Archives du mot-clé nuragique

L’île des âmes

Auteur : Piergiorgio Pulixi

Édition : Gallmeister

Genre : Policier

Titre : L’île des âmes

Quatrième de couverture :

Depuis plusieurs décennies, la Sardaigne est le théâtre de meurtres rituels sauvages. Enveloppés de silence, les corps de jeunes filles retrouvés sur les sites ancestraux de l’île n’ont jamais été réclamés. Lorsque les inspectrices Mara Rais et Eva Croce se trouvent mutées au département des “crimes non élucidés” de la police de Cagliari, l’ombre des disparues s’immisce dans leur quotidien. Bientôt, la découverte d’une nouvelle victime les place au centre d’une enquête qui a tout d’une malédiction. De fausses pistes en révélations, Eva et Mara sont confrontées aux pires atrocités, tandis que dans les montagnes de Barbagia, une étrange famille de paysans semble détenir la clé de l’énigme. 

La première enquête de Mara Rais et Eva Croce nous plonge dans les somptueux décors de la Sardaigne, au coeur de ténèbres venues du fond des âges.

Quelques mots sur l’auteur :

Piergiorgio Pulixi est né en 1982 à Cagliari dans le sud de la Sardaigne. Il a été libraire avant de se consacrer à l’écriture. Après une expérience d’écriture collective de romans noirs, il s’est lancé dans une saga policière en 4 volumes, primée par le prix Glauco Felici et le prix Garfagna. Il est aussi l’auteur d’une série intitulée I canti del male (Les Chants du mal). L’Île des âmes est son dernier roman, publié en 2019 par Rizzoli, et le premier traduit en France.

Ma chronique :

L’île des âmes est un roman qui me tentait depuis sa sortie, alors quand j’ai appris que Piergiorgio Pulixi venait sur Orléans pour présenter ce roman, c’était l’occasion pour l’acheter. En tout cas première rencontre auteur depuis la Covid-19 et je peux vous dire que c’est génial de pouvoir de nouveau profiter de ces moments. La rencontre s’est déroulée à la Librairie Chantelivre et s’est super bien passée, j’ai même eu l’occasion d’échanger quelques mots avec Benjamin Guérif, l’éditeur de la collection Totem.

Pour en revenir à L’île des âmes, c’est un roman policier, certain dirait ethno-polar (j’avoue je ne connaissais pas ce terme) qui se passe en Sardaigne. C’est le second roman italien édité par Gallmeister, après Un jour viendra de Giulia Caminito. Il s’agit, comme précisé sur la quatrième de couverture, de la première enquête d’un duo d’enquêtrices, Mara Raice et Eva Croce. J’ai adoré ce duo, elles sont tellement différentes l’une et de l’autre, mais aussi tellement complémentaire. Mara est originaire de Sardaigne, tandis que Eva est une continentale. Le franc parlé de la première et le lourd passé de la seconde apportent beaucoup au roman.

Il y a quelque chose de mystérieux avec ce roman, mystérieux et violent de part les meurtres qui sont décris. C’est assez sombre mais c’est très bien nuancé par la beauté des paysages sauvages de la Sardaigne décris par Piergiorgio Pulixi. J’ai beaucoup aimé cette double histoire, avec d’un côté l’enquête et de l’autre le côté mythologique très présent. C’est une enquête prenante que j’ai eu dû mal à lâcher. Il y a beaucoup de tension dans ce roman, d’une part dans la pression ressentie par les enquêtrices, d’autre part par cet ancien flic très malade et complètement obnubilé par ces meurtres sacrificiels et surtout par le fait que nous en tant que lecteurs nous connaissons la vérité et que nous attendons Le moment où cela va basculer.

Voilà donc un roman que j’ai beaucoup apprécié, un duo d’enquêtrices très original que j’ai hâte de retrouver dans d’autres enquêtes. J’ai appris beaucoup de chose sur la Sardaigne et sa mythologie ce qui est juste top. Gallmeister nous a encore dégoté une belle pépite avec ce roman de Piergiorgio Pulixi.

Ma note : 10/10