Lanny

lanny

Auteur : Max Porter

Édition : Seuil

Genre : Conte

Titre : Lanny

Quatrième de couverture :

Non loin de Londres, il y a un village. Ce village appartient à ceux qui vivent là aujourd’hui, et à ceux qui ont vécu là autrefois. Il appartient au passé mystérieux du pays comme à son présent criard et confus. Il appartient à Pete le Dingue, le peintre paria à la réputation sulfureuse; à la vieille Peggy, qui marmonne derrière son portail; à un petit garçon nommé Lanny, tendre et imprévisible, et à ses parents, qui jamais ne le trouvent lorsqu’il se cache au fond des bois ou de ses songes.
Mais ce village appartient aussi au Père Lathrée Morte, étrange créature protéiforme, croque-mitaine, légende folklorique et divinité païenne, qui veille sur les lieux – à moins qu’il ne fasse planer sur eux une sourde menace. Partout et nulle part à la fois, il s’immisce dans les maisons, dans la terre, dans les arbres. Et surtout, il écoute – sans cesse à l’affût de ces voix humaines qui affleurent, se heurtent, s’entremêlent, et dont le chaos lui est un festin. Et, parmi ces voix, il y a celle qu’il préfère entre toutes. Une voix différente. La voix d’un petit garçon. Lanny.

Quelques mots sur l’auteur :

Max Porter est éditeur pour la maison d’éditions Granta depuis 2012. Il est titulaire d’un MA d’histoire de l’art de l’Institut Courtauld à Londres. Il vit à Londres avec sa femme et leurs trois enfants.

Ma chronique :

Je suis tombé complètement par hasard sur ce roman lors d’une visite à La Librairie Nouvelle d’Orléans. Il s’agit d’un roman des Éditions du Seuil paru pour la rentrée littéraire 2019. La couverture et le mot de la libraire m’ont intrigués et du coup, ni une ni deux ma voilà ressorti avec un livre de plus.

Et quelle belle découverte avec ce livre tellement original. Original de part sa construction, en effet, il y a des mots et des phrases dans tous les sens. Il n’y a pas de justification, ce qui pour moi est assez perturbant je dois l’avouer. Les chapitres sont également construits d’une façon différente pour chacun d’eux. Le premier donne la parole à des personnages bien définis à tour de rôle, le second c’est la même chose, sauf que nous ne savons pas qui parle, c’est assez frustrant je trouve. Enfin le troisième m’a donné l’impression d’être dans une sorte de songe.

Mais ce roman est également original de part l’histoire qu’il raconte, l’histoire d’un petit garçon particulier et très sensible à tout son environnement. Son histoire, nous la découvrons à travers les yeux des personnes qui l’entourent. Max Porter nous offre un très beau conte, une magnifique légende locale qui a complètement fait mouche avec moi, j’ai adoré.

Je vous propose une petite citation tirée de ce livre :

« Réactive à la lumière, je dirais. Une personne un tout petit peu plus reliée que les autres au temps qu’il fait, partageant la composition chimique de la terre plus ostensiblement que la plupart des gens de nos jours. Ce qui explique Lanny. »

Ma note : 10 / 10

3 réflexions sur « Lanny »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s