Les Dames du Lac

dames du lac

Auteur : Marion Zimmer Bradley

Genre : Fantasy

Édition : Pygmalion

Titre : Les Dames du Lac

Quatrième de couverture :

La légende du Roi Arthur et des Chevaliers de la Table Ronde n’avait, depuis longtemps, inspiré un roman d’une telle envergure, d’un pareil souffle. Et, pour la première fois, ce draine épique nous est conté par une femme à travers le destin de ses principales héroïnes. Bien sûr, Merlin l’Enchanteur, Arthur et son invincible épée Excalibur, Lancelot du Lac et ses vaillants compagnons, tous sont présents mais ce sont ici les femmes, exceptionnellement attachantes, qui tiennent les premiers rôles : Viviane, la Dame du Lac, grande prêtresse d’Avalon, Ygerne, duchesse de Cornouailles et mère d’Arthur, son épouse Guenièvre, Morgane la Fée, soeur et amante du grand roi… S’appuyant sur plusieurs années de recherches, cette épopée envoûtante est bien autre chose qu’un roman historique de plus. Elle relate la lutte sans merci de deux mondes inconciliables, celui des Druides et des anciennes croyances défendant désespérément un paradis perdu et celui de la nouvelle religion chrétienne supplantant peu à peu rites et mystères enracinés au coeur de la Grande Bretagne avant qu’elle ne devienne l’Angleterre. Au-delà du rêve et de la réalité, au-delà des passions tumultueuses, où l’amour charnel, loin de toute notion de péché, pouvait s’extérioriser librement, au-delà des intrigues de Cour, des larmes et du sang, voici une nouvelle et fascinante reconstitution de l’un des thèmes romanesques les plus impérissables de toute l’histoire de l’Occident. Eternelle histoire d’amour et de mort, vécue et ressentie intensément par celles sans lesquelles l’exaltante aventure des Chevaliers de la Table Ronde, opposant forces du mal et hommes de bonne volonté, n’aurait jamais existé.

Quelques mots sur l’auteur :

Américaine, Marion Zimmer Bradley est considérée comme l’un des plus grands auteurs de fantasy. Elle a remporté le prix Locus en 1984, la plus importante distinction américaine du genre, pour Les Dames du Lac.

Ma chronique :

Il y avait longtemps que je ne m’étais pas lancé dans un roman de fantasy et franchement que cela fait du bien, en plus une Légende Arthurienne que demander de plus pour passer de bons moments ?

Il faut savoir que j’adore toutes les histoires sur le Roi Arthur, sur La Table Ronde et sur ses chevaliers depuis tout petit, il y a quelque chose de fascinant dans ces légendes et c’est vraiment une époque dans laquelle j’aurais aimé vivre, la chevalerie, la magie et les robes des femmes, pfff je m’égare mais vous l’aurez compris, dès le départ, il y avait peu de chance que ce roman ne me plaise pas.

Dans cet intégrale de Les Dames du Lac de Marion Zimmer Bradley, l’histoire du Roi Arthur est racontée par les femmes, ce qui est pour le coup super original et ce qui change de tout ce que j’ai déjà pu lire sur le sujet. En plus nous suivons la dynastie des prêtresses d’Avalon, lieu de mystère et de magie. Celle qui est tout de même vraiment mise en avant est Morgane, soeur du Roi Arthur et donc prêtresse d’Avalon.

L’introduction de ce roman est d’ailleurs top avec les mots de Morgane. Ensuite tout le long c’est donc son histoire qui nous est racontée. Et quand nous suivons le point de vue d’autres protagonistes, j’ai aimé la façon dont cela est raconté, comme une sorte de songe, un peu comme si Morgane voyait les évènements à travers l’eau du Puit Sacré sur Avalon.

L’auteure dans son roman à donc pris le parti de mettre en retrait les fabuleuses batailles des Chevaliers de La Table Ronde contre les saxons et autres armées pour plus se concentrer sur les arcanes du pouvoir et sur l’influence des femmes sur chaque homme qu’il soit roi, chevalier, barde ou même jeune garçon, il est dit que nous sommes tous menés par le nez par les femmes … Il y a aussi un thème principal dans ce roman, c’est l’arrivée du christianisme en Grande-Bretagne et le combat acharné des prêtres contre les anciennes croyances notamment celle d’Avalon pour laquelle l’esprit de la nature est le plus important. Il y a dans ce roman, notamment beaucoup « d’images » pour montrer l’importance et le respect des relations entre l’homme et la nature. Concernant le christianisme, il y a de fortes critiques sur la manière dont les prêtres témoignent soit disant de la parole de Dieu à leur avantage dans le seul but d’emmener tout le monde dans leur sens. J’ai d’ailleurs trouvé certains passages assez lourds, notamment avec la Reine Guenièvre, j’imagine que cela devait être comme çà à l’époque de la montée du christianisme, mais voilà, je trouve que cela faisait un peu secte tout de même.

Bref, j’ai tout de même passé de très bon moments avec cette lecture, cela m’a donné du coup envie de relire Le Cycle de Pendragon qu’il va falloir que je m’achète rapidement. Je conseil donc ce roman à tous les passionnés d’Arthur et de fantasy mais aussi aux autres souhaitant découvrir un univers riche et merveilleux.

Ma note : 9/10

Publicités

4 réflexions sur « Les Dames du Lac »

  1. Ouais, mon homonyme ne fait clairement pas l’unanimité dans cette histoire… Mais je peux pas m’empêcher de la défendre, au moins un peu. Avec son éducation et ses convictions religieuses, comment pourrait-elle se comporter autrement? Même si j’admets qu’elle est vraiment pas fute-fute… Et que moi aussi j’ai préféré Morgane et Viviane. Franchement, je préfère la version de Jean-Louis Fetjaine. Au moins Guinevere a deux neurones, dans celle-là… ^^

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s