Archives du mot-clé nouvelles

Le koala tueur et autres histoires

Auteur : Kenneth Cook

Édition : Éditions Autrement

Genre : Nouvelles

Titre : Le koala tueur et autres histoires

Quatrième de couverture :

Être poursuivi par un cochon sauvage enragé, se retrouver coincé avec un type qui cache six serpents dans son pantalon, ou pris en otage par un dromadaire roublard dans le désert… Est-ce ça le bush ? Kenneth Cook n’est pas au bout de ses peines !
Au fil de ses pérégrinations australiennes, l’écrivain magnifie l’art de se mettre dans des situations ridiculement dangereuses et terriblement drôles.

Quelques mots sur l’auteur :

Kenneth Cook (1929-1987), écrivain australien célèbre, a publié à l’âge de 32 ans, en 1961, Wake in Fright, qui fait figure de classique contemporain en Australie, où il est constamment réimprimé. Ce roman, traduit en plusieurs langues, adapté avec succès au cinéma en 1971 (sous le titre Outback), a atteint une forme d’universalité.

Ma chronique :

Ce livre est arrivé dans les mains grâce à une collègue qui me l’a prêté. Je dois dire que sans cela, je ne pense pas qu’un jour j’aurais lu cet auteur et découvert ces nouvelles.

Il s’agit donc d’un petit recueil de nouvelles qui se lis assez vite. Elles se passent toutes en Australie, dans le Bush.

Et plusieurs commencent même dans un pub.

J’ai passé de très bons moments de rigolade à la lecture de ce livre. Ce qui est marquant, c’est que chacune des nouvelles racontent une aventure vécue par l’auteur. Et c’est là que c’est drôle, car c’est juste dingue. Nous ne pouvons que mettre en doute la véracité des propos de Kenneth Cook. Franchement, lisez celle avec le Koala, je rigolais tout seul avec mon livre, c’est juste dingue. C’est donc ça qui est fort, au final qu’est-ce qui est vrai et qu’est-ce qui est faux ?

Bon, je m’attendais à découvrir un peu plus le bush, mais le côté loufoque prenant le dessus, ce ne fut pas trop le cas.

Je garderais de bons souvenirs de cette lecture car elle m’a bien fait rire.

Ma note : 07/10

Sortis des bois

Auteur : Chris Offutt

Édition : Gallmeister

Genre : Nouvelles

Titre : Sortis des bois

Quatrième de couverture :

— C’est où, chez vous ?
— Kentucky.
— Quelle partie ?
— Celle que les gens quittent.
Le déracinement, la route, l’errance, comme une part de l’identité de l’Amérique profonde. Huit histoires de petites gens du Sud qui survivent de leur mieux, entre jobs précaires et bouteille, violence quotidienne et solitude, espoir et résignation. Le portrait saisissant d’un univers dont la rudesse exprime une sensibilité à fleur de peau, par l’auteur du magnifique Nuits Appalaches.

Quelques mots sur l’auteur :

Chris Offutt naît en 1958 et grandit dans le Kentucky, sur les contreforts des Appalaches, au sein d’une ancienne communauté minière. Il est issu d’une famille d’ouvriers. Une fois son diplôme en poche, il entreprend un voyage en stop à travers les États-Unis et exerce différents métiers pour vivre.

En 1992, il publie un premier recueil de nouvelles, Kentucky Straight, qui est encensé par Jim Harrison, James Salter et Larry Brown. Cet ouvrage est suivi en 1997 par Le Bon Frère, son premier roman. 

Pendant les vingt années suivantes, Chirs Offut délaisse la littérature pour le cinéma. Il travaille à Hollywood, où il est scénariste de plusieurs séries télévisées, parmi lesquelles True Blood et Weeds. Il revient au roman avec Nuits Appalaches. Il est également l’auteur de chroniques parues dans de nombreuses revues et journaux, dont le New York Times et Esquire.

Il vit aujourd’hui dans le Mississippi sur une vaste propriété isolée, et partage son temps entre l’enseignement, l’écriture et le jardinage.

Ma chronique :

Enfin, je découvre Chris Offutt, cet auteur américain dont j’entend tant parler. C’est donc à travers ce recueil de huit nouvelles sortis au mois de juin que j’ai fait connaissance avec sa plume. Je remercie d’ailleurs Gallmeister pour cet envoi.

Alors, j’aime bien de temps en temps lire des nouvelles, je trouve que c’est un exercice qui permet de découvrir le talents des auteurs(rices) qui s’y adonnent. En effet, réussir à faire passer des émotions, à faire voyager et à raconter une histoire en quelques pages ne doit pas être exercice aisé. En tout cas, avec Sortis des bois, Chris Offutt réussi à merveille à cocher tous les points.

De ce que j’ai pu en lire, Chris Offutt écrit et raconte le Kentucky et c’est bien le cas dans ces nouvelles. Il nous parle également de ses habitants, qui pour une raison ou une autre sont partis et revenus ou tout simplement partis pour de bon. En fait, il nous parle du déracinement, des liens qui peuvent nous unir à la terre de notre naissance. Dans notre culture européenne, ce n’est pas quelque chose de marquée, mais aux États-Unis – surtout dans les états centraux, dans l’Amérique profonde – c’est une notion très forte. Les racines et l’attachement à la terre. C’est ce qui transpire des huit nouvelles de ce recueil. Cela, mais également le fait que une fois que vous êtes partis, vous devenez presque un intrus quand vous revenez sur les terres qui pourtant vous on vu naître. C’est magnifiquement bien écrit par Chris Offutt.

Après, on va aussi y retrouver tout ce que j’aime dans cette littérature, des âmes blessées, en perdition, qui cherchent un sens à leurs existences. C’est de la littérature noire, avec son lot de violence, d’alcool et bien entendu d’armes. Chris Offutt, raconte l’Amérique des laissés pour compte, l’Amérique des terriens, des hommes des champs, des bois et des plaines.

Chose intéressante à souligner selon moi, et ce n’est pas forcément le cas dans tous les recueils de nouvelles que j’ai eu l’occasion de lire, il n’y a pas de textes qui va prendre l’ascendant sur un autre, ou inversement. Ils sont tous égaux de mon point de vue. Il n’y en a aucun que je n’ai pas aimé.

Me voilà donc ultra satisfait de cette lecture rapide. J’ai maintenant très envie de lire les romans de Chris Offutt, à commencer certainement par Nuits Appalaches.

Ma note : 10/10

Voyage au pays de l’envie

voyages au pays de l'envie

Auteur : Frédéric Marcou

Genre : Nouvelles

Édition : Atramenta

Titre : Voyage au pays de l’envie

Quatrième de couverture :

Ce livre est un recueil de cinq nouvelles fantastiques teintées de science-fiction. Il se veut ancré dans la réalité tout en laissant une large place à l’imagination et à l’imaginaire.
Destiné à un large public, il sera certainement plus particulièrement apprécié des adolescents.

Quelques mots sur l’auteur :

Né à Noyon (Oise), Frédéric Marcou tire les meilleurs souvenirs de son enfance d’un petit village de campagne où il a découvert la nature et ses joies. Très tôt, il montre une curiosité pour l’écriture et une fascination par les écrivains vus à la télévision.
Après le bac, il commence des études supérieures d’histoire, mais la maladie en décide autrement. A partir de vingt-six ans, il se voue totalement à sa vocation : l’écriture de poèmes et de récits. Il s’installe à Chaumont en 2009 et rejoint l’AHME en 2010.
Son premier livre sort en 2005, le deuxième en 2009 et le troisième est sortie en 2011. Le quatrième, « L’année poétique », sort en août 2012
Le premier recueil de nouvelles sort en 2013, et une anthologie en 2015.

Ma chronique :

Je tiens dans un premier temps à remercier Frédéric Marcou qui m’a contacté sur la plateforme Simplement.pro pour que je lise et que je chronique son recueil de nouvelles.

Dans Voyage au pays de l’envie, Frédéric Marcou, nous propose cinq nouvelles, toutes très différentes les unes des autres.

Il y en a une que j’ai vraiment apprécié tandis que les autres, je dois avouer que je suis passé un peu à côté. Il y a dans chacune des nouvelles une vrai part de mystère et une sorte de côté sombre mais leurs fins trop ouvertes à mon goût donne un côté inachevé.

Par contre, le titre ne présage en rien du contenu des nouvelles selon moi.

J’ai tout de même aimé la plume simple de Frédéric Marcou, mais je pense que j’aurais préféré la découvrir avec un roman.

N’empêche que si vous êtes amateur de nouvelles, je serais curieux de connaître votre ressenti sur ce recueil.

Ma note : 05/10

#2 – Top Ten Tuesday

Bonjour à tous,

Avec une petite journée de retard, je vous livre aujourd’hui mon Top Ten Tuesday de la semaine.

Le Top Ten  Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire prédéfini. Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris anciennement en français par Iani – Carnet de Lectures. Depuis peu, c’est Frogzine qui héberge le Top Ten Tuesday en français! Voilà une belle manière de partager notre passion de la lecture et du monde livresque avec d’autres passionnées comme nous. Vous trouverez donc différents Top 10 que ce soit en lien avec les livres eux-mêmes, les auteurs, les maisons d’éditions, les adaptations, etc…  Beaucoup de plaisir en perspective.

Le thème de cette semaine : Les 10 meilleurs recueils de nouvelles

Je n’ai pas vraiment de recueil de nouvelles, donc je vais vous mettre les deux que j’ai lus étant plus jeune, mais que je ne possède pas, et 3 recueils de contes, donc plutôt un top cinq cette semaine.

1 – Histoires extraordinaires d’Edgar Allan Poe

2 – Nouvelles histoires extraordinaires d’Edgar Allan Poe

NouvellesHistoiresExtraordinaires

3 – Le Roi Arthur et les chevaliers de la table ronde, Contes du cycle breton

Collectif-Bibliotheque-De-L-aventure-Contes-Du-Cycle-Breton-N-1-Le-Roi-Arthur-Et-Les-Chevaliers-De-La-Table-Ronde-Revue-614964648_ML

4 – Contes de Noël de Charles Dickens

conte-de-noel-charles-dickens-bibliotheque-de-l-aventure-1997-fabbri-de-dickens-932334300_ML

5 – Les milles et une nuits

MilleetUn

Et voilà, à la semaine prochaine pour un nouveau TTT.