Archives du mot-clé laura derajinski

Les sorties du mois de mai chez Gallmeister

2017acceuil00-587e28405e1df

Bonjour tout le monde,

Comme vous le savez, la crise liée au COVID-19 est venue perturber tout perturber, y compris les sorties littéraires. Donc après plusieurs semaines sans aucune sortie, les éditions Gallmeister nous font le plaisir de sortir quelques romans le 28 mai. Vous aurez donc la joie de pouvoir retrouver quatre nouveaux romans sur les étals de vos librairies dès ce jeudi.

Collection Americana

américana

le sang ne suffit pas

1748. Dans les montagnes enneigées de l’Ouest de la Virginie, un voyageur affamé arrive près d’une cabane isolée. Reathel erre depuis des mois, flanqué d’un dogue féroce. Mais l’entrée lui est refusée par un colon hostile qu’il n’hésite pas à tuer. Il découvre alors à l’intérieur une jeune femme, Della, sur le point d’accoucher. L’enfant naît dans cette solitude glaciale. Pourtant, le froid, la faim et l’ourse qui rôde dans les parages ne sont pas les seuls dangers pour la mère et le nouveau-né. Car ce dernier a été promis à la tribu Shawnee : c’est le prix à payer pour que Blacktooth, leur chef, laisse les Blancs du village environnant en paix. Alors que les Shawnees se font de plus en plus impatients, le village envoie deux frères à la poursuite de Della, désormais prête à tout pour sauver son bébé.

Le sang ne suffit pas de Alex Taylor, traduction de Anatole Pons-Reumaux

Collection Totem

totem

une maison parmis les arbres

Songeuse, Tommy arpente la vaste maison du Connecticut qui désormais lui appartient. Pendant vingt-cinq ans, elle l’a partagée avec Morty, son employeur et ami, célèbre auteur de livres pour enfants. Après la mort soudaine de l’artiste, la voilà héritière de tous ses biens avec la lourde responsabilité de gérer son patrimoine littéraire. C’est donc elle qui doit accueillir l’acteur engagé pour incarner Morty à l’écran, et l’aider à s’approprier son rôle en fouillant le passé. Et Tommy de s’interroger : connaissait-elle vraiment cet homme qu’elle a côtoyé si longtemps ?

Une maison parmi les arbres de Julia Glass, traduction de Josette Chicheportiche

calme plat

En lune de miel, Ingram et Rae naviguent sur l’océan Pacifique, mais un calme plat immobilise leur voilier. Un canot s’approche, mené à la rame par un jeune homme à bout de force. Il raconte que son équipage est mort d’une intoxication alimentaire et que son yacht est en train de couler. Méfiant, Ingram décide d’aller inspecter le bateau en détresse. Là, une très mauvaise surprise l’attend, surtout quand il s’aperçoit que son propre voilier a levé l’ancre. Sans radio et sans mazout, il ne peut compter que sur un miracle. Ou plutôt sur la ténacité de Rae. Mais celle-ci n’en mène pas large non plus.

Calme plat de Charles Williams, traduction de Laura Derajinski

le fe sur la montagne

Toute sa vie, John Vogelin a vécu sur son ranch, une étendue de terre desséchée par le soleil éclatant du Nouveau-Mexique et miraculeusement épargnée par la civilisation. Un pays ingrat mais somptueux, qui pour lui signifie bien davantage qu’une exploitation agricole. Comme chaque été, son petit-fils Billy, douze ans, traverse les États-Unis pour venir le rejoindre. Cette année-là, Billy découvre le ranch au bord de l’insurrection : l’US Air Force s’apprête à réquisitionner la propriété afin d’installer un champ de tir de missiles. Mais le vieil homme ne l’entend pas ainsi. Et Billy compte bien se battre à ses côtés.

Le feu sur la montagne de Edward Abbey, traduction de Jacques Mailhos

Voilà pour ce mois de mai, est-ce qu’il y a des titres qui vous tentent parmi ces sorties ?

Les sorties du mois de mars chez Gallmeister

2017acceuil00-587e28405e1df

Bonjour les amis,

C’est avec un peu de retard que je viens vous présenter les sorties du mois de mars de chez Gallmeister. Vous pouvez retrouvez depuis le 5 mars dans vos librairies toutes ces nouveautés.

Collection Americana

américana

furie

Gillian Bellaver, 14 ans, grandit dans l’une des plus riches familles au monde, entourée de musique et de livres. Robin Sandza, lui, a comme père Peter, un tueur professionnel à la solde du gouvernement. Ces adolescents semblent n’avoir rien en commun, d’ailleurs ils ne se connaissent même pas. Pourtant, reliés par une étonnante connection mentale, tous deux possèdent d’effrayants dons psychiques, capables de mettre en danger l’humanité tout entière. Alors que les membres d’une organisation gouvernementale se lancent sur la piste de Gillian et Robin pour découvrir l’origine de leurs mystérieux pouvoirs, Peter Sandza doit utiliser tous ses talents pour protéger les deux adolescents. Et la furie n’épargnera personne.
Publié pour la première fois aux États-Unis en 1976 et porté à l’écran par Brian De Palma en 1978, Furie est un classique intemporel.

Furie de John Farris, traduction de Gilles Goullet

ces montagnes à jamais

Depuis la disparition de son père en plein cœur des Bull Mountains, il y a plusieurs années, et le décès récent de sa mère, Wendell Newman vivote de son salaire d’employé de ranch sur les terres qui appartenaient autrefois à sa famille. Comme un rayon de soleil débarque alors dans sa vie aride le petit Rowdy Burns, fils d’une cousine incarcérée, dont on lui confie la garde. Un lien puissant et libérateur se noue entre Wendell et ce garçon de sept ans mutique et traumatisé. Mais tandis que s’organise la première chasse légale au loup dans le Montana depuis plus de trente ans, les milices séparatistes qui vénèrent le père de Wendell se tournent vers le jeune homme. Bien décidé à ne pas prendre parti, Wendell devra tout faire pour protéger Rowdy et conjurer la violence qui avait consumé la vie de son père.

Ces montagnes à jamais de Joe Wilkins, traduction de Laura Derajinski

Collection Totem

totem

dernier appel pour les vivants

Pour Hobe Hicklin, ce ne devait être qu’un casse de plus, histoire de se refaire à sa sortie de prison. Sauf que l’ancien taulard a un peu perdu la main.  Il commet deux erreurs : d’abord, prendre en otage le jeune guichetier, Charlie Colquitt ; et ensuite essayer de doubler les membres de la Fraternité aryenne avec lesquels il devait faire le braquage. Voici donc Hicklin, flanqué d’un témoin encombrant et traqué par ses “amis” d’autrefois, contraint de fuir et d’aller se terrer dans les montagnes du nord de la Géorgie, tandis que le shérif local Tommy Lang se lance aussi à ses trousses.

Dernier appel pour les vivants de Peter Farris, traduction de Anatole Pons-Reumaux

le chant de la frontière

Brandon Vanderkool n’a qu’une passion, les oiseaux. Poussé par son père, il vient pourtant d’entrer dans la Border Patrol, la police des frontières américaine, où il est chargé de surveiller un bout de frontière poreuse – et paisible – entre les États-Unis et le Canada. Est-ce parce qu’il est dyslexique, ou qu’il possède une perception unique du monde, toujours est-il qu’il commence à enchaîner les arrestations. Cette efficacité soudaine fait de lui un héros dans sa petite ville frontière, où les conversations vont bon train. Pendant ce temps-là, Madeline, la voisine canadienne de Brandon, désireuse de fuir cette petite communauté, s’initie au trafic de drogue.

Le chant de la frontière de Jim Lynch, traduction de Jean Esch

comment tout a commencé

Dans une petite ville du Texas perdue en plein désert, Austin, 15 ans, et sa grande sœur Abilene s’entraînent au base-ball jusqu’à l’épuisement. Abilene n’a pas pu devenir joueuse professionnelle, c’est donc à Austin de s’imposer comme le meilleur lanceur de tous les temps. Emporté par l’irrésistible exubérance de sa sœur, aveuglé par son admiration, Austin refuse de voir que quelque chose ne tourne pas rond. Pourtant, les sautes d’humeur, les lubies et les disparitions soudaines d’Abilene fissurent insidieusement leur précieuse complicité et mettent peu à peu en danger l’équilibre de toute la famille.

Comment tout a commencé de Pete Fromm, traduction de Laurent Bury

Voilà pour ce mois de mars, y a t-il des titres qui vous intéressent ?

Les sorties du mois de janvier chez Gallmeister

2017acceuil00-587e28405e1df

Bonjour tout le monde,

La nouvelle année vient de commencer, et qui dit mois de janvier, dit rentrée littéraire, je vous propose de découvrir ensemble ce que Gallmeister nous réserve pour ce premier mois de l’année 2020. Vous pourrez retrouver les titres présentés à partir du 03 janvier dans vos librairies.

Collection Americana

américana

sugar run

À trente-cinq ans, Jodi McCarty a passé la moitié de sa vie en prison. Condamnée à perpétuité, elle vient d’obtenir sa liberté conditionnelle. Elle part retrouver sa famille dans les collines pourpres des Appalaches, où un bout de terrain l’attend. Elle espère enfin construire sa vie. Mais avant de se tourner vers l’avenir, Jodi doit faire un détour par le passé et tenir une promesse. En route vers le Sud, elle fait la rencontre de Miranda, une jeune mère désemparée qui fuit son mari. Mues par un coup de foudre électrique, les deux femmes décident de prendre ensemble un nouveau départ. Mais Jodi ne tarde pas à se heurter à un monde dans lequel les gens refusent d’oublier ou de changer.

Sugar Run de Mesha Maren, traduction de Juliane Nivelt

Ma chronique ici

Sukkwan Island

Une île sauvage du Sud de l’Alaska, accessible uniquement par bateau ou par hydravion, toute en forêts humides et montagnes escarpées. C’est dans ce décor que Jim décide d’emmener son fils de treize ans pour y vivre dans une cabane isolée, une année durant. Après une succession d’échecs personnels, il voit là l’occasion de prendre un nouveau départ et de renouer avec ce garçon qu’il connaît si mal. Mais la rigueur de cette vie et les défaillances du père ne tardent pas à transformer ce séjour en cauchemar. Jusqu’au drame violent et imprévisible qui scellera leur destin.

Édition Anniversaire, Sukkwan Island de David Vann, traduction Laura Derajinski

La chronique d’Ann’Gaëlle ici

Ma chronique ici

Collection Totem

totem

11h14Jimmy ne sait rien refuser à son ex-femme Tyler. Même quand elle lui demande de se rendre au Nouveau Mexique enquêter sur la mort de son amant, il finit par céder. Il est vrai que l’histoire est intrigante : Tyler est persuadée qu’il s’agit d’un meurtre, dernier rebondissement de la tragédie sanglante qui a opposé ses deux grands-pères au début du siècle. Jimmy débarque donc à Harding, la petite ville natale de Tyler, avec son look new-yorkais et sa Rolls de collection. Et la trouille au ventre. À juste titre d’ailleurs, car très rapidement, on essaie de le tuer lui aussi.

11H14 de Glendon Swarthout, traduction de France-Marie Watkins

petit traité

En partant de la nature pour poser des questions sur l’existence, Kathleen Dean Moore, philosophe et naturaliste, nous offre la plus belle des réponses : l’amour de la vie pour elle-même. Parcourant l’Ouest américain, des côtes sauvages de l’Oregon aux rivages de l’Alaska, ce recueil s’appuie sur l’observation de phénomènes naturels pour nous replacer dans l’immensité du monde, mais aussi, tout simplement, auprès de nos proches. Avec respect, amour et délicatesse, chacun de ces brefs récits est l’occasion de se recentrer sur l’essence même des choses et de saisir la cristallisation de chacune de nos émotions pour mieux nous connaître nous-mêmes.

Petit traité de philosophie naturelle de Kathleen Dean Moore, traduction de Camille Fort-Cantoni

le bleu au delaRoy est encore un enfant lorsque son père, James Fenn, dentiste et pêcheur professionnel raté, se suicide d’une balle dans la tête. Tout au long de sa vie, Roy ressassera ce drame qui deviendra son obsession mais aussi une source, douloureuse, d’inspiration. Comment se créent et se transmettent des légendes familiales ? Quelles histoires notre mémoire choisit-elle de garder et sous quelle forme ? À partir de quelques moments intimes éparpillés dans le temps – faiblesses, infidélités, désirs, contemplations – se met en place une histoire de perte, d’amour tendre et de retrouvailles imaginaires dans les espaces sauvages de l’Alaska.

Le bleu au-delà de David Vann, traduction de Laura Derajinski

Alors, parmi tous ces titres, quels sont ceux qui vous donnent envie ?

 

Les sorties du mois d’octobre chez Gallmeister

2017acceuil00-587e28405e1df

Bonjour les amis,

Vous savez quoi ? Le 03 octobre sort dans vos librairie, une bonne fournée de romans de notre bien aimée maison d’éditions Gallmeister. Découvrons ensemble les titres qui seront sur les étals de nos libraires.

Collection Americana

américana

dry bones

La découverte d’un énorme T-Rex parfaitement conservé est une excellente surprise pour le comté d’Absaroka. En revanche, la découverte du corps du rancher cheyenne Danny Lone Elk, propriétaire des terres où gît le dinosaure, est une sacrée mauvaise nouvelle pour le shérif du comté, Walt Longmire. D’autant que les ossements du monstre préféré d’Hollywood sont estimés à des millions de dollars, ce qui crée bien des complications juridiques. Lorsque le FBI s’en mêle, Walt a peu de temps pour découvrir à qui profite la mort de Danny. Il fait donc appel à ses fidèles amis, le vieux shérif Lucian Connally et l’infatigable Indien Henry Standing Bear, et se lance dans une poursuite particulièrement périlleuse.

Dry Bones de Craig Johnson, traduction de Sophie Aslanides

Le vent et le lion

Un vendeur de jouets émerveillé face au plus précieux jouet du monde dont l’existence n’était jusqu’ici qu’un mythe ; une bande de gamins dont la musique transforme le quotidien d’un ghetto noir en Pennsylvanie ; un conte de la guerre de Sécession avec un Abraham Lincoln aux allures de Père Noël ; un zoo avec des animaux qui parlent et se moquent des humains, si maladroits… Ces miniatures ont en commun la part de magie qui peut surgir à tout moment de notre existence. Lumineuse et imprévisible, la vie bouillonne et prend toujours le dessus, surtout si l’on tend la main aux autres.

Le vent et le lion de James McBride, traduction de François Happe

Collection Totem

totem

my absolut darling

À quatorze ans, Turtle Alveston arpente les bois de la côte nord de la Californie avec un fusil et un couteau pour seuls compagnons. Mais si le monde extérieur s’ouvre à elle dans toute son immensité, son univers familial est étroit et menaçant : Turtle a grandi seule, sous l’emprise d’un père charismatique et abusif. Jusqu’au jour où elle rencontre Jacob, un lycéen blagueur qu’elle intrigue et fascine à la fois. Poussée par cette amitié naissante, Turtle décide alors d’échapper à son père et plonge dans une aventure sans retour où elle mettra en jeu sa liberté et sa survie.

My Absolute Darling de Gabriel Tallent, traduction de Laura Derajinski

Lien de ma chronique ici

l'usine à lapins

À près de soixante-dix ans, Arthur est impuissant et redoute de perdre sa jeune épouse Helen, qui boit comme un trou et le trompe sans scrupules. Eric, lui, a quitté le Mississippi avec son pit-bull pour fuir “l’usine à lapins” de son père et trouver du travail dans une animalerie. C’est là qu’il rencontre Arthur, qui compte acheter un chat pour distraire Helen. Mais depuis quand un chat fait- il des miracles ? Arthur désespère, alors qu’autour d’eux gravite une galerie de losers hauts en couleur et poursuivis par la poisse, voire par les flics, et qui se démènent pour survivre dans un Sud profond aussi crasseux que baroque. Finalement, une collision accidentelle va provoquer un bain de sang.

L’usine à lapins de Larry Brown, traduction de Pierre Furlan

mets le feu et tire toi

“Chacun dans sa vie, homme ou femme, a sa chanson, et si vous avez un peu de chance, vous ne l’oubliez pas. La chanson de votre mariage, la chanson de votre premier amour, la chanson de votre enfance. Pour nous, les Africains-Américains, la chanson de notre vie, la chanson de toute une histoire, s’incarne dans l’existence et l’époque de James Brown”. Mais qui était James Brown et quelle était cette époque ? Pourquoi, surtout, est-il devenu une part de l’âme de l’Amérique au même titre que Martin Luther King ou Mohamed Ali ? Une enquête virtuose pour percer le secret du génie de la soul, complexe et intense.

Mets le feu et tire-toi de James McBride, traduction de François Happe

Et voilà, quels sont les titres qui vous tentent ce mois-ci ?

Les sorties du mois de septembre chez Gallmeister

2017acceuil00-587e28405e1df

Bonsoir tout le monde,

C’est la rentré, il est donc temps de vous présenter les sorties de ce mois-ci chez Gallmeister. Sorties que vous pourrez retrouver ce 5 septembre dans vos librairies.

Collection Americana

américana

la vie en chantier

Marnie et Taz ont tout pour être heureux. Jeunes et énergiques, ils s’aiment, rient et travaillent ensemble. Lorsque Marnie apprend qu’elle est enceinte, leur vie s’en trouve bouleversée, mais le couple est prêt à relever le défi. Avec leurs modestes moyens, ils commencent à retaper leur petite maison de Missoula, dans le Montana, et l’avenir prend des contours plus précis. Mais lorsque Marnie meurt en couches, Taz se retrouve seul face à un deuil impensable, avec sa fille nouvellement née sur les bras. Il plonge alors tête la première dans le monde inconnu et étrange de la paternité, un monde de responsabilités et d’insomnies, de doutes et de joies inattendus.

La vie en chantier de Pete Fromm, traduction de Juliane Nivelt

coup de vent

À quoi sert d’avoir dix millions de dollars en devises variées si, comme Neal Nathanson, on se trouve perdu en mer à bord d’un voilier en train de sombrer ? Strictement à rien, sauf à en brûler un sac ou deux dans l’espoir fou d’attirer l’attention. Sauvé in extremis, Neal se réveille attaché au garde-fou d’une navigatrice en solitaire, méfiante et bien décidée à entendre son histoire. Neal lui parle alors de Bryan, un jeune loup de Wall Street qui a réussi à détourner un magot conséquent avant de s’enfuir dans les Caraïbes. Bien sûr, la banque qui l’employait a lancé des enquêteurs à sa poursuite, avant que les clients spoliés ne s’aperçoivent (enfin) que les traders sont des voleurs. C’est ainsi que Neal, accompagnée d’une pro de la finance, la très douée Seo-yun, s’est retrouvé en charge de récupérer l’argent. Simplement, il n’était pas le seul.

Coup de vent de Mark Haskell Smith, traduction de Julien Guérif

Collection Totem

totem

Lune Comanche

À la frontière du Mexique, le Texas n’est qu’un désert hostile où se risquent quelques rares colons. Pour les protéger, Gus et Call, Texas rangers mal équipés et sous-payés, officient sous les ordres du fantasque capitaine Scull. Le danger est partout : face à eux, le puissant chef comanche Buffalo Hump prouve que son peuple est loin d’être asservi, tandis que de l’autre côté de la frontière, Ahumado, mystérieux brigand expert en embuscades, sème la terreur. Dans cette partie des États-Unis, l’Histoire est en marche, laissant ces combattants blancs et indiens vivre les ultimes aventures d’un Ouest encore sauvage. 

Lune Comanche de Larry McMurtry, traduction de Laura Derajinski

En vol

Aux commandes d’un antique Cessna, un jeune naturaliste téméraire et un pilote vétéran de la Seconde Guerre mondiale décident de suivre la migration d’un faucon pèlerin à travers l’Amérique. Ce périple inédit les entraînera du golfe du Mexique aux confins de l’Arctique et ne manquera pas de mettre leur vie en danger : après avoir dérobé du matériel militaire, s’être fait arrêter par la police et menacer par des trafiquants de drogue, les deux hommes ne reviendront pas indemnes de leur épopée.

En vol de Alan Tennant, traduction de Jacques Mailhos

la prairie

Le vieux chasseur blanc Natty Bumpo, accompagné de son chien Hector, erre dans la Prairie, ces nouveaux territoires vierges à l’ouest du Mississippi. Il croise en chemin une famille de pionniers, composée d’une vingtaine d’hommes, femmes et enfants, qui semble cacher une créature mystérieuse dans l’un de ses chariots. Des Sioux attaquent le campement au cours de la nuit et volent le bétail, mais grâce à Natty, tous s’en sortent indemnes. Ce n’est que le début d’une série de péripéties qui impliqueront un jeune chasseur d’abeilles, un naturaliste imbu de sa personne, un officier à la recherche de son épouse kidnappée, et des Indiens Pawnees d’une grande noblesse. 

La prairie de James Fenimore Cooper, traduction de François Happe