pays, des rumeurs inquiétantes accusent des bandes de pillards d’attaquer les villages et laissent entendre que les Juifs se livrent à des trafics…
Alors que s’accumulent les menaces de troubles populaires, l’artiste vétérinaire Augustin Duroch découvre un cadavre pris dans les glaces : celui d’un vigneron employé par de grandes familles bourgeoises. Règlement de compte politique ? Implications des plus hautes personnalités ? Plus les pistes se précisent, plus Duroch voit les menaces s’accumuler.

2. Que sommes-nous en train de lire en ce moment ?

Ann’Gaëlle :

Synopsis de Angélina Delcroix

RevanBane :

Rumeur 1789 de Anne Villemin-Sicherman

3. Qu’allons nous lire ensuite ?

Ann’Gaëlle :

Ad-Diction de Guilhaine Chambon

Ce livre nous plonge au cœur de la vie d’une femme, Marthe, la soixantaine.
Une vie banale, une fille qui représente beaucoup pour elle. Tout va basculer le jour où elle tombe dans la lecture comme d’autres dans la drogue. Elle qui ne lisait pas va se découvrir une passion pour les livres, en trouvant par hasard L’écume des jours de Boris Vian abandonné sur un siège du métro.
À partir de ce jour, sa passion va grandir et prendre une part démesurée dans sa vie.
Comme toute addiction, la lecture a aussi des effets pervers. Un jour, elle décide sur un coup de tête de voler deux livres à fort tirage dans une librairie pour les jeter à la poubelle.
C’est le début d’un engrenage plutôt kafkaïen avec condamnation du tribunal, obligation de se soigner, psy et groupe de paroles…
Ce livre nous fait basculer insensiblement dans un univers surréaliste et angoissant et se situe dans la lignée de Kafka et Boris Vian.

RevanBane :

L’enfant étoile de Katrine Engberg

En plein centre-ville de Copenhague, une jeune étudiante est retrouvée dans son appartement sauvagement assassinée, le visage marqué par d’étranges entailles. L’inspecteur Jeppe Korner et son équipière Annette Werner, chargés de l’affaire, découvrent rapidement que le passé de la victime contient de lourds secrets. Quant à la propriétaire de l’immeuble et également voisine, Esther, elle est en train d’écrire un roman qui relate dans les moindres détails le déroulement du meurtre.
Simple coïncidence ou plan machiavélique ?
Commence alors pour Jeppe et Annette une plongée au cœur d’une ville dans laquelle les apparences sont mortelles.

Et vous que lisez-vous ? Dites nous tout … Nous vous souhaitons une très belle semaine, riche en belles lectures ! Et surtout prenez-soin de vous !