Archives du mot-clé la manufacture de livres

# 172 – Le mardi sur son 31

Bonjour les amis,

Au vu de la semaine et du weekend super chargés je n’ai pas avancé autant que je l’aurais souhaité sur ma lecture en cours. Du coup, je vous propose ce matin un nouvel extrait de celle-ci.

J’ai découvert un petit rendez-vous bien sympathique sur le blog Les bavardages de Sophie que je vais reprendre sur mon blog.

Le principe est simple, il suffit de proposer chaque mardi, une citation tirée de la page 31 de sa lecture en cours.

Simone Vozelle était entre les mains de Franky. Franky dressait le portrait-robot de la mystérieuse blonde. Joseph, Laurent, Thierry, Abdel et Véronique étaient au téléphone depuis une heure et demie. Numéros 3, 4, 5, 6 et 7 me zieutaient à intervalles réguliers. Je n’ai lâché aucune information sur mon état physique dégradé. Mamy devait être sur la route, au volant de sa Rover. Monique Chabert devait se remettre de sa nuit dans la chambre d’un hôtel Campanile. Le groupe du commandant Dubak était en ordre de marche. Les Zozos étaient attentifs. Je les ai rencardés sur la mystérieuse blonde. Abbe était hétéroclite ou bisexuel.

Concours N3 – Anniversaire des 5 ans du blog

Re-bonjour les amis,

Et oui troisième semaine de concours pour fêter les 5 ans du blog.

Cette semaine, nous nous associons à La Manufacture de Livres, maison d’éditions avec laquelle je suis en partenariat depuis un an environ pour vous offrir deux lots.

Le premier lot concernera trois d’entre-vous qui nous accompagneront Ann’Gaëlle et moi-même dans les locaux de la maison d’éditions pour une visite et une rencontre avec leur équipe.

Le second lot va permettre à un quatrième gagnant de remporter le roman qui fait sensation depuis plusieurs semaines, Ce qu’il faut de nuit de Laurent Petitmangin. En plus le roman sera dédicacé.

Pour participer, il vous suffit de nous laisser un petit commentaire.

Le concours commence aujourd’hui le 19 octobre et prendra fin le 24 octobre. Les gagnants seront désignés le lendemain. Tout le monde peut participer à condition de pouvoir se déplacer sur Paris.

Bonne chance à tous !

# 199 – C’est lundi que lisez-vous ?

Bonjour tout le monde,

Vous vous rendez compte… Nous sommes déjà à la fin du mois d’octobre et à la fin de l’année. À mon grand désespoir, j’entend déjà parler de Noël. Que le temps passe vite. La semaine dernière à mon travail un projet sur lequel j’ai beaucoup travaillé c’est achevé et la mise en place c’est bien passée. Du coup beaucoup de soulagement pour moi. J’espère maintenant que mes nuits vont être meilleures. Du coup, je n’ai pas énormément lu alors pas beaucoup de changement par rapport à la semaine dernière.

C’est un rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books, et qui a été repris par Galleane, puis dorénavant par Camille du blog I Believe In Pixie Dust.

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :
1. Qu’avons-nous lu la semaine passée ?
2. Que sommes-nous en train de lire en ce moment ?
3. Qu’allons nous lire ensuite ?

1. Qu’avons-nous lu la semaine passée ?

Ann’Gaëlle :

My Absolute Darling de Gabriel Tallent

À quatorze ans, Turtle Alveston arpente les bois de la côte nord de la Californie avec un fusil et un pistolet pour seuls compagnons. Elle trouve refuge sur les plages et les îlots rocheux qu’elle parcourt sur des kilomètres. Mais si le monde extérieur s’ouvre à elle dans toute son immensité, son univers familial est étroit et menaçant : Turtle a grandi seule, sous la coupe d’un père charismatique et abusif. Sa vie sociale est confinée au collège, et elle repousse quiconque essaye de percer sa carapace. Jusqu’au jour où elle rencontre Jacob, un lycéen blagueur qu’elle intrigue et fascine à la fois. Poussée par cette amitié naissante, Turtle décide alors d’échapper à son père et plonge dans une aventure sans retour où elle mettra en jeu sa liberté et sa survie.

Revanbane :

L’Ange rouge de François Médéline

À la nuit tombée, un radeau entre dans Lyon porté par les eaux noires de la Saône. Sur l’embarcation, des torches enflammées, une croix de bois, un corps mutilé et orné d’un délicat dessin d’orchidée. Le crucifié de la Sâone, macabre et fantasmatique mise en scène, devient le défi du commandant Alain Dubak et de son équipe de la police criminelle. Six enquêteurs face à l’affaire la plus spectaculaire qu’ait connu la ville, soumis à l’excitation des médias, acculés par leur hiérarchie à trouver des réponses. Vite. S’engage alors une course contre la montre pour stopper un tueur qui les contraindra à aller à l’encontre de toutes les règles et de leurs convictions les plus profondes. Porté par la plume brillante et explosive de François Médéline, L’Ange rouge invite son lecteur à une plongée hallucinée parmi les ombres de la ville et les âmes blessées qui s’y débattent.

2. Que sommes-nous en train de lire en ce moment ?

Ann’Gaëlle :

My Absolute Darling de Gabriel Tallent

RevanBane :

L’Ange rouge de François Médéline

3. Qu’allons nous lire ensuite ?

Ann’Gaëlle :

Dans son silence de Alex Michaelides

Alice, jeune peintre britannique en vogue, vit dans une superbe maison près de Londres avec Gabriel, photographe de mode. Quand elle est retrouvée chez elle, hagarde et recouverte de sang devant son mari défiguré par des coups de couteau fatals, la presse s’enflamme. Aussitôt arrêtée,Alice ne prononce plus jamais le moindre mot, même au tribunal. Elle est jugée mentalement irresponsable et envoyée dans une clinique psychiatrique.
Six ans plus tard, le docteur Theo Faber, ambitieux psychiatre, n’a qu’une obsession : parvenir à faire reparler Alice. Quand une place se libère dans la clinique où elle est internée, il réussit à s’y faire embaucher, et entame avec elle une série de face-à-face glaçants dans l’espoir de lui extirper un mot. Et alors qu’il commence à perdre espoir, Alice s’anime soudain. Mais sa réaction est tout sauf ce à quoi il s’attendait…

Revanbane :

Le passage de Elliot Ackerman

Ancien interprète pour l’armée américaine en Irak, Haris Abadi a pu émigrer avec sa soeur aux États-Unis. Incapable d’y trouver sa place, il décide de se rendre en Syrie pour combattre le régime de Bachar-al-Assad aux côtés des insurgés. Mais son passeur le dépouille de son argent et de son passeport américain ; en un instant, Haris perd ainsi son statut d’Occidental protégé. Bloqué en Turquie, il erre près de la frontière où il rencontre Amir et son épouse Daphne, deux Syriens réfugiés dont la guerre a détruit la vie. Haris trouve auprès d’eux un abri et un nouveau point d’attache. Mais Haris ne se ment-il pas à lui-même ? Est-il un soldat en quête d’une cause, ou un déraciné à la recherche de son
identité ? Avec Le Passage, qui fut finaliste du National Book Award, Elliot Ackerman puise dans son expérience militaire pour livrer une réflexion pleine d’empathie sur l’un des conflits les plus déroutants de notre époque.

Et vous que lisez-vous ? Dites nous tout … Nous vous souhaitons une très belle semaine, riche en belles lectures ! Et surtout prenez-soin de vous !

# 171 – Le mardi sur son 31

Bonjour les amis,

J’espère que vous allez bien. Pour ma part, très grosse semaine avec un démarrage d’un dossier très important à mon travail. Aujourd’hui, je vous propose un extrait du nouveau roman de François Médéline, L’ange rouge. À la fin du mois, grâce à La Manufacture de Livres je vais participer à une rencontre virtuelle avec l’auteur, hâte de vous en parler.

J’ai découvert un petit rendez-vous bien sympathique sur le blog Les bavardages de Sophie que je vais reprendre sur mon blog.

Le principe est simple, il suffit de proposer chaque mardi, une citation tirée de la page 31 de sa lecture en cours.

Le soda m’a glacé la gorge. J’ai haussé les épaules. J’ai cherché une idée à la con dans la couleur brune du rhum arrangé. J’ai vu Mamy à travers la bouteille. Elle avait la gueule déformée d’un Boko absolument camé. Chaque fois que je cherche une idée, je tombe sur la même : Alexandra. Alexandra adore la bouteille en verre qu’elle a achetée en promo chez Habitat et le cône rouge qui sert de bouchon. Sans doute plus que notre location de la rue du Boeuf.

# 198 – C’est lundi que lisez-vous ?

Bonjour tout le monde,

À l’heure à laquelle cet article va être publié, je serais au boulot depuis 3 heures après un très court weekend. J’ai passé mon dimanche sur mon canapé à regardé Stargate SG1, pas super productif mais qu’est-ce que ça fait du bien. Tout à l’heure débutera sur le blog et sur les réseaux sociaux le deuxième concours pour fêter l’anniversaire du blog, et cette fois nous vous faisons gagner des Gallmeister, alors soyez nombreux à participer.

C’est un rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books, et qui a été repris par Galleane, puis dorénavant par Camille du blog I Believe In Pixie Dust.

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :
1. Qu’avons-nous lu la semaine passée ?
2. Que sommes-nous en train de lire en ce moment ?
3. Qu’allons nous lire ensuite ?

1. Qu’avons-nous lu la semaine passée ?

Ann’Gaëlle :

My Absolute Darling de Gabriel Tallent

À quatorze ans, Turtle Alveston arpente les bois de la côte nord de la Californie avec un fusil et un pistolet pour seuls compagnons. Elle trouve refuge sur les plages et les îlots rocheux qu’elle parcourt sur des kilomètres. Mais si le monde extérieur s’ouvre à elle dans toute son immensité, son univers familial est étroit et menaçant : Turtle a grandi seule, sous la coupe d’un père charismatique et abusif. Sa vie sociale est confinée au collège, et elle repousse quiconque essaye de percer sa carapace. Jusqu’au jour où elle rencontre Jacob, un lycéen blagueur qu’elle intrigue et fascine à la fois. Poussée par cette amitié naissante, Turtle décide alors d’échapper à son père et plonge dans une aventure sans retour où elle mettra en jeu sa liberté et sa survie.

Revanbane :

Trois Empires, tome 3, Le Sacre du Sanglier de Aurora Clerc

Deux peuples ennemis. Une femme ambitieuse. Un homme cherchant sa place. S’entendront-ils pour atteindre leur objectif commun ? Quel étrange sentiment pour Johann que de revenir au royaume de son enfance, ce monde dont il garde la vision cauchemardesque d’un bourreau aux cheveux roux. Le jeune homme sait qu’il devra faire de nombreuses concessions s’il veut soutenir du mieux possible l’accession au trône de sa sœur. 

Pourtant, bien des embuches se présentent sur sa route. Saura-t-il se rapprocher d’Hisha, sa sœur, celle qu’il n’a pas vue en quatorze ans ? Arrivera-t-il à se faire respecter des soldats de l’armée alcane qui le considèrent comme un ennemi ? 

 Le Sacre du Sanglier décrit la conquête du pouvoir par Hisha Enagor. Avec l’aide de Johann, deviendra-t-elle la première femme à monter sur le trône d’Alcatran ?

2. Que sommes-nous en train de lire en ce moment ?

Ann’Gaëlle :

My Absolute Darling de Gabriel Tallent

RevanBane :

L’Ange rouge de François Médéline

À la nuit tombée, un radeau entre dans Lyon porté par les eaux noires de la Saône. Sur l’embarcation, des torches enflammées, une croix de bois, un corps mutilé et orné d’un délicat dessin d’orchidée. Le crucifié de la Sâone, macabre et fantasmatique mise en scène, devient le défi du commandant Alain Dubak et de son équipe de la police criminelle. Six enquêteurs face à l’affaire la plus spectaculaire qu’ait connu la ville, soumis à l’excitation des médias, acculés par leur hiérarchie à trouver des réponses. Vite. S’engage alors une course contre la montre pour stopper un tueur qui les contraindra à aller à l’encontre de toutes les règles et de leurs convictions les plus profondes. Porté par la plume brillante et explosive de François Médéline, L’Ange rouge invite son lecteur à une plongée hallucinée parmi les ombres de la ville et les âmes blessées qui s’y débattent.

3. Qu’allons nous lire ensuite ?

Ann’Gaëlle :

Dans son silence de Alex Michaelides

Alice, jeune peintre britannique en vogue, vit dans une superbe maison près de Londres avec Gabriel, photographe de mode. Quand elle est retrouvée chez elle, hagarde et recouverte de sang devant son mari défiguré par des coups de couteau fatals, la presse s’enflamme. Aussitôt arrêtée,Alice ne prononce plus jamais le moindre mot, même au tribunal. Elle est jugée mentalement irresponsable et envoyée dans une clinique psychiatrique.
Six ans plus tard, le docteur Theo Faber, ambitieux psychiatre, n’a qu’une obsession : parvenir à faire reparler Alice. Quand une place se libère dans la clinique où elle est internée, il réussit à s’y faire embaucher, et entame avec elle une série de face-à-face glaçants dans l’espoir de lui extirper un mot. Et alors qu’il commence à perdre espoir, Alice s’anime soudain. Mais sa réaction est tout sauf ce à quoi il s’attendait…

Revanbane :

Le passage de Elliot Ackerman

Ancien interprète pour l’armée américaine en Irak, Haris Abadi a pu émigrer avec sa soeur aux États-Unis. Incapable d’y trouver sa place, il décide de se rendre en Syrie pour combattre le régime de Bachar-al-Assad aux côtés des insurgés. Mais son passeur le dépouille de son argent et de son passeport américain ; en un instant, Haris perd ainsi son statut d’Occidental protégé. Bloqué en Turquie, il erre près de la frontière où il rencontre Amir et son épouse Daphne, deux Syriens réfugiés dont la guerre a détruit la vie. Haris trouve auprès d’eux un abri et un nouveau point d’attache. Mais Haris ne se ment-il pas à lui-même ? Est-il un soldat en quête d’une cause, ou un déraciné à la recherche de son
identité ? Avec Le Passage, qui fut finaliste du National Book Award, Elliot Ackerman puise dans son expérience militaire pour livrer une réflexion pleine d’empathie sur l’un des conflits les plus déroutants de notre époque.

Et vous que lisez-vous ? Dites nous tout … Nous vous souhaitons une très belle semaine, riche en belles lectures ! Et surtout prenez-soin de vous !

Ici finit le monde occidental

Auteur : Matthieu Gousseff

Édition : La Manufacture de Livres

Genre : Contemporain

Titre : Ici finit le monde occidental

Quatrième de couverture :

À Brest, Atlantest est un laboratoire pharmaceutique mystérieux. Au sein du bâtiment B2, des tests sont organisés en partenariat avec l’armée pour mettre au point un nouveau patch contre la fièvre et d’autres substances aux finalités moins louables. Mais la tête de cette entreprise, Thierry Lorentz a fui. Et avant de disparaître, il s’en est pris au ministre de l’Économie et au secrétaire général d’un grand syndicat. Maintenant nombreux sont ceux prêts à tout pour mettre la main sur lui.
Dans ce roman noir fantasque, Matthieu Gousseff orchestre une valse trépidante pour souris, médecins, marins russes, spécialistes animaliers, militaires et investisseurs de tous bords. Et c’est ainsi que vacille notre monde occidental.

Quelques mots sur l’auteur :

Matthieu B. Gousseff vit, travaille et écrit en Bretagne. Il a exercé toutes sortes de professions : agronome, statisticien, banquier, éleveur de chèvres, déballeur sur les marchés, traducteur, data-scientist, enseignant, etc. Il chronique des livres pour des radios locales, remporte quelques concours de nouvelles et publie des récits sous divers pseudonymes. Ici finit le monde occidental est son premier roman publié par La Manufacture de livres.

Ma chronique :

Un nouveau roman sorti sur ce mois de septembre. Et cette fois, il s’agit d’un roman de chez La Manufacture de Livres que je remercie beaucoup pour leur confiance. « Ici finit le monde occidental » est le premier roman de Matthieu Gousseff.

Que penser de ce livre ? Alors là franchement, je ne sais pas trop. Je n’ai eu aucun mal à le lire mais voilà, je ne sais pas. C’est un roman qui a un côté très loufoque. J’ai trouvé que cela partait dans tous les sens avec des moments difficiles à suivre mais au final j’ai pris pas mal de plaisir avec ce roman.

C’est un roman qui montre le mauvais visage de notre société soit disant évoluée, technologique et bien pensante. Je n’ai pas adhéré au fond, à l’histoire, de ce roman même si le message que je pense à voulu faire passer l’auteur me parle, j’en suis assez sensible.

Concernant l’écriture je dois avouer que par moments il y avait des passages un peu trop techniques pour moi mais à côté de ça, c’est un roman qui se lit bien. Au fil des pages l’envie de savoir la suite grandissait.

Voilà, une lecture plutôt bizarre pour moi mais malgré tout, une expérience que je suis content d’avoir faite.

Ma note : 06 / 10

# 196 – C’est lundi que lisez-vous ?

Bonjour tout le monde,

Voilà, toute bonne chose à une fin, mes vacances sont terminées. Je dois vous avouer que j’ai pas forcément envie de retourner au boulot. En plus avec un dimanche comme on vient de passer, froid, pluie du coup, premier feu dans le poêle, plaid et canapé. Bon je pense que mon rythme de lecture va certainement ralentir mais voyons voir ce que nous avons lu avec Ann’Gaëlle cette semaine.

C’est un rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books, et qui a été repris par Galleane, puis dorénavant par Camille du blog I Believe In Pixie Dust.

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :
1. Qu’avons-nous lu la semaine passée ?
2. Que sommes-nous en train de lire en ce moment ?
3. Qu’allons nous lire ensuite ?

1. Qu’avons-nous lu la semaine passée ?

Ann’Gaëlle :

My Way de Sanji Divas

Je m’appelle Lucie, j’ai 40 ans, je suis française, célibataire et sans emploi. En résumé, rien ne va dans ma vie. C’est pour cette raison que j’ai décidé d’en finir. Mais avant de mettre un point final à cette histoire, je veux d’abord vivre intensément. Je vais faire un tour du monde qui me mènera à ma destination finale, le lieu le plus au sud de la planète, la Patagonie. Et là, je serai prête à partir.

My Absolute Darling de Gabriel Tallent

À quatorze ans, Turtle Alveston arpente les bois de la côte nord de la Californie avec un fusil et un pistolet pour seuls compagnons. Elle trouve refuge sur les plages et les îlots rocheux qu’elle parcourt sur des kilomètres. Mais si le monde extérieur s’ouvre à elle dans toute son immensité, son univers familial est étroit et menaçant : Turtle a grandi seule, sous la coupe d’un père charismatique et abusif. Sa vie sociale est confinée au collège, et elle repousse quiconque essaye de percer sa carapace. Jusqu’au jour où elle rencontre Jacob, un lycéen blagueur qu’elle intrigue et fascine à la fois. Poussée par cette amitié naissante, Turtle décide alors d’échapper à son père et plonge dans une aventure sans retour où elle mettra en jeu sa liberté et sa survie.

Revanbane :

De la forêt de Bibhouti Bhoushan Banerji

Jeune diplômé désargenté, Satyacharan accepte un poste de régisseur aux confins du Bihar, dans le nord est de l’Inde. Quittant Calcutta, ce Bengali raffiné et mondain est bientôt fasciné par l’exubérance de la faune et de la flore et par la diversité des habitants de ce vaste domaine forestier.

L’illustre roi des Santals garde ses vaches à l’ombre d’un banyan sacré, Yugalprasad embellit la jungle en y plantant de nouvelles espèces, Dhaturiya préfère danser sans manger plutôt que travailler aux champs…
Satyacharan sait qu’il est le dernier témoin d’un formidable écosystème ; il doit pourtant en orchestrer la disparition. Son rapport au monde en sera à jamais bouleversé.

Ma chronique ici

Les aérostats de Amélie Nothomb

« La jeunesse est un talent, il faut des années pour l’acquérir ».

Ma chronique ici

Ici finit le monde occidental de Matthieu Gousseff

À Brest, Atlantest est un laboratoire pharmaceutique mystérieux. Au sein du bâtiment B2, des tests sont organisés en partenariat avec l’armée pour mettre au point un nouveau patch contre la fièvre et d’autres substances aux finalités moins louables. Mais la tête de cette entreprise, Thierry Lorentz a fui. Et avant de disparaître, il s’en est pris au ministre de l’Économie et au secrétaire général d’un grand syndicat. Maintenant nombreux sont ceux prêts à tout pour mettre la main sur lui.
Dans ce roman noir fantasque, Matthieu Gousseff orchestre une valse trépidante pour souris, médecins, marins russes, spécialistes animaliers, militaires et investisseurs de tous bords. Et c’est ainsi que vacille notre monde occidental.

2. Que sommes-nous en train de lire en ce moment ?

Ann’Gaëlle :

My Absolute Darling de Gabriel Tallent

À quatorze ans, Turtle Alveston arpente les bois de la côte nord de la Californie avec un fusil et un pistolet pour seuls compagnons. Elle trouve refuge sur les plages et les îlots rocheux qu’elle parcourt sur des kilomètres. Mais si le monde extérieur s’ouvre à elle dans toute son immensité, son univers familial est étroit et menaçant : Turtle a grandi seule, sous la coupe d’un père charismatique et abusif. Sa vie sociale est confinée au collège, et elle repousse quiconque essaye de percer sa carapace. Jusqu’au jour où elle rencontre Jacob, un lycéen blagueur qu’elle intrigue et fascine à la fois. Poussée par cette amitié naissante, Turtle décide alors d’échapper à son père et plonge dans une aventure sans retour où elle mettra en jeu sa liberté et sa survie.

Revanbane :

Les refuges de Jérôme Loubry

Installée en Normandie depuis peu, Sandrine est priée d’aller vider la maison de sa grand-mère, une originale qui vivait seule sur une île minuscule, pas très loin de la côte.
Lorsqu’elle débarque sur cette île grise et froide, Sandrine découvre une poignée d’habitants âgés organisés en quasi autarcie. Tous décrivent sa grand-mère comme une personne charmante, loin de l’image que Sandrine en a.
Pourtant, l’atmosphère est étrange ici. En quelques heures, Sandrine se rend compte que les habitants cachent un secret. Quelque chose ou quelqu’un les terrifie. Mais alors pourquoi aucun d’entre eux ne quitte-t-il jamais l’île ?
Qu’est-il arrivé aux enfants du camp de vacances précipitamment fermé en 1949 ?
Qui était vraiment sa grand-mère ?
Sandrine sera retrouvée quelques jours plus tard, errant sur une plage du continent, ses vêtements couverts d’un sang qui n’est pas le sien…

3. Qu’allons nous lire ensuite ?

Ann’Gaëlle :

Dans son silence de Alex Michaelides

Alice, jeune peintre britannique en vogue, vit dans une superbe maison près de Londres avec Gabriel, photographe de mode. Quand elle est retrouvée chez elle, hagarde et recouverte de sang devant son mari défiguré par des coups de couteau fatals, la presse s’enflamme. Aussitôt arrêtée,Alice ne prononce plus jamais le moindre mot, même au tribunal. Elle est jugée mentalement irresponsable et envoyée dans une clinique psychiatrique.
Six ans plus tard, le docteur Theo Faber, ambitieux psychiatre, n’a qu’une obsession : parvenir à faire reparler Alice. Quand une place se libère dans la clinique où elle est internée, il réussit à s’y faire embaucher, et entame avec elle une série de face-à-face glaçants dans l’espoir de lui extirper un mot. Et alors qu’il commence à perdre espoir, Alice s’anime soudain. Mais sa réaction est tout sauf ce à quoi il s’attendait…

Revanbane :

Trois Empires, tome 3, Le Sacre du Sanglier de Aurora Clerc

Deux peuples ennemis. Une femme ambitieuse. Un homme cherchant sa place. S’entendront-ils pour atteindre leur objectif commun ? Quel étrange sentiment pour Johann que de revenir au royaume de son enfance, ce monde dont il garde la vision cauchemardesque d’un bourreau aux cheveux roux. Le jeune homme sait qu’il devra faire de nombreuses concessions s’il veut soutenir du mieux possible l’accession au trône de sa sœur. 

Pourtant, bien des embuches se présentent sur sa route. Saura-t-il se rapprocher d’Hisha, sa sœur, celle qu’il n’a pas vue en quatorze ans ? Arrivera-t-il à se faire respecter des soldats de l’armée alcane qui le considèrent comme un ennemi ? 

 Le Sacre du Sanglier décrit la conquête du pouvoir par Hisha Enagor. Avec l’aide de Johann, deviendra-t-elle la première femme à monter sur le trône d’Alcatran ?

Et vous que lisez-vous ? Dites nous tout … Nous vous souhaitons une très belle semaine, riche en belles lectures ! Et surtout prenez-soin de vous !

# 185 – C’est lundi que lisez-vous ?

ludi

Bonjour les amis,

Un c’est lundi en direct du Bordelais pour moi, où nous sommes chez nos amis dont Lucile  pour quelques jours. Et de la Normandie pour Ann’Gaëlle qui y passe plusieurs jours en famille. Qu’est-ce que cela fait du bien d’être au soleil et au bord de mer. Au programme apéros, balades, restos, plage et lecture. En tout cas bon courage pour ceux qui bossent et bonnes vacances aux autres.

C’est un rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books, et qui a été repris par Galleane, puis dorénavant par Camille du blog I Believe In Pixie Dust.

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :
1. Qu’avons-nous lu la semaine passée ?
2. Que sommes-nous en train de lire en ce moment ?
3. Qu’allons nous lire ensuite ?

1. Qu’avons-nous lu la semaine passée ?

Ann’Gaëlle :

unehistoiredesloups

Une histoire des loups de Emily Fridlund

Madeline, adolescente un peu sauvage, observe à travers ses jumelles cette famille qui emménage sur la rive opposée du lac. Un couple et leur enfant dont la vie aisée semble si différente de la sienne. Bientôt, alors que le père travaille au loin, la jeune mère propose à Madeline de s’occuper du garçon, de passer avec lui ses après-midi, puis de partager leurs repas. L’adolescente entre petit à petit dans ce foyer qui la fascine, ne saisissant qu’à moitié ce qui se cache derrière la fragile gaieté de cette mère et la sourde autorité du père. Jusqu’à ce qu’il soit trop tard.

la cave aux poupées

La cave aux poupées de Magali Collet 

Manon n’est pas une fille comme les autres, ça, elle le sait depuis son plus jeune âge.
En effet, une fille normale ne passe pas ses journées à regarder la vraie vie à la télé.
Une fille normale ne compte pas les jours qui la séparent de la prochaine raclée monumentale…
Mais, par-dessus tout, une fille normale n’aide pas son père à garder une adolescente prisonnière dans la cave de la maison.

inexorable

Inexorable de Claire Favan

Vous ne rentrez pas dans le moule ? Ils sauront vous broyer.

Inexorables, les conséquences des mauvais choix d’un père.
Inexorable, le combat d’une mère pour protéger son fils.
Inexorable, le soupçon qui vous désigne comme l’éternel coupable.
Inexorable, la volonté de briser enfin l’engrenage…
Ils graissent les rouages de la société avec les larmes de nos enfants.

RevanBane :

merlin

Le Cycle de Pendragon, tome 2, Merlin de Stephen Lawhead

« Le monde a-t-il jamais connu semblable époque ? Jamais ! Et c’est ce qui en fait la gloire et la terreur. Si les hommes savaient ce qui les guette, jusqu’au plus humble d’entre eux… ils défailliraient, ils se couvriraient la tête et mordraient leur manteau pour s’empêcher de crier. C’est leur bénédiction et leur malédiction de ne pas savoir. Mais moi je sais. J’ai toujours su… »
Voici l’histoire de Merlin l’Immortel, roi, guerrier, druide, barde et prophète… dont la vie se confond avec l’histoire de l’Ile des forts.
Voici le récit de son enlèvement par le Petit Peuple des Collines, de ses longues années de solitude dans la forêt et de ses combats contre les barbares sanguinaires dont les invasions vont précipiter la chute de l’Empire romain d’Occident. Voici la vie de Merlin telle que nul autre que lui ne pouvait la raconter.

Ma chronique ici

les gardiens de la lagune

Les gardiens de la lagune de Viviane Moore

Une ancienne légende vénitienne raconte que, sous l’archipel, sommeille un monstre – dragon ou bête de l’Apocalypse – que seuls les gardiens de la lagune tiennent en respect…
Nous sommes en 1162, des ossements enfouis sous les décombres d’une église font ressurgir un passé que beaucoup auraient préféré garder secret… Quelques jours plus tard, un cadavre est retrouvé dans le canal du Rialto. Un meurtre qui entache le nom du doge Vitale Michiel II. Malédiction, crime politique ou vengeance ?
Hugues de Tarse aura besoin de toute sa sagacité et de celle d’Eleonor de Fierville pour comprendre à quel point les Vénitiennes jouent un rôle fatal dans cette sombre histoire d’amour, de jalousies et de haine.

Ma chronique ici

ce qu'il faut de nuit

Ce qu’il faut de nuit de Laurent Petitmangin

C’est l’histoire d’un père qui élève seul ses deux fils. Les années passent et les enfants grandissent. Ils choississent ce qui a de l’importance à leurs yeux, ceux qu’ils sont en train de devenir. Ils agissent comme des hommes. Et pourtant, ce ne sont encore que des gosses. C’est une histoire de famille et de convictions, de choix et de sentiments ébranlés, une plongée dans le cœur de trois hommes.
Laurent Petitmangin, dans ce premier roman fulgurant, dénoue avec une sensibilité et une finesse infinies le fil des destinées d’hommes en devenir.

Ma chronique ici

2. Que sommes-nous en train de lire en ce moment ?

Ann’Gaëlle :

évasion

Évasion de Benjamin Whitmer

1968. Le soir du Réveillon, douze détenus s’évadent de la prison d’Old Lonesome, autour de laquelle vit toute une petite ville du Colorado encerclée par les montagnes Rocheuses. L’évènement secoue ses habitants, et une véritable machine de guerre se met en branle afin de ramener les prisonniers… morts ou vifs. À leurs trousses, se lancent les gardes de la prison et un traqueur hors pair, les journalistes locaux soucieux d’en tirer une bonne histoire, mais aussi une trafiquante d’herbe décidée à retrouver son cousin avant les flics… De leur côté, les évadés, séparés, suivent des pistes différentes en pleine nuit et sous un blizzard impitoyable. Très vite, une onde de violence incontrôlable se propage sur leur chemin.

RevanBane :

l'abbé grégoire

L’abbé Grégoire s’en mêle de Anne Villemin-Sicherman

Une nouvelle série, lauréate du prix Historia, et un nouveau détective : Augustin Duroch.
Le fonctionnaire Mendron est assassiné dans la diligence Paris-Metz. Les sept survivants ont interdiction de quitter la ville. Augustin Duroch, vétérinaire réputé pour sa rigueur scientifique, constate un empoisonnement. Lequel des sept voyageurs est l’assassin ? Augustin découvre que Mendron devait rejoindre secrètement Calonne, ancien ministre des Finances de Louis XVI.
Pourquoi Calonne, en exil, est-il si décrié ? Ce meurtre a-t-il un lien avec le sujet du concours de la Société royale des sciences et des arts de Metz proposé par l’abbé Grégoire, future figure de la Révolution : Est-il des moyens de rendre les juifs plus utiles et plus heureux en France ? L’abbé était proche de l’un des voyageurs de la diligence… Le mystère s’épaissit quand deux autres passagers de la voiture meurent à leur tour dans des conditions suspectes.

3. Qu’allons nous lire ensuite ?

Ann’Gaëlle :

le chuchoteur

Le chuchoteur de Donato Carrisi

Cinq petites filles ont disparu.
Cinq petites fosses ont été creusées dans la clairière.
Au fond de chacune, un petit bras, le gauche.
Depuis qu’ils enquêtent sur les rapts des fillettes, le criminologue Goran Gavila et son équipe d’agents spéciaux ont l’impression d’être manipulés. Chaque découverte macabre, chaque indice les mènent à des assassins différents. La découverte d’un sixième bras, dans la clairière, appartenant à une victime inconnue, les convainc d’appeler en renfort Mila Vasquez, experte dans les affaires d’enlèvement. Dans le huis clos d’un appartement spartiate converti en QG, Gavila et ses agents vont échafauder une théorie à laquelle nul ne veut croire : tous les meurtres sont liés, le vrai coupable est ailleurs.
Quand on tue des enfants, Dieu se tait, et le diable murmure…

Revanbane :

arthur

Le Cycle de Pendragon, tome 3, Arthur de Stephen Lawhead

« Arthur n’est pas digne d’être roi. Pion de Merlin, il est de basse naissance. Inconstant, mesquin, cruel et stupide, c’est une brute ignorante et bornée. Les gens disent tout ceci, et bien pire encore, au sujet d’Arthur. Laissez-les faire. Quand tout est dit, quand tous les arguments sont épuisés, ce simple fait demeure : nous suivrions Arthur jusqu’aux portes de l’Enfer, et même au-delà, s’il le demandait. Montrez-moi un autre homme qui puisse se prévaloir d’une telle loyauté. «Cymbrogi», nous appelle-t-il : «compagnons de coeur». Cymbrogi ! Nous sommes pour lui le ciel et la terre. Et Arthur est pour nous tout cela… et bien davantage. Méditez cela. Réfléchissez-y longuement. Alors seulement, peut-être, commencerez-vous à comprendre l’histoire que je vais vous narrer… »

Et vous que lisez-vous ? Dites nous tout … Nous vous souhaitons une très belle semaine, riche en belles lectures ! Et surtout prenez-soin de vous !

 

Ce qu’il faut de nuit

ce qu'il faut de nuit

Auteur : Laurent Petitmangin

Éditions : La Manufacture de Livres

Genre : Contemporain

Titre : Ce qu’il faut de nuit

Quatrième de couverture :

C’est l’histoire d’un père qui élève seul ses deux fils. Les années passent et les enfants grandissent. Ils choississent ce qui a de l’importance à leurs yeux, ceux qu’ils sont en train de devenir. Ils agissent comme des hommes. Et pourtant, ce ne sont encore que des gosses. C’est une histoire de famille et de convictions, de choix et de sentiments ébranlés, une plongée dans le cœur de trois hommes.
Laurent Petitmangin, dans ce premier roman fulgurant, dénoue avec une sensibilité et une finesse infinies le fil des destinées d’hommes en devenir.

Quelques mots sur l’auteur :

Laurent Petitmangin est né en 1965 en Lorraine au sein d’une famille de cheminots. Il passe ses vingt premières années à Metz, puis quitte sa ville natale pour poursuivre des études supérieures à Lyon. Il rentre chez Air France, société pour laquelle il travaille encore aujourd’hui. Grand lecteur, il écrit depuis une dizaine d’années. Ce qu’il faut de nuit est son premier roman.

Ma chronique :

Tout d’abord un grand merci à La Manufacture de Livres pour l’envoi de ce roman. Roman qui sort en librairie le 20 août.

Ensuite … Quelle claque !!! Je me suis pris un bel uppercut à la lecture du premier roman de Laurent Petitmangin. C’est un roman court mais terriblement efficace. C’est l’histoire d’un père et de ses deux fils, mais ce n’est pas seulement ça. Il y a tellement plus dans ce roman.

Pour commencer c’est l’histoire d’un drame familiale, la mère décède de la maladie du siècle et le père se retrouve seul à élever ses deux fils. Cela nous parle donc du deuil et de la solitude car oui le père se retrouve seul confronter à son deuil mais sans avoir vraiment le droit de craquer car il a ses enfants, du coup les questions se bousculent pour savoir si les choix fait sont les bons.

C’est aussi une histoire vraie sur des français un peu paumés politiquement, entre un Parti Socialiste à la peine et la montée du Front National, c’est deux idéologies, deux générations qui viennent s’opposer tout du long de ce roman. Il y a beaucoup de vérité et de simplicité dans cette histoire, c’est magistral.

De plus l’écriture de Laurent Petitmangin est sans fioriture, c’est le père qui parle sans filtre et sans concession. C’est vraiment cette narration qui donne toute la force à ce roman, nous sommes dans la tête du père et en complète empathie avec lui.

Voilà donc un grand roman que nous propose La Manufacture de Livres pour sa rentrée littéraire, je ne peux que vous conseillez de vous jeter dessus dès sa sortie.

Ma note : 10 / 10

La Manufacture de Livres, leur sortie du mois de mai

images

Bonjour tout le monde,

Pour ce mois de mai, les éditions La Manufacture de Livres nous propose une sortie dans leur collection Littérature. Vous pourrez retrouvez ce roman dès le 28 mai dans vos librairies.

aux vagabonds l'immensité

Le 23 juillet 1961 est une nuit de représailles, une nuit où les chiens sont lâchés. On lui donnera plus tard le nom de «Nuit des paras». Pendant quelques heures, Metz sera à feu et à sang, barbare. Parce que depuis des mois le FLN s’y organise. Parce que les paras s’ennuient et ont besoin d’action. Parce que la guerre d’Algérie résonne ici et que français et arabes s’observent avec méfiance dans un climat de tension raciale constante. Et cette nuit là se joue le destin des anonymes sur lesquels Pierre Hanot a décidé de se pencher.Il y a des espoirs et des déveines, des potes de chambrée, des conversations à l’usine, des soirées au dancing…Des petits riens qui font ces vies de 1961, bouleversées cette nuit-là par les coups de l’Histoire.

Aux vagabonds l’immensité de Pierre Hanot, dans la collection Littérature

Est-ce que ce titre vous tente ?