Archives du mot-clé nadia baudouin bekkari

J’ai cassé l’hologe du temps

Autrice : Nadia Baudouin Bekkari

Édition : Les Auteurs Libres

Genre : Contemporain

Titre : J’ai cassé l’horloge du temps

Quatrième de couverture :

 » Rassure-toi Alweel, ce que nous te demanderons, tu es maintenant capable de le faire. Sache tout de même que ta tâche ne sera pas simple. Tu viens d’un monde imprégné de mauvais choix, tu dois nous montrer que rien n’est perdu et que la confiance que Théa a en toi est légitime. – Et si je ne souhaite pas vous aider ? – Tu retourneras à ton sort. – Je serai de nouveau morte. « 

Quelques mots sur l’autrice :

Autrice de deux romans « Après tout, je ne fais de mal à personne » et « J’ai cassé l’horloge du temps ».Nadia Baudouin Bekkari travaille en psychiatrie. La maladie mentale fait partie de son univers professionnel, elle la côtoie quotidiennement. Pour son premier roman, elle nous donne à découvrir, à travers ce sujet tabou, un univers où la normalité n’existe pas

Ma chronique :

Il y a quelques semaines, j’ai été contacté par Nadia Baudouin Bekkari pour découvrir son deuxième roman. J’étais ravi surtout que j’avais adoré son premier, Après tout je ne fais de mal à personne.

Alors dans ce nouveau roman, nous sommes complètement à l’opposé du précédent. Nous sommes limite dans un roman de science fiction. Les thèmes abordés sont la conservation de notre planète, l’humanité et la vie après la mort. Il y a de très belles idées dans ce roman, j’ai trouvé que c’était très intéressant.

C’est assez compliqué pour moi de parler de ce roman, je l’ai lu hyper vite et dans l’ensemble j’ai bien aimé. Par contre je reste sur ma faim, j’ai envie de plus, cela est allé trop vite. J’ai trouvé que par moment ce n’était pas assez abouti et du coup c’est frustrant. C’est dommage car il y a tellement de belles choses dans ce roman et c’est vraiment très bien écrit.

J’ai aimé suivre les personnages dans cette histoire, et même si Alweel par moment m’a paru insupportable, ce qu’elle vit est juste dingue. Et ses acolytes sont juste excellents. J’ai vraiment passé un bon moment avec ce livre même si comme dit un peu plus haut j’aurais aimé en avoir plus.

Voilà donc un roman sympathique servi par une plume efficace. Nadia confirme son talent avec cette belle histoire.

Ma note : 07 / 10

# 217 – C’est lundi que lisez-vous ?

Bonjour tout le monde,

Nous entamons la dernière semaine du mois de février, j’espère vous annoncer une très belle nouvelle d’ici quelques jours. En attendant, je continu à avoir un très bon rythme de lecture comme vous pourrez le constater ci-dessous. Souhaitons également de belles vacances à Ann’Gaëlle qui les a bien méritées.

C’est un rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books, et qui a été repris par Galleane, puis dorénavant par Camille du blog I Believe In Pixie Dust.

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :
1. Qu’avons-nous lu la semaine passée ?
2. Que sommes-nous en train de lire en ce moment ?
3. Qu’allons nous lire ensuite ?

1. Qu’avons-nous lu la semaine passée ?

Ann’Gaëlle :

Sauvage de Jamey Bradbury

À dix-sept ans, Tracy Petrikoff possède un don inné pour la chasse et les pièges. Elle vit à l’écart du reste du monde et sillonne avec ses chiens de traîneau les immensités sauvages de l’Alaska. Immuablement, elle respecte les trois règles que sa mère, trop tôt disparue, lui a dictées : «ne jamais perdre la maison de vue», «ne jamais rentrer avec les mains sales» et surtout «ne jamais faire saigner un humain». Jusqu’au jour où, attaquée en pleine forêt, Tracy reprend connaissance, couverte de sang, persuadée d’avoir tué son agresseur. Elle s’interdit de l’avouer à son père et ce lourd secret la hante jour et nuit. Une ambiance de doute et d’angoisse s’installe dans la famille, tandis que Tracy prend peu à peu conscience de ses propres facultés hors du commun.

Ce que tu as fait de moi de Karine Giebel

« On se croit solide et fort, on se croit à l’abri. On suit un chemin jalonné de repères, pavé de souvenirs et de projets. On aperçoit bien le ravin sans fond qui borde notre route, mais on pourrait jurer que jamais on n’y tombera. Pourtant, il suffit d’un seul faux pas. Et c’est l’interminable chute.
Aujourd’hui encore, je suis incapable d’expliquer ce qui est arrivé. Si seulement j’avais plongé seul… »

Cette nuit, c’est le patron des Stups, le commandant Richard Ménainville, qui doit confesser son addiction et répondre de ses actes dans une salle d’interrogatoire. Que s’est-il réellement passé entre lui et son lieutenant Laëtitia Graminsky ? Comment un coup de foudre a-t-il pu déclencher une telle tragédie ?

« Si nous résistons à cette passion, elle nous achèvera l’un après l’autre, sans aucune pitié. »

Interrogée au même moment dans la salle voisine, Laëtitia se livre. Elle dira tout de ce qu’elle a vécu avec cet homme. Leurs versions des faits seront-elles identiques ?

« Si nous ne cédons pas à cette passion, elle fera de nous des ombres gelées d’effroi et de solitude.
Si nous avons peur des flammes, nous succomberons à un hiver sans fin. »

RevanBane : 

Seul l’oiseau moqueur de Walter Tevis

Sous la chape d’acier du XXVe siècle technologique, l’Amérique s’éteint, doucement mais sûrement. Automatisée, « tranquillisée », stérilisée. Et l’un de ses maîtres est un robot, Spofforth, splendide prototype de race noire, aux facultés intellectuelles inouïes. Mais les systèmes trop parfaits sont fragiles… Ainsi Spofforth, par la faute de son concepteur, a gardé un coupable souffle d’âme… Ainsi Paul, petit fonctionnaire soumis, découvre par hasard, soudain émerveillé, les secrets de la lecture depuis longtemps bannie. Il les partagera avec Mary Lou, la jolie rebelle qui refuse ce monde mécanisé. Un robot capable de souffrir, un couple qui redécouvre l’amour et les mots, est-ce l’ultime chance de l’humanité ?

J’ai cassé l’horloge du temps de Nadia Baudouin Bekkari

« Rassure-toi Alweel, ce que nous te demanderons, tu es maintenant capable de le faire. Sache tout de même que ta tâche ne sera pas simple. Tu viens d’un monde imprégné de mauvais choix, tu dois nous montrer que rien n’est perdu et que la confiance que Théa a en toi est légitime.
– Et si je ne souhaite pas vous aider ?
– Tu retourneras à ton sort.
– Je serai de nouveau morte. »

Montana 1948 de Larry Watson

De l’été de mes douze ans, je garde les images les plus saisissantes et les plus tenaces de toute mon enfance, que le temps passant n’a pu chasser ni même estomper. Ainsi s’ouvre le récit du jeune David Hayden. Cet été 1948, une jeune femme sioux porte de lourdes accusations à l’encontre de l’oncle du garçon, charismatique héros de guerre et médecin respecté. Le père de David, shérif d’une petite ville du Montana, doit alors affronter son frère aîné. Impuissant, David assistera au déchirement des deux frères et découvrira la difficulté d’avoir à choisir entre la loyauté à sa famille et la justice. 

Montana 1948 raconte la perte des illusions de l’enfance et la découverte du monde adulte dans une écriture superbe digne des plus grands classiques américains.

2. Que sommes-nous en train de lire en ce moment ?

Ann’Gaëlle :

Sauvage de Jamey Bradbury

Ce que tu as fait de moi de Karine Giebel

RevanBane : 

À chacun sa mort de Ross MacDonald

Dans une maison décrépite de Santa Monica, une veuve glisse dans la main de Lew Archer 50 dollars pour qu’il retrouve sa fille Galatea, disparue depuis Noël. Ça n’est pas cher payé et les indices sont minces, mais une photo de la séduisante jeune femme achève de convaincre le détective. Galatea semble en danger : elle a été vue pour la dernière fois en compagnie d’un malfrat notoire. Des quartiers pauvres de San Francisco aux villas de Palm Springs, dans un monde gouverné par les commerces illicites, les cadavres s’accumulent et la ravissante disparue mène un jeu des plus troubles.

Pour arriver à ses fins, Lew Archer devra se mêler à la pègre et admettre que les visages d’anges dissimulent parfois les âmes les plus sombres.

3. Qu’allons nous lire ensuite ?

Ann’Gaëlle :

La neige, c’est surfait et autres nouvelles de Cécile Guéguen

« Nouvelle: sorte de roman très court; récit d’aventures intéressantes ou amusantes » (définition du dictionnaire Littré). Désormais aussi reconnues que les romans, les nouvelles couvrent les mêmes thèmes. Dans ce recueil, se mêlent des nouvelles policières de toutes tailles: qu’est-il arrivé à la pauvre Lola? Qui a tué cette « si Douce Enfant »? Êtes- vous le Docteur Jekyll ou Mister Hyde ? Comment un cadavre a-t-il participé malgré lui au Carnaval de Dunkerque?… Autant d’interrogations qui trouveront peut-être leurs réponses dans ces courts récits. Lorsqu’un tournage amateur à l’occasion d’une soirée d’Halloween tourne au cauchemar ou qu’un appartement en plein coeur de Tokyo s’anime, le lecteur entre de plain pied dans le monde des nouvelles fantastiques. Le Noël de Mickaël Crampton Junior nous entraîne dans le monde des contes de Noël si cher au célèbre C. Dickens.

RevanBane : 

Un jour viendra de Giulia Caminito

À Serra de’ Conti, sur les collines des Marches italiennes, Lupo et Nicola vivent dans une famille pauvre et sans amour. Fils du boulanger Luigi Ceresa, le jeune Lupo, fier et rebelle, s’est donné pour mission de protéger son petit frère Nicola, trop fragile, trop délicat avec son visage de prince. Flanqués de leur loup apprivoisé, les deux frères survivent grâce à l’affection indestructible qui les unit. Leur destin est intimement lié à celui de Zari, dite Soeur Clara, née au lointain Soudan et abbesse respectée du couvent de Serra de’ Conti. Car un mensonge sépare les frères et un secret se cache derrière les murs du monastère. Alors que souffle le vent de l’Histoire, et que la Grande Guerre vient ébranler l’Italie, le jour viendra où il leur faudra affronter la vérité.

Et vous que lisez-vous ? Dites nous tout … Nous vous souhaitons une très belle semaine, riche en belles lectures ! Et surtout prenez-soin de vous !

# 216 – C’est lundi que lisez-vous ?

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous allez tous bien. Il a fait encore bien froid ce weekend, mais ça va commencer à se réchauffer c’est cool. J’ai un peu moins lu cette semaine et vous ? On fait le point …

C’est un rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books, et qui a été repris par Galleane, puis dorénavant par Camille du blog I Believe In Pixie Dust.

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :
1. Qu’avons-nous lu la semaine passée ?
2. Que sommes-nous en train de lire en ce moment ?
3. Qu’allons nous lire ensuite ?

1. Qu’avons-nous lu la semaine passée ?

Ann’Gaëlle :

Sauvage de Jamey Bradbury

À dix-sept ans, Tracy Petrikoff possède un don inné pour la chasse et les pièges. Elle vit à l’écart du reste du monde et sillonne avec ses chiens de traîneau les immensités sauvages de l’Alaska. Immuablement, elle respecte les trois règles que sa mère, trop tôt disparue, lui a dictées : «ne jamais perdre la maison de vue», «ne jamais rentrer avec les mains sales» et surtout «ne jamais faire saigner un humain». Jusqu’au jour où, attaquée en pleine forêt, Tracy reprend connaissance, couverte de sang, persuadée d’avoir tué son agresseur. Elle s’interdit de l’avouer à son père et ce lourd secret la hante jour et nuit. Une ambiance de doute et d’angoisse s’installe dans la famille, tandis que Tracy prend peu à peu conscience de ses propres facultés hors du commun.

Les yeux bleus de Sébastien Didier

1986. Une famille est assassinée dans sa villa près de Saint-Paul de Vence. Le père, la mère et leurs jumeaux d’à peine trois ans. Comment oublier ce crime monstrueux ?

2018. À Nice, le petit Maxime est enlevé en pleine journée dans le jardin de la maison familiale. 

Aussitôt, les médias s’emballent, la police est sur les dents. Car l’enfant n’est pas n’importe qui : il est le petit-fils de Claude Cerutti, homme d’affaires à la réputation sulfureuse et puissante figure locale. 

Lorsque la tante de Maxime est soupçonnée d’avoir organisé l’enlèvement, le clan Cerruti est au bord de l’implosion. Pour le patriarche, cela ne fait aucun doute : à travers cet enlèvement, c’est lui qui est visé.

Lui, son nom, sa famille. Et ses secrets.

RevanBane :

Sous le Soleil de la Lune de Sonja Kourakine

Great Lake City, Utah, 1861. À presque quatorze ans, Rébecca Brightman est une jeune fille intrépide et courageuse. Elle se rebelle contre la sévère éducation de son père, pasteur tyrannique et violent, qui nourrit en secret un terrible projet pour elle. Derrière les brimades et les coups, elle rêve de découvrir le monde au delà des barrières de sa communauté. Au détour d’une rencontre inespérée, elle voit sa vie prendre un nouveau tournant. Son avenir est sur le point de changer à jamais. Le long chemin semé d’embûches sur lequel elle s’engage la menera-t-il au bout de sa quête d’elle même et sur la voie de l’amour? Réussira-t-elle à percer les mystères du pouvoir qui sommeille en elle, cette étrange différence qui la pousse à vouloir trouver la liberté ?

Ma chronique ici

2. Que sommes-nous en train de lire en ce moment ?

Ann’Gaëlle :

Sauvage de Jamey Bradbury

Ce que tu as fait de moi de Karine Giebel

« On se croit solide et fort, on se croit à l’abri. On suit un chemin jalonné de repères, pavé de souvenirs et de projets. On aperçoit bien le ravin sans fond qui borde notre route, mais on pourrait jurer que jamais on n’y tombera. Pourtant, il suffit d’un seul faux pas. Et c’est l’interminable chute.
Aujourd’hui encore, je suis incapable d’expliquer ce qui est arrivé. Si seulement j’avais plongé seul… »

Cette nuit, c’est le patron des Stups, le commandant Richard Ménainville, qui doit confesser son addiction et répondre de ses actes dans une salle d’interrogatoire. Que s’est-il réellement passé entre lui et son lieutenant Laëtitia Graminsky ? Comment un coup de foudre a-t-il pu déclencher une telle tragédie ?

« Si nous résistons à cette passion, elle nous achèvera l’un après l’autre, sans aucune pitié. »

Interrogée au même moment dans la salle voisine, Laëtitia se livre. Elle dira tout de ce qu’elle a vécu avec cet homme. Leurs versions des faits seront-elles identiques ?

« Si nous ne cédons pas à cette passion, elle fera de nous des ombres gelées d’effroi et de solitude.
Si nous avons peur des flammes, nous succomberons à un hiver sans fin. »

RevanBane : 

Seul l’oiseau moqueur de Walter Tevis

Sous la chape d’acier du XXVe siècle technologique, l’Amérique s’éteint, doucement mais sûrement. Automatisée, « tranquillisée », stérilisée. Et l’un de ses maîtres est un robot, Spofforth, splendide prototype de race noire, aux facultés intellectuelles inouïes. Mais les systèmes trop parfaits sont fragiles… Ainsi Spofforth, par la faute de son concepteur, a gardé un coupable souffle d’âme… Ainsi Paul, petit fonctionnaire soumis, découvre par hasard, soudain émerveillé, les secrets de la lecture depuis longtemps bannie. Il les partagera avec Mary Lou, la jolie rebelle qui refuse ce monde mécanisé. Un robot capable de souffrir, un couple qui redécouvre l’amour et les mots, est-ce l’ultime chance de l’humanité ?

3. Qu’allons nous lire ensuite ?

Ann’Gaëlle :

La neige, c’est surfait et autres nouvelles de Cécile Guéguen

« Nouvelle: sorte de roman très court; récit d’aventures intéressantes ou amusantes » (définition du dictionnaire Littré). Désormais aussi reconnues que les romans, les nouvelles couvrent les mêmes thèmes. Dans ce recueil, se mêlent des nouvelles policières de toutes tailles: qu’est-il arrivé à la pauvre Lola? Qui a tué cette « si Douce Enfant »? Êtes- vous le Docteur Jekyll ou Mister Hyde ? Comment un cadavre a-t-il participé malgré lui au Carnaval de Dunkerque?… Autant d’interrogations qui trouveront peut-être leurs réponses dans ces courts récits. Lorsqu’un tournage amateur à l’occasion d’une soirée d’Halloween tourne au cauchemar ou qu’un appartement en plein coeur de Tokyo s’anime, le lecteur entre de plain pied dans le monde des nouvelles fantastiques. Le Noël de Mickaël Crampton Junior nous entraîne dans le monde des contes de Noël si cher au célèbre C. Dickens.

RevanBane : 

J’ai cassé l’horloge du temps de Nadia Baudouin Bekkari

« Rassure-toi Alweel, ce que nous te demanderons, tu es maintenant capable de le faire. Sache tout de même que ta tâche ne sera pas simple. Tu viens d’un monde imprégné de mauvais choix, tu dois nous montrer que rien n’est perdu et que la confiance que Théa a en toi est légitime.
– Et si je ne souhaite pas vous aider ?
– Tu retourneras à ton sort.
– Je serai de nouveau morte. »

Et vous que lisez-vous ? Dites nous tout … Nous vous souhaitons une très belle semaine, riche en belles lectures ! Et surtout prenez-soin de vous !

Concours 1 an du blog

img_2653-modifie

Bonjour à tous,

Voilà le concours pour les 1 an de mon blog est enfin prêt. 1 an déjà que je poste plus ou moins régulièrement mes chroniques et des articles. J’aime énormément cela. Grâce à ce blog, j’ai pu passer outre la frustration que l’on peut ressentir à la fin d’un livre de ne pas forcément pouvoir en parler autour de nous. J’adore échanger avec vous sur mes lectures et sur plein de choses. Grâce à vous j’ai découvert plusieurs livres et auteurs et c’est vraiment le plus merveilleux dans cette blogosphère.

Passons maintenant à ce concours, je suis assez fier de pouvoir vous proposer trois lots :

  • L’héritage des Rois Passeurs de Manon Fargetton, dédicacé par l’auteure
  • Après tout, je ne fais de mal à personne de Nadia Baudouin Bekkari, dédicacé également
  • L’alchimiste de Paulo Coelho ainsi qu’un sublime petit carnet

Comment participer :

Plusieurs possibilités, chacune vous offrant une chance en plus de gagner.

  • Etre abonné à mon blog et me laisser un gentil petit commentaire pour me dire que vous participez
  • Reposter la photo que je vais mettre sur mon compte Instagram et y être abonné avec le #1anreadlookhear et inviter 2 amis à participer (bien-sûr il faut que votre compte soit public)
  • Partager en mode public le post Facebook que je vais mettre d’ici peu

Pourquoi ces lots :

Pour L’Héritage des Rois Passeurs, tout simplement car il s’agit du livre qui m’a redonné l’envie et le plaisir à la lecture après plus d’un an sans lire. Et je trouve la plume de Manon Fargetton géniale j’adhère complètement aux univers qu’elle met en place, je suis vraiment devenu fan de cette auteure.

Pour Après tout, je ne fais de mal à personne, c’était une évidence, il s’agit d’un de mes plus gros coup de cœurs de cette année, si ce n’es le plus gros. J’ai complètement été chamboulé par cette lecture, genre que je ne lis jamais en plus. C’est un livre qu’il faut absolument avoir lu. De plus Nadia Baudouin Bekkari est super gentille, je l’ai rencontré lors d’un petit salon de ma région où j’ai eu la chance d’échanger quelques mots avec elle.

Pour L’Alchimiste de Paulo Coelho, il s’agit d’un livre que j’adore, j’ai du le lire trois ou quatre fois donc je tenais à vous le proposer avec un magnifique petit carnet.

Ce qu’il faut savoir : 

Le concours se tiendra de aujourd’hui, le 21 septembre 2016 jusqu’au 05 octobre 2016.

Pour information, le roman Après tout, je ne fais de mal à personne est généreusement offert par Nadia Baudoin Bekkari, les autres lots sont de moi, et je ne serais tenu responsable des pertes de La Poste.

Lors du tirage au sort, le premier tiré gagnera le lot n°1, le second le lot n°2, et logiquement le troisième le lot n°3, je me réserve le droit de tirer un autre participant pour un lot surprise.

Le concours est ouvert à la France, à la Belgique et à la Suisse.

Voilà, en espérant que ce concours vous plaira et que vous serez nombreux à y participer, je vous souhaite à tous bonne chance.

Après tout, je ne fais de mal à personne

apres tout je ne fais de mal a personne

Auteur : Nadia Baudouin Bekkari

Genre : Contemporain

Édition : Les auteurs libres

Titre : Après tout, je ne fais de mal à personne

Quatrième de couverture :

Schizophrénie, hallucinations…

Il n’y a que Rebecca pour aimer à ce point sa maladie.
Mais s’intégrer à la société et y vivre de façon normale n’est pas facile. Elle doit faire face à ses craintes, ses peurs, ses doutes…
De son côté, Josselin, infirmier en hôpital psychiatrique, est empreint d’une représentation de la santé mentale formatée par son travail.
Pourtant, ces deux êtres que tout oppose vont se rencontrer.
Malgré leurs différences, un sentiment unique va naître, si intense qu’il abolit toute raison.

Ne dit-on pas que l’amour, le vrai, rend fou ?

Quelques mots sur l’auteur :

Nadia Baudouin Bekkari travaille en psychiatrie. La maladie mentale fait partie de son univers professionnel, elle la côtoie quotidiennement.

Pour son premier roman, elle nous donne à découvrir, à travers ce sujet tabou, un univers où la moralité n’existe pas.

Ma chronique :

J’ai découvert ce livre et cette auteure lors du Printemps du livre de Lamotte Beuvron, et je l’ai lu dans le cadre du Summer Holidays Challenge organisé par Élodie du blog La Citadelle de l’Imaginaire.

Tout d’abord, je tiens à signaler, qu’à la base, ce livre a été repéré par ma femme, et ayant lu après elle le résumé et aimant beaucoup la couverture, nous l’avons acheté après quelques gentils mots échangés avec l’auteure et un petit autographe.

Bon, je ne vais pas aller par quatre chemins, ce livre, je l’ai lu en une journée, et je me suis pris une grande claque, j’ai tout simplement adoré mais aussi détesté. Je m’explique, ce livre traite de la schizophrénie, une maladie mentale, mais aussi de l’enfermement en soins psychiatrique et de la façon dont cette maladie est traitée.

Il y a deux personnages, une femme, et un homme, chacun d’eux raconte son histoire à tour de rôle, Rebecca est atteinte de schizophrénie tandis que Josselin est infirmier en soin psychiatrique. Vous me direz, cela tombe bien, le lien est tout trouvé, mais vous vous trompez, la rencontre de ces deux êtres va se faire par petite touche sans que l’un ou l’autre ne s’en rende compte.

J’ai beaucoup aimé la façon dont ce roman est découpé, on alterne avec le point de vue de Rebecca et de celui de Josselin, chaque passage est précédé d’un signe de l’homme ou de la femme suivant celui qui nous raconte sa vie. Cela rend le récit vivant et du coup très rapide à lire.

Je ne travaille pas du tout dans la santé, et je ne connais pas du tout le côté psychiatrie, je me suis donc lancé dans cette lecture avec quelques appréhensions, mais celles-ci se sont vite effacées, tout est bien expliqué, l’auteure prend le temps de nous expliquer avant le commencement les termes assez compliqués pour un lecteur lambda comme moi.

J’ai donc, comme je le disais plus haut adoré ce roman, car j’ai appris énormément de chose, je n’aurais plus forcément les mêmes apprioris sur cette maladie, mon regard sur elle a changé, c’est juste super de fermer un livre en ayant l’impression d’avoir été grandi à la lecture de ces lignes.

Je l’ai aussi détesté, même si le terme n’est pas approprié, je dirais plus que j’ai été en colère. Oui, en colère contre les gens comme moi, qui n’y connaissons rien et qui se permettent de juger des personnes malades. En colère aussi contre le système et les médecins avec leurs traitements, ces malades, ne sont pas des animaux, ce sont des personnes comme nous. Ils ont le droit à un minimum de chose. Et surtout, je suis en colère contre la fin du livre, je ne m’y attendais quasiment pas, ou du moins pas comme cela. Après coup, et oui, j’ai attendus quasiment 24h pour écrire ma chronique tellement ce bouquin m’a bouleversé, il ne pouvait finir autrement, mais quand même …

J’ai vraiment un énorme coup de coeur pour ce roman, je le conseil à toutes et à tous, peu importe que l’on travaille dans la santé ou dans la psychiatrie, il est juste bouleversant et terriblement touchant. Il y a longtemps que je n’avais pas lu un livre qui me touche autant. Ce n’est pas compliqué, quand je l’ai refermé une fois terminé, ma femme me parlait, mais j’étais complètement bloqué, il m’a fallu cinq bonne minutes pour reprendre mes esprits.

Vous l’aurez compris, il n’y a rien à attendre, allez acheté ce super roman et venez me dire ce que vous en avez pensé.

Ma note : 10/10

coup-de-coeur

#20 – C’est lundi que lisez-vous ?

ludi

Bonjour à tous,

Aller, on commence une nouvelle semaine, j’avoue que celle-ci démarre difficilement, ayant travaillé samedi, le réveil fut difficile ce matin.

Donc, sinon, j’ai commencé à partir du 1er juillet mes lectures dans le cadre du Summer Holidays Challenge organisé par Élodie du blog La Citadelle Imaginaire.

C’est un rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books, et qui a été repris par Galleane.

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :
1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?
3. Que vais-je lire ensuite ?

1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?

in nomine

In Nomine de Giacometti et Ravenne

XIème siècle, Comté de Toulouse. Raoul de Presle conduit à la mort plusieurs centaines d’hérétiques. Hommes, femmes, enfants, tous s’élancent dans le bûcher sans la moindre peur…
XXème siècle, Paris. L’inspecteur Marcas enquête sur son premier meurtre. Du milieu des collectionneurs de manuscrits ésotériques aux coulisses occultes de la franc-maçonnerie, tous veulent retrouver un secret perdu depuis le massacre des hérétiques.
Une quête de sang qui va mener Marcas aux portes du Temple…

aussi libres qu un reve

Aussi libres qu’un rêve de Manon Fargetton

En cette fin de XXIè siècle, la loi des Dates de naissances régit l’accès aux métiers. Né en janvier, vous avez accès au métier de vos rêves : acteur, chanteur, tout est possible. Né en décembre, préparez-vous à racler le fond de l’océan et à plonger les mains dans les algues gluantes !

Minöa et Silnëi sont soeurs jumelles, nées à quelques minutes d’intervalle la nuit du 31 décembre. La première à 23h58 et la seconde à 0H17 ! La tyrannie des Dates de naissance leur promet des destins radicalement différents, mais cela ne les empêchera pas d’unir leurs forces pour combattre l’injustice et l’ordre établi, aidées par Kléano, le chanteur rebelle d’un groupe de rock.

apres tout je ne fais de mal a personne

Après tout, je ne fais de mal à personne de Nadia Baudouin Bekkari

Schizophrénie, hallucinations…

Il n’y a que Rebecca pour aimer à ce point sa maladie.
Mais s’intégrer à la société et y vivre de façon normale n’est pas facile. Elle doit faire face à ses craintes, ses peurs, ses doutes…
De son côté, Josselin, infirmier en hôpital psychiatrique, est empreint d’une représentation de la santé mentale formatée par son travail.
Pourtant, ces deux êtres que tout oppose vont se rencontrer.
Malgré leurs différences, un sentiment unique va naître, si intense qu’il abolit toute raison.

Ne dit-on pas que l’amour, le vrai, rend fou ?

2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?

le sang des dieux et des hommes

Le sang des dieux et des rois de Éléanor Herman

A 16 ans, Alexandre, héritier du trône de Macédoine, est en passe de découvrir son destin de conquérant, mais se trouve irrésistiblement attiré par une nouvelle venue… Katerina doit naviguer dans les eaux troubles des intrigues de cour tout en taisant sa mission secrète : tuer la reine. Mais c’est sans compter sur son premier amour… Jacob est prêt à tout sacrifier pour gagner le coeur de Katerina, même si cela signifie se mesurer à Hephaestion, tueur sous la protection d’Alexandre. Et, par-delà les mers, Zofia, princesse persane fiancée à Alexandre sans l’avoir rencontré, désire changer sa destinée en partant en quête des légendaires et mortels Mangeurs d’Esprit.

3. Que vais-je lire ensuite ?

Après ma lecture en cours, je choisirais un des livres de ma PAL sélectionnés dans le cadre du Summer Holidays Challenge, vous pouvez d’ailleurs retrouver ma PAL ici .

Récapitulatif de la semaine

Voilà, je vous souhaite à tous une très belle semaine livresque ainsi que de bonne vacances pour tous ceux qui les commencent.

 

#18 – C’est lundi que lisez-vous ?

ludi

Bonjour à tous,

Comme chaque semaine, je vous présente mes lectures de la semaine passé ainsi que les futures.

C’est un rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books, et qui a été repris par Galleane.

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :
1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?
3. Que vais-je lire ensuite ?

1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?

appel du coucou

L’appel du Coucou de Robert Galbraith

Une nuit d’hiver, dans un quartier chic de Londres, le célèbre mannequin Lula Landry est trouvée morte, défenestrée. Suicide. Affaire classée. Jusqu’au jour où l’avocat John Bristow, frère de la victime, frappe à la porte du détective privé Cormoran Strike.

Strike est au bout du rouleau : ex-lieutenant dans l’armée, il a perdu une jambe en Afghanistan, sa carrière de détective est au point mort et sa vie privée un naufrage. Aidé par une jeune recrue intérimaire virtuose de l’Internet, Strike est chargé d’enquêter sur la mort de Lula.

De boîtes de nuit branchées en hôtels pour rock-stars assaillies par les paparazzi, en passant par un centre de désintoxication et le manoir où se meurt la mère adoptive de Lula, Strike va passer de l’autre côté du miroir glamour de la mode, dont les reflets chatoyants dissimulent un gouffre de secrets, de trahisons, de manoeuvres inspirées par la vengeance.

la porte de la salle de bain

La porte de la salle de bain de Sandrine Beau

J’attendais mes seins avec impatience. C’est à partir des petits oeufs au plat que tout s’est déglingué. Comme s’ils s’étaient passé le mot pour gâcher ma joie toute nouvelle. Ça a commencé dans le bus. C’est là que j’ai vu le regard des hommes changer. Enfin de certains hommes … Ceux-là, ils ne se gênaient pas pour me regarder. Ou plutôt pour me regarder directement dans les seins. Pas gênés ! Tranquilles. Je détestais ça.

2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?

le liseur

Le liseur du 6h27 de Jean-Paul Didierlaurent

Guylain Vignolles est préposé au pilon et mène une existence maussade et solitaire, rythmée par ses allers-retours quotidiens à l’usine. Chaque matin en allant travailler, comme pour se laver des livres broyés, il lit à voix haute dans le RER de 6H27 les quelques feuillets qu’il a sauvé la veille des dents de fer de la Zerstor 500, le mastodonte mécanique dont il est le servant.
Un jour, Guylain découvre les textes d’une mystérieuse inconnue qui vont changer le cours de sa vie…

3. Que vais-je lire ensuite ?

Cette fois, je pense que cette lecture va m’emmener jusqu’à la fin du mois donc ma prochaine lecture sera liée au Summer Holidays Challenge.

apres tout je ne fais de mal a personne

Après tout, je ne fais de mal à personne de Nadia Baudouin Bekkari

Schizophrénie, hallucinations…

Il n’y a que Rebecca pour aimer à ce point sa maladie.
Mais s’intégrer à la société et y vivre de façon normale n’est pas facile. Elle doit faire face à ses craintes, ses peurs, ses doutes…
De son côté, Josselin, infirmier en hôpital psychiatrique, est empreint d’une représentation de la santé mentale formatée par son travail.
Pourtant, ces deux êtres que tout oppose vont se rencontrer.
Malgré leurs différences, un sentiment unique va naître, si intense qu’il abolit toute raison.

Ne dit-on pas que l’amour, le vrai, rend fou ?

Récapitulatif de la semaine précédente 

#17 – C’est lundi que lisez-vous ?

ludi

Bonjour à tous,

Nous commençons cette semaine comme la précédente avec ce rendez-vous que j’aime beaucoup.

C’est un rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books, et qui a été repris par Galleane.

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :
1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?
3. Que vais-je lire ensuite ?

1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?

carnages

Carnages de Maxime Chattam

« Harlem Est. 18 novembre. 8h28.
Ils sont tous là, dans le hall de l’entrée du lycée. Plus que quelques minutes avant le début des cours. Parmi les élèves, un adolescent prépare son arme. Le carnage peut commencer…
Quand l’inspecteur Lamar Gallineo arrive sur les lieux, c’est pour découvrir le cadavre du tueur qui a retourné son arme contre lui. L’affaire dépasse rapidement le fait divers : de nouvelles tueries ont lieu dans d’autres établissements.
Lamar doit à tout prix enrayer cette macabre épidémie. Mais les apparences sont trompeuses. Toujours. »

2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?

appel du coucou

L’appel du coucou – Une enquête de Cormoran Strike

Une nuit d’hiver, dans un quartier chic de Londres, le célèbre mannequin Lula Landry est trouvée morte, défenestrée. Suicide. Affaire classée. Jusqu’au jour où l’avocat John Bristow, frère de la victime, frappe à la porte du détective privé Cormoran Strike.

Strike est au bout du rouleau : ex-lieutenant dans l’armée, il a perdu une jambe en Afghanistan, sa carrière de détective est au point mort et sa vie privée un naufrage. Aidé par une jeune recrue intérimaire virtuose de l’Internet, Strike est chargé d’enquêter sur la mort de Lula.

De boîtes de nuit branchées en hôtels pour rock-stars assaillies par les paparazzi, en passant par un centre de désintoxication et le manoir où se meurt la mère adoptive de Lula, Strike va passer de l’autre côté du miroir glamour de la mode, dont les reflets chatoyants dissimulent un gouffre de secrets, de trahisons, de manoeuvres inspirées par la vengeance.

3. Que vais-je lire ensuite ?

Alors pour le coup, cela va dépendre du temps que je vais mettre à lire le livre du dessus. Comme vous avez pu le voir dans un article précédent, je commence le 1er juillet le Summer Holidays Challenge organisé par Élodie du blog La Citadelle Imaginaire, donc si je finis ce livre juste avant de commencer ce challenge, je vais lire ensuite :

apres tout je ne fais de mal a personne

Après tout, je ne fais de mal à personne de Nadia Baudouin Bekkari

Schizophrénie, hallucinations…

Il n’y a que Rebecca pour aimer à ce point sa maladie.
Mais s’intégrer à la société et y vivre de façon normale n’est pas facile. Elle doit faire face à ses craintes, ses peurs, ses doutes…
De son côté, Josselin, infirmier en hôpital psychiatrique, est empreint d’une représentation de la santé mentale formatée par son travail.
Pourtant, ces deux êtres que tout oppose vont se rencontrer.
Malgré leurs différences, un sentiment unique va naître, si intense qu’il abolit toute raison.

Ne dit-on pas que l’amour, le vrai, rend fou ?

Et si je finis rapidement ma lecture en cours, je choisirais un petit livre de ma PAL au hasard comme j’en ai l’habitude maintenant.

Récapitulatif de la semaine précédente 

Je vous souhaites à tous une excellente semaine et surtout n’hésitez pas à me dire en commentaire quelles sont vos lectures du moment.

Summer Holidays Challenge

Bonjour à tous,

Cet été, je vais participer à mon premier challenge livresque. Il s’agit du challenge organisé par le très sympa blog La Citadelle Imaginaire . Ce challenge a donc été imaginé par Élodie, une blogeuse qui me suit depuis le début de mon aventure sur la blogosphère. Je vous invite d’ailleurs fortement à aller faire un tour sur son blog et à la suivre via les réseaux sociaux.

shc

Alors à quoi consiste ce challenge :

Tout d’abord, nous avons une liste de pays à visiter avec pour chacun d’eux un objectif de lecture plus ou moins en lien avec ce pays, je vous propose de découvrir cette liste :

ECOSSE : Destination de rêve ~ Lisez un livre dont l’action se déroule dans un lieu que vous voulez visiter.
ANGLETERRE : Restons correct ~ Ne pas acheter de livre pendant un mois.
FRANCE : Marathon bonheur ~ Finissez 2 séries dont tous les tomes sont paru.
ESPAGNE : Profitons du beau temps ~ Lisez un livre dont l’histoire se déroule en été.
ALLEMAGNE : L’histoire de la vie ~ Lisez un livre qui met en scène un événement historique réel.
ITALIE : Le fil du temps ~ Lisez un livre dont l’histoire, fictive ou réelle, se déroule dans le passé.
GRECE : Dans le grenier ~ Lisez un livre depuis trop longtemps dans votre PAL.
EGYPTE : Voyage unique ~ Lisez un livre qui n’a pas de suite.
RUSSIE : Pavé littéraire ~ Lisez un livre de plus de 500 pages.
INDE : Le début d’une ère ~ Commencez un nouvelle série.
AUSTRALIE : Paysage désertique ~ Lisez un livre de moins de 200 pages.
JAPON : Dépaysement total ~ Lisez un livre dont l’action se déroule dans une contrée lointaine.
CANADA : Recherchons les émotions ~ Lisez un livre contemporain.
USA : Retour vers le futur ~ Relisez et chroniquez un livre de votre choix.
BRÉSIL : Eté en couleurs ~ Lisez un livre avec du rose sur la couverture.

Et donc trois niveaux suivant l’objectif que l’on se lance, ce qui est cool, c’est que Élodie, nous permet de changer de niveau au cours de l’été suivant le temps que l’on dispose ou de notre motivation. Voici ces trois niveaux :

5 objectifs = Touriste / 10 objectifs = Explorateur / 15 Objectifs = Aventurier

Voilà donc pour la présentation de ce challenge, vous trouverez d’avantage de détails et toutes les modalités pour vous y inscrire sur le blog d’Élodie La Citadelle Imaginaire .

Passons maintenant au niveau que je pense pouvoir atteindre cet été, n’ayant pas de vacances pendant la durée du challenge, je vise simplement le niveau « Touriste » avec donc 5 objectifs, après je verrais si je tente le niveau « Explorateur ».

Quels sont les pays que je souhaite visiter cet été :

ITALIE : Le fil du temps ~ Lisez un livre dont l’histoire, fictive ou réelle, se déroule dans le passé.

GRECE : Dans le grenier ~ Lisez un livre depuis trop longtemps dans votre PAL.

EGYPTE : Voyage unique ~ Lisez un livre qui n’a pas de suite.

INDE : Le début d’une ère ~ Commencez un nouvelle série.

CANADA : Recherchons les émotions ~ Lisez un livre contemporain.

Et ma PAL associée :

Italie = Le sang des dieux et des rois de Eleanor Herman

Grèce = Et après … de Guillaume Musso

Egypte = La Fille du train de Paula Hawkins

Inde = Autre Monde – L’alliance des trois de Maxime Chattam

Canada = Après tout je ne fais de mal à personne de Nadia Baudouin Bekkari

Voilà pour ma participation à ce super challenge, surtout si vous avez envie de le faire aller visiter le blog La Citadelle Imaginaire et inscrivez-vous. Plus on est nombreux plus s’est sympa alors n’hésitez pas, en plus c’est une superbe idée pour réduire un peu nos PAL.

Bon weekend à tous.

Le printemps des Livres de Lamotte Beuvron 2016

Affiche  PDL 2016 simple

Bonjour à tous,

Le weekend dernier, nous sommes allé avec ma femme au Printemps des Livres de Lamotte Beuvron. C’est la première fois que nous y allions et nous avons été ravi, nous avons découvert plusieurs auteurs et romans et en sommes sortis les bras chargés. J’ai donc eu l’envie de vous faire partager un peu ce moment et de vous faire découvrir nos découvertes.

Pour commencer, qu’est-ce que ce salon ?

Il est organisé pour la septième année par le GRAHS (Groupe de Recherches Archéologiques et Historiques de Sologne). Ce salon accueil des écrivains, des éditeurs, des musiciens, des photographes, des cinéastes et d’autres artistes. Il se déroule à la salle des fêtes de Lamotte Beuvron et a eu lieu cette année le dimanche 28 Février de 10h à 19h.

Passons maintenant à nos rencontres :

aude prieur

Aude Prieur, qui pensait que nous
ne reviendrons par vers elle, est passionnée d’histoire. Elle a choisit de se spécialiser dans l’histoire ancienne durant ses études à l’université. Elle n’abandonne cependant jamais son autre domaine de prédilection, la musique, et joue dans plusieurs orchestres et groupes. Après un master en Sciences Historiques, elle se tourne vers le secteur culturel. Elle continue d’écrire, mais préfère donner libre cours à son imagination. Ses textes sont le reflet de sa personnalité : des sujets sérieux et une bonne dose d’humour.

cherche et tu ne trouveras pas

Cherche et tu ne trouveras pas 

« Bon anniversaire Laure ! Vingt-sept ans, encore chômeuse… et célibataire ! Après être sortie avec un clochard alcoolique, avoir brisé le cœur de la personne qui comptait le plus pour moi et aimer un homme inaccessible, quel beau tableau ! C’est tout ce dont je rêvais depuis toute petite ! »

Ecrit sous forme de journal intime, ce roman nous plonge dans la vie de Laure Menier pendant une dizaine d’années. Éternelle insatisfaite, elle écrit ses pensées les plus secrètes avec une dose d’autodérision. De la fac avec le choix des études, aux premiers petits boulots, entre échecs sentimentaux et interrogations Laure va se démener pour rester positive et avancer dans la vie. Jusqu’où mènera sa quête du bonheur ?

philippe saguneira

Philippe Saguneira, nous a interpellé  au détours d’une allée, et heureusement, car nous serions certainement passé à côté de ce passionné. Philippe, passionné par les livres, la nature aime les histoires humaines, les rencontres improbables, les situations où tout peut basculer sur un mot, un geste. Il ne dédaigne par la poésie et a réalisé un recueil de pensées illustrées de dessins abstraits : A quoi tu penses ? et vient de publier : Le cueilleur de saisons, recueil de haïkus. L’herbe aux miracles – Des brins d’herbe mourante – Les loups de la rue Carnot sont ses trois premiers romans. Mélodies en sous-bois : recueil de 15 nouvelles.

l'herbe aux miracles

L’herbe aux miracles

Julien, jeune dragueur, rencontre principalement des âmes en peine pour occuper ses soirées de célibataire. Il achève habituellement ses relations par un dîner dans la crêperie de son quartier. Un coup de foudre va bouleverser le cours de sa vie au-delà de ce qu’il aurait pu imaginer… Blanche, doyenne des Myosotis, attend dans la véranda de la maison de retraite qu’il soit l’heure de sa promenade au parc. Cette flânerie quotidienne lui prouve que vivre a encore un sens dans ses longues journées de solitude…Par un agréable après-midi de printemps, Blanche et Julien se rencontrent à l’ombre des hauts bambous, en lisière du parc. Dans ce télescopage intergénérationnel apparaît « l’herbe aux miracles ». Une plante, selon Blanche, qu’il est sacrilège de piétiner. Pour Julien, c’est juste une touffe d’herbes folles… En dépit d’un premier échange amer, tous les deux sentent naître une attirance indicible. Parviendront-ils à se comprendre et à s’apprivoiser malgré leurs différences ?

des brins d'herbes mourante

Des brins d’herbe mourante

Sans souvenirs des jours précédents, Marco s’éveille dans un endroit où règne la folie. Les raisons invoquées de son internement dans l’établissement psychiatrique privé de LA BOISSE lui apparaissent invraisemblables. Après deux tentatives d’évasion avortées et des séjours destructeurs à l’isolement , il semble résigné à prendre son traitement. Un matin, le docteur Kernt le fait amener à son bureau. Marco s’inquiète de cette convocation en dehors des séances programmées. S’agit-il de son transfert au PAVILLON VERT ou d’une autre séance d’électrochocs ? Ni l’un ni l’autre. Il reprend sa quête de vérité et fait jaillir des souvenirs qui s’imbriquent telles les pièces d’un puzzle savamment étudié pour ne rien dévoiler avant la fin. Folie ? Paranoïa ? Machination ? L’évasion reste ancrée au plus profond de lui. Ce besoin vital de liberté offrira-t-il assez de courage à Marco pour quitter l’univers de LA BOISSE avant de perdre la raison ?

vincent t morvan

Vincent T. Morvan, je me suis arrêté devant son stand, interpellé par la magnifique couverture se son livre et par la sublime figurine de dragon posée sur la table …

Né en 1985 au Mans, Vincent T. Morvan a grandi en Loire-Atlantique puis dans le sud de la France, à coté de Marseille. Il commence à 18 ans des études de commerce qui l’amènent à séjourner aux Etats-Unis puis à Londres où il décide finalement de rester plusieurs années. C’est en Angleterre qu’il entame l’écriture de son premier livre. Maintenant installé à Paris, Vincent T. Morvan se consacre à sa passion de l’écriture, et achève le tome initial de La quête d’Amilenon en janvier 2014. Son intérêt pour les oeuvres de J.R.Tolkien, T.Pratchett et B.Werber ainsi que ses racines celtiques (Bretagne) constituent une grande partie de son inspiration pour la création de l’univers d’Amilenon.

la quete damilenon

La Quête d’Amilenon – Tome 1 – Ouest

Eniopor est en effervescence. le prince Garim a décidé d’organiser le plus grand concours que le royaume ait jamais connu. Les Terres Limitées, lointaines et mystérieuses contrées d’Amilenon, doivent être conquises. Gloire et fortune seront les récompenses. C’est ainsi que Salomon, Arténor et Ménélo, trois hommes que rien ne prédestinait à se rencontrer partent en quête, bravant les montagnes, les déserts et les pirates. Mais que trouveront-ils vraiment au bout de l’aventure ?

nadia baudouin bekkari

Nadia Baudouin Bekkari travaille en psychiatrie. La maladie mentale fait partie de son univers professionnel, elle la côtoie quotidiennement. Pour son premier roman, elle nous donne à découvrir, à travers ce sujet tabou, un univers où la normalité n’existe pas.

après tout je ne fais de mal à personne

Après tout, je ne fais de mal à personne

Schizophrénie, hallucinations…

Il n’y a que Rebecca pour aimer à ce point sa maladie. Mais s’intégrer à la société et y vivre de façon normale n’est pas facile. Elle doit faire face à ses craintes, ses doutes, et masquer sa vrai nature. De son côté Josselin, infirmier en hôpital psychiatrique, est empreint d’une représentation de la santé mentale formatée par son travail. Et pourtant ces deux êtres que tout oppose vont se rencontrer. Malgré leurs différences, un unique sentiment va naître, si intense qu’il abolit toute raison. Ne dit-on pas que l’amour, le vrai, rend fou ?

valérie rimbert baudouin

Valérie Rimbert-Baudouin, née en Champagne, Valérie, 37 ans, vit avec sa famille dans le Loir-et-Cher depuis une quinzaine d’année. De formation secrétaire comptable, elle crée son entreprise en 2008 et travaille avec les PME locales. Soucieuse de l’environnement et opposée aux modes de consommations dominants, elle décide de changer d’orientation professionnelle et suit une formation agricole depuis septembre 2014. Pour mettre en application ses convictions écologiques, Valérie souhaite devenir maraîchère biologique.

one love

One Love Ton amour m’a sauvé

Depuis l’adolescence, Lény et Tatiane s’aiment d’un amour simple et absolu. Installés dans une ferme en banlieue d’une petite ville, ils vivent librement et en auto-suffisance avec leurs enfants, Bertrand et Zécha. Mais lorsque Lény disparaît, Tatiane doit faire face à la douleur de l’absence et continuer la vie qu’ils avaient choisie pour leurs enfants. Tandis que Lény, de son côté, côtoie l’horreur de tous les vices …

etienne renaudon

Etienne Renaudon, né à Paris en 1957, l’auteur est amené très tôt à vivre dans les Mauges, au cœur de la nature qui l’ouvre à l’admiration du monde. Dès quatorze ans il s’est essayé à l’écriture, à la poésie, aux récits, aux essais, et s’y offre de plus en plus au fil du temps. À partir de vingt-quatre ans, autodidacte en tout ce qui touche à l’art, il commence à peindre et à sculpter à trente-sept ans. Cinq ans plus tôt, il achevait son premier roman. Diplômé infirmier d’État à Blois en 1982, sensible à l’univers de « l’Autre », sa nature, son environnement, toujours à son écoute, il travaille depuis plus de trente ans dans le même hôpital. Auteur de nombreux écrits, son entourage le pousse de plus en plus à chercher un éditeur. Démarche qu’il entreprend à cinquante-six ans.

la porte s'ouvre

La porte s’ouvre

Dans sa chambre d’hôpital, Christine, une jeune femme de 23 ans, se bat pour vivre. Le mal qui la ronge n’est pas identifié. Le temps qui passe n’a plus de sens lorsque l’on vit dans l’incertitude.
Elle a laissé ses enfants, son mari, toute sa vie en dehors de ces murs blancs. Son assurance de jeune femme l’a abandonnée. Son élégance, son envie de séduire ont disparu quand le verdict est tombé.
Des personnes dont elle ignore le nom prennent soin d’elle. Une nouvelle famille l’a prise sous son aile. Elle se sent seule, en tête à tête avec elle-même, et doit engager un combat contre ses propres peurs.
La solitude mortelle la guette, jusqu’à ce que la porte s’ouvre…

Voilà, j’espère que cet article vous intéressera. N’hésitez pas à découvrir ces auteurs, ils possèdent presque tous une page Facebook ou au moins un site internet. Bien sûr, vous retrouverez ici même mes chroniques de ces différents romans une fois lus.