Archives du mot-clé tristana erato

# 85 – C’est lundi que lisez-vous ?

ludi

Bonjour à tous,

Le weekend est déjà fini, lundi est déjà là, une nouvelle semaine de travail commence donc. Et comme chaque début de semaine, je fais avec vous le point sur mes lectures.

C’est un rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books, et qui a été repris par Galleane.

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :
1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?
3. Que vais-je lire ensuite ?

1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?

erato

Les gens, c’est pire que des personnes de Tristana Erato

Parfois, il s’agit de peu de choses pour que des personnes se rencontrent. Il faut souvent du temps, plusieurs essais et un peu de chance… Ou de malchance.

2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?

willow pond

Meurtres à Willow Pond de Ned Crabb

Sur les rives d’un petit lac du Maine, Alicia et Six Godwin coulent une existence paisible, entre la librairie qu’ils ont créée et leur passion commune pour la pêche. Jusqu’au jour où ils décident de passer le week-end dans le luxueux lodge que leur richissime cousine, Iphigene Seldon, dirige d’une main de fer. Âgée de soixante-dix-sept ans et dotée d’un caractère bien trempé, la vieille femme a justement convoqué ce même week-end ses nombreux héritiers pour leur annoncer qu’elle modifie son testament. Au lodge, l’atmosphère devient électrique. Et tandis qu’un orage d’une extrême violence se prépare, tous les membres de la famille se laissent envahir par des envies de meurtre.

poussière

Il reste la poussière de Sandrine Collette

Patagonie. Dans la steppe balayée de vents glacés, un tout petit garçon est poursuivi par trois cavaliers. Rattrapé, lancé de l’un à l’autre dans une course folle, il est jeté dans un buisson d’épineux.
Cet enfant, c’est Rafael, et les bourreaux sont ses frères aînés. Leur mère ne dit rien, murée dans un silence hostile depuis cette terrible nuit où leur ivrogne de père l’a frappée une fois de trop. Elle mène ses fils et son élevage d’une main inflexible, écrasant ses garçons de son indifférence. Alors, incroyablement seul, Rafael se réfugie auprès de son cheval et de son chien.
Dans ce monde qui meurt, où les petits élevages sont remplacés par d’immenses domaines, l’espoir semble hors de portée. Et pourtant, un jour, quelque chose va changer. Rafael parviendra-t-il à desserrer l’étau de terreur et de violence qui l’enchaîne à cette famille?

3. Que vais-je lire ensuite ?

Je ne sais pas encore trop, mais j’ai une bêta lecture, j’en profiterais peut-être pour la faire.

Et vous avec quel livre débutez-vous cette semaine ?

Récapitulatif de la semaine

 

Je vous souhaite à tous une excellente semaine avec plein de belles découvertes livresques !

Les gens, c’est pire que des personnes

erato

Auteur : Tristana Erato

Genre : Contemporain

Édition : Auto-édition

Titre : Les gens, c’est pire que des personnes

Quatrième de couverture :

Parfois, il s’agit de peu de choses pour que des personnes se rencontrent. Il faut souvent du temps, plusieurs essais et un peu de chance… Ou de malchance.

Quelques mots sur l’auteur :

Née dans les années 90′, Tristana est une enfant indépendante et solitaire. Très vite, son caractère timide l’éloigne des autres et la pousse dans un autre monde. Celui des lectures. Poésies (Les Fleurs du mal, Alcool,…), pièces de théâtre (Le Dieu des fous, Fin de Partie, La Cantatrice chauve…), Molière, Amélie Nothomb, Nicole de Buron, Eric-Emmanuel Schmitt, et bien d’autres.
Elle intègre un DUT Information Communication Option Métiers du Livre après son Bac L mais ce n’est qu’après de nombreux poèmes et nouvelles, de nombreux débuts de roman, qu’elle se lance dans l’écriture de son premier roman : Les gens c’est pire que des personnes !
Aujourd’hui, son deuxième roman est en écriture…

Ma chronique :

J’ai lu, Les gens, c’est pire que des personnes, dans le cadre d’un service presse grâce à la plateforme Simplement.pro. Je remercie donc l’auteur pour l’envoi de son roman ainsi que pour sa confiance.

Alors, pour commencer, entre la couverture et la quatrième de couverture, je ne savais pas du coup dans quoi j’embarquais … J’ai donc commencé cette lecture sans savoir où j’allais, mais rapidement j’ai compris la structure adoptée par Tristana Erato, elle enchaîne les points de vues des quatre protagonistes de manière rapide. J’aime beaucoup cette façon de construire un roman, cela se lit bien et donne du rythme donc déjà premier point.

Les protagonistes de cette histoire à la base ne se connaissent que de vue, il y a tout d’abord, Mathieu un jeune homme tout en muscle mais manquant cruellement de confiance en soi, ensuite nous avons Axelle, une jeune femme s’étant construite un peu toute seule et enfermée dans un boulot qu’elle aime plutôt bien mais où la pression est monstre. Pour continuer, nous avons Mathilde, maman de deux jumeaux, épanouie dans son travail mais pas dans sa vie de couple. Pour finir, nous avons Huguette, ma préférée, une mamie atteinte de la maladie d’Alzheimer vivant seule avec son petit chien. Ces quatre personnes, vivent ou se croisent régulièrement dans le même quartier de Lille. Voilà le décor est posé.

Une fois la présentation faite, cela ne traîne pas et un évènement bien choquant va faire en sorte que ces quatre personne vont faire connaissance et ne plus se lâcher jusqu’à devenir une belle petite « famille ». Cet évènement arrive très rapidement dans l’histoire et franchement j’ai adoré la manière dont l’auteur nous y emmène, cela m’a bien fait sourire, j’en ai même dérangé ma femme pour lui raconter. Voilà, je ne vais pas tout vous raconter mais il y a pas mal de sujets qui sont juste survolés mais qui donnent du corps à cette histoire, la maladie d’Alzheimer, la bisexualité, les violences conjugales, le burn-out au travail …

J’ai vraiment passé un bon moment avec cette histoire plutôt drôle malgré le côté un peu glauque de certains passages, j’ai trouvé cette lecture vraiment rafraichissante. Cela m’a un peu fait penser au titre d’un truc que ma femme regarde à la télévision, « Nous ne connaissons pas nos voisins ». En tout cas j’ai bien aimé et je regrette déjà d’avoir quitté Huguette, Mathieu, Mathilde et Axelle.

Ma note : 8/10

# 59 – Le mardi sur son 31

mardi-31

Bonjour à tous,

Aujourd’hui, je partage avec vous un extrait de ma nouvelle lecture .

J’ai découvert un petit rendez-vous bien sympathique sur le blog Les bavardages de Sophie que je vais reprendre sur mon blog.

Le principe est simple, il suffit de proposer chaque mardi, une citation tirée de la page 31 de sa lecture en cours

erato

Quand j’arrive, la tatouée est déjà là ; mes joues rosies. Et très vite, nous voilà réunis au complet. La petite vieille s’installe à la table comme si elle allait disputer une partie de bridge ou de belote. Axelle est muette, encore traumatisée, Mathilde, elle, a l’air plus tendue que nous trois réunis et en même temps, si déterminée.  » Nous sommes liés maintenant. Si tout le monde est d’accord et accepte la situation, il faut savoir où l’on met les pieds. Nos vies sont en jeu. » Personne ne réagit, la tension augmente.

# 84 – C’est lundi que lisez-vous ?

ludi

Bonjour à tous,

Une nouvelle semaine commence, il est donc temps de faire le point sur nos dernières lectures. Chose assez particulière pour moi, en ce moment j’ai plusieurs lectures en cours, en effet, je fait une lecture commune de Meurtres à Willow Pond avec Olivia, de la communauté #Bookstagram, ce qui me laisse le temps d’avoir en parallèle une seconde lecture.

C’est un rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books, et qui a été repris par Galleane.

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :
1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?
3. Que vais-je lire ensuite ?

1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?

corrosion

Corrosion de Jon Bassoff

Un vétéran d’Irak au visage mutilé tombe en panne au milieu de nulle part et se dirige droit vers le premier bar. Peu après, un homme entre avec une femme, puis la passe à tabac. L’ancien soldat défiguré s’interpose, et ils repartent ensemble, elle et lui. C’était son idée, à elle. Comme de confier ensuite au vétéran le montant de l’assurance-vie de son mari qui la bat. Ce qu’elle n’avait pas réalisé, c’était qu’à partir de là, elle était déjà morte.

2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?

willow pond

Meurtres à Willow Pond de Ned Crabb

Sur les rives d’un petit lac du Maine, Alicia et Six Godwin coulent une existence paisible, entre la librairie qu’ils ont créée et leur passion commune pour la pêche. Jusqu’au jour où ils décident de passer le week-end dans le luxueux lodge que leur richissime cousine, Iphigene Seldon, dirige d’une main de fer. Âgée de soixante-dix-sept ans et dotée d’un caractère bien trempé, la vieille femme a justement convoqué ce même week-end ses nombreux héritiers pour leur annoncer qu’elle modifie son testament. Au lodge, l’atmosphère devient électrique. Et tandis qu’un orage d’une extrême violence se prépare, tous les membres de la famille se laissent envahir par des envies de meurtre.

erato

Les gens, c’est pire que des personnes de Tristana Erato

Parfois, il s’agit de peu de choses pour que des personnes se rencontrent. Il faut souvent du temps, plusieurs essais et un peu de chance… Ou de malchance.

3. Que vais-je lire ensuite ?

poussière

Il reste la poussière de Sandrine Collette

Patagonie. Dans la steppe balayée de vents glacés, un tout petit garçon est poursuivi par trois cavaliers. Rattrapé, lancé de l’un à l’autre dans une course folle, il est jeté dans un buisson d’épineux.
Cet enfant, c’est Rafael, et les bourreaux sont ses frères aînés. Leur mère ne dit rien, murée dans un silence hostile depuis cette terrible nuit où leur ivrogne de père l’a frappée une fois de trop. Elle mène ses fils et son élevage d’une main inflexible, écrasant ses garçons de son indifférence. Alors, incroyablement seul, Rafael se réfugie auprès de son cheval et de son chien.
Dans ce monde qui meurt, où les petits élevages sont remplacés par d’immenses domaines, l’espoir semble hors de portée. Et pourtant, un jour, quelque chose va changer. Rafael parviendra-t-il à desserrer l’étau de terreur et de violence qui l’enchaîne à cette famille?

Et vous quelles sont vos lectures du moment ?

Récapitulatif de la semaine

 

Voilà, je vous souhaite une super semaine !