Le Chat Noir et autres histoires

le chat noir

Auteur : Edgar Allan Poe

Édition : Gallmeister

Genre : Nouvelles

Titre : La chat noir et autres histoires

Quatrième de couverture :

Un double meurtre incompréhensible résolu brillamment par un détective qui annonce Sherlock Holmes et le roman policier. L’histoire gothique d’un prince enfermé dans une abbaye pour fuir une terrible pandémie. Un étrange message crypté qui déclenche une chasse au trésor pleine de rebondissements. Un chat au pouvoir maléfique et angoissant…

Quelques mots sur l’auteur :

Edgar Allan Poe (1809-1849), figure du romantisme américain et grand conteur, a laissé une œuvre aussi inquiétante qu’originale, dont la popularité ne s’est jamais démentie. Plus d’un siècle et demi après sa mort, sa postérité est considérable.

Ma chronique :

Première chronique tunisienne d’un livre fini pendant nos vacances. Vous ne la savez certainement pas, mais j’ai découvert Poe avec ses Histoires Extraordinaires lorsque je devais être au collège il me semble. Et de ce que je m’en rappelle, c’est que j’avais été fasciné par cet auteur et par ses histoires. Alors quand Clotilde de chez Gallmeister m’a concocté un échantillons de leurs dernières sorties et que j’ai découvert ce livre j’en fut vraiment content.

Autant se le dire, Edgar Allan Poe n’est pas l’auteur le plus facile à lire, ses textes sont emprunt d’une certaine noirceur assez perturbante je trouve. C’est assez bizarre à expliquer, mais c’est comme si il y avait de la folie chez cet homme, oui de la folie, mais pas que … J’ai découvert à travers les nouvelles de ce livres, un écrivain possédant une culture immense et avec un sens de la tournure exemplaire. En effet, il y a beaucoup de belles phrases et de bons jeux de mots.

Il est rare que je m’attarde sur ce point, mais je dois dire qu’il y a un énorme travail de traduction avec ce livre. Travail effectué par Pierre Bondil et Johanne Le Ray qui viennent apporter des notes de bas de pages pour venir expliciter quelques tournures qui en français n’a pas le même sens que pour la version originale.

En parlant de traduction, il faut savoir que c’est le deuxième volume des intégrales que nous propose les Éditions Gallmeister avec une toute nouvelle traduction. J’ai d’ailleurs appris que Baudelaire a été un traducteur officiel d’Edgar Allan Poe.

Bon, avec des nouvelles qui ne m’auront pas toutes emballées même si certaines m’ont vraiment bien plus, tels que Les meurtres de la Rue Morgue, Il ne faut jamais parier sa tête au diable, Le Scarabée d’or, Le Chat noir et Sans lunettes.

Ma note : 07 / 10

 

 

Une réflexion sur « Le Chat Noir et autres histoires »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s