Archives du mot-clé james mcbride

Les sorties du mois d’Août chez Gallmeister

Bonjour tout le monde,

Ça y est la rentrée littéraire approche, nous allons avoir droit à plein de super titres à découvrir. Concernant les éditions Gallmeister, cela commence le 20 août. Ce jour là nous allons avoir le plaisir de voir sur les étalages de nos librairies, deux titres en Totem, mais c’est surtout Betty de Tiffany McDaniel, le premier titre phare de cette rentrée littéraire qui va venir enchanter les lecteurs. Je suis en plein dedans et je peux vous dire que c’est du très très lourd, j’adore c’est un bonheur immense que d’être plongé dans ce roman.

Collection Americana

“Ce livre est à la fois une danse, un chant et un éclat de lune, mais par-dessus tout, l’histoire qu’il raconte est, et restera à jamais, celle de la Petite Indienne.”

La Petite Indienne, c’est Betty Carpenter, née dans une baignoire, sixième de huit enfants. Sa famille vit en marge de la société car, si sa mère est blanche, son père est cherokee. Lorsque les Carpenter s’installent dans la petite ville de Breathed, après des années d’errance, le paysage luxuriant de l’Ohio semble leur apporter la paix. Avec ses frères et sœurs, Betty grandit bercée par la magie immémoriale des histoires de son père. Mais les plus noirs secrets de la famille se dévoilent peu à peu. Pour affronter le monde des adultes, Betty puise son courage dans l’écriture : elle confie sa douleur à des pages qu’elle enfouit sous terre au fil des années. Pour qu’un jour, toutes ces histoires n’en forment plus qu’une, qu’elle pourra enfin révéler.

Betty raconte les mystères de l’enfance et la perte de l’innocence. À travers la voix de sa jeune narratrice, Tiffany McDaniel chante le pouvoir réparateur des mots et donne naissance à une héroïne universelle.

Betty de Tiffany McDaniel, traduction de François Happe

Collection Totem

De retour de la guerre de Corée, Tucker, jeune vétéran de dix-huit ans, traverse à pied ses Appalaches natales pour rentrer chez lui. Sur son chemin, il croise Rhonda, quinze ans à peine, et la sauve des griffes de son oncle. Immédiatement amoureux, tous deux décident de se marier pour ne plus jamais se quitter. Tucker trouve un boulot auprès d’un trafiquant d’alcool de la région. Au cours des années qui suivent, cinq enfants naissent, qui deviennent leur raison de vivre. Mais quand une enquête des services sociaux menace la famille, les réflexes de combattant de Tucker se réveillent. Acculé, il découvrira le prix à payer pour défendre les siens.

Nuits Appalaches de Chris Offutt, traduction de Anatole Pons-Reumaux

“Enfant, je n’ai jamais su d’où venait ma mère.” Arrivé à l’âge adulte, James McBride interroge celle qui l’a élevé et dont la peau est tellement plus claire que la sienne. Il découvre l’histoire cachée de Ruth, fille d’un rabbin polonais qui a bravé tous les interdits pour épouser un Noir protestant en 1942. Reniée par sa famille, elle élève James et ses onze frères et sœurs dans la précarité, le chaos et la joie. Pour elle, peu importe la couleur de peau. Seul compte l’avenir de ses enfants. Ils feront des études, et ainsi choisiront leur vie. Tressant leurs souvenirs, James McBride raconte, plein d’amour et de fierté, une femme forte et secrète, lucide et naïve, imperméable aux préjugés : sa mère.

La couleur de l’eau de James McBride, traduction de Gabrielle Rolin

Voilà pour ces sorties du mois d’Août ! Allez-vous vous laisser tenter par un de ces titres ?

Le vent et le lion

le vent et le lion

Auteur : James McBride

Édition : Gallmeister

Genre : Nouvelles

Titre : Le vent et le lion

Quatrième de couverture :

Un vendeur de jouets s’émerveille face au plus précieux jouet du monde dont l’existence n’était jusqu’ici qu’un mythe ; une bande de gamins dont la musique transforme le quotidien d’un ghetto noir en Pennsylvanie ; un conte de la guerre de Sécession avec un Abraham Lincoln aux allures de Père Noël ; un zoo avec des animaux qui parlent et se moquent des humains, si maladroits… Ces miniatures ont en commun la part de magie qui peut surgir à tout moment de notre existence. Lumineuse et imprévisible, la vie bouillonne et prend toujours le dessus, surtout si l’on tend la main aux autres.

Quelques mots sur l’auteur :

James McBride est né en 1957. Écrivain, scénariste, compositeur et musicien de jazz, il est saxophoniste au sein du groupe Rock Bottom Remainders. Il publie son premier livre en 1995, La Couleur d’une mère, un récit autobiographique devenu aujourd’hui un classique aux États-Unis. Son œuvre romanesque commencée en 2002 plonge au cœur de ses racines et de celles d’une Amérique qui n’a pas fini d’évoluer.

Ma chronique :

J’ai eu la chance de lire ce livre grâce au partenariat que j’ai avec la maison d’éditions Gallmeister et à Clotilde qui l’a choisi pour moi.

Ce livre de James McBride est donc un recueil de nouvelles. Mais il y a je trouve un lien fort entre elles, il y a dans chacune d’elles une grande part d’humanité. J’ai pris beaucoup de plaisir à lire ces nouvelles, c’est le genre de lecture qui fait du bien et qui apporte un regard intéressant sur le monde et sur les hommes.

La plume de James McBride vient par sa fluidité et la simplicité décrire des scènes de la vie quotidienne avec beaucoup d’humour et de tendresse malgré les thèmes abordés. Et oui c’est ce que j’ai apprécié dans ce livre c’est la manière qu’a l’auteur à parler de thèmes graves tels que la pauvreté, la guerre, l’exploitation animale, la mort et le deuil mais toujours en venant y glisser de la beauté, j’ai vraiment adoré.

Toutes les nouvelles m’ont marquées mais j’ai un petit faible pour Le Five-Carat Soul Bottom Bone Band, racontant la vie d’une bande de gamins dans une banlieue aux États-Unis, raconté avec la vision d’un de ces gamins, je l’ai trouvé vraiment excellente. Il y a également M.P. et le vent qui est juste géniale, c’est une nouvelle racontée du point de vue d’un lion, c’est terriblement bien écrit j’ai adoré.

Voilà, j’ai passé vraiment de très bon moments avec ce livre qui fait du bien au moral, ce livre plein de tendresse et de magie, ce livre qui donne de l’espoir en l’humanité. Je ne peux que vous le conseiller, c’est le genre de lecture qui apporte le sourire et un peu de soleil dans nos vie.

Ma note : 10 / 10

# 149 – C’est lundi que lisez-vous ?

ludi

Bonjour les amis,

Une nouvelle semaine commence après un super weekend avec les cousins sur Paris. C’était génial, au programme, rigolade, Escape Game, visite et théâtre. On en a profité à fond. Là, je suis reparti pour cinq jours de travail dont deux jours de formations. Je vous souhaites à tous bon courage pour cette première semaine de novembre.

C’est un rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books, et qui a été repris par Galleane, puis dorénavant par Camille du blog I Believe In Pixie Dust.

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :
1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?
3. Que vais-je lire ensuite ?

1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?

le vent et le lion

Le vent et le lion de James McBride

Un vendeur de jouets s’émerveille face au plus précieux jouet du monde dont l’existence n’était jusqu’ici qu’un mythe ; une bande de gamins dont la musique transforme le quotidien d’un ghetto noir en Pennsylvanie ; un conte de la guerre de Sécession avec un Abraham Lincoln aux allures de Père Noël ; un zoo avec des animaux qui parlent et se moquent des humains, si maladroits… Ces miniatures ont en commun la part de magie qui peut surgir à tout moment de notre existence. Lumineuse et imprévisible, la vie bouillonne et prend toujours le dessus, surtout si l’on tend la main aux autres.

2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?

mon père ce tueur

Mon père, ce tueur de Thierry Crouzet

«J’ai toujours eu peur de mon père. Je savais qu’il avait déjà tué au cours de la guerre d’Algérie. J’étais persuadé qu’il pouvait recommencer.»
Thierry grandit dans l’ombre glaçante de Jim, élaborant des scénarios de fuite et se barricadant toutes les nuits dans sa chambre. Quelques années après la mort de ce père menaçant, le fils se plonge dans les photographies et les carnets où Jim ne parle que de la guerre. Il décide de partir à la recherche du fantôme, de retouver par les mots celui qui avait été un jeune garçon à qui l’on avait appris à être un tueur. Car pour se garder de transmettre l’héritage de la violence, il faut en connaître la source.

3. Que vais-je lire ensuite ?

benzos

Benzos de Noël Boudou

Vous est-il déjà arrivé de vous réveiller avec cette sensation de déjà-vu ?
Sauriez-vous faire la différence entre le vrai et le faux ?
Avez-vous une confiance absolue en vos proches ?
Nick semble mener une vie tranquille, entouré de sa femme et de ses voisins. Pourtant, le jour où des amis de longue date arrivent, son existence tout entière va basculer dans l’étrange et l’impensable.
Réalité ? Psychose ? Quelle preuve avez-vous finalement de votre réalité ?

Voilà pour moi, et vous que lisez-vous en ce moment ?

Je vous souhaite à tous une très belle semaine de lecture.

 

# 123 – Le mardi sur son 31

mardi-31

Bonjour tout le monde,

Ce matin, comme chaque mardi, je partage avec vous un extrait de ma lecture en cours. Aujourd’hui, ce sera un extrait d’une nouvelle faisant parti du recueil Le vent et le lion de James McBride.

le vent et le lion

Je n’en croyais pas mes oreilles.

– Mais je suis venu pour l’acheter. Il ne veux pas discuter du prix ?

– Ça l’intéresse pas. Et d’abord, pourquoi vous voulez l’acheter ? Vous l’avez même pas vu.

– Je suis un collectionneur, et je vous paierai un bon prix si c’est ce que je pense. J’adore les jouets anciens.

– Spurge m’a dit de vous le donner. Je ne peux pas accepter d’argent s’il a dit donne le.

– Vous avez des enfants, Mme Hart ? Lui demandai-je.

– Juste un, répondit-elle. Junior est à la répétition de la chorale.

Elle alla au réfrigérateur et sortit du lait, en versa une bonne dose dans un vieux verre à moutarde qu’elle posa sur la table devant moi.

# 148 – C’est lundi que lisez-vous ?

ludi

Bonjour tout le monde,

La nuit s’est pas trop mal passée par rapport à d’habitudes, je peux vous dire que cela fait du bien de dormir, même si j’ai tellement d’heures à rattraper. J’espère avoir une semaine plus reposante que celle qui vient de s’écouler. En tout cas, une petite semaine de quatre jours qui commence sous la pluie et avec le changement d’heure, je peux vous assurer que je n’aime pas cette période de l’année. Bon vivement ce weekend, nous allons passer trois jours sur Paris.

C’est un rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books, et qui a été repris par Galleane, puis dorénavant par Camille du blog I Believe In Pixie Dust.

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :
1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?
3. Que vais-je lire ensuite ?

1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?

lartiste

L’Artiste de Antonin Varenne

2001. Les nuits parisiennes voient naître un nouveau monstre. Un serial tiller s’en prend aux artistes, transformant chacune de ses scènes de crime en oeuvre mêlant esthétisme et barbarie. L’inspecteur Heckmann, flic vedette du moment, se retrouve en charge de cette très médiatique affaire et se lance dans la traque. Mais bientôt il lui semble que tous ces crimes ne sont qu’un moyen pour le tueur de jouer avec lui…

Ma chronique ici

Lanfeust 1

Lanfeust de Troy, tome 1 – L’ivoire du Magohamoth

Troy est un monde fascinant, où la magie intervient dans le quotidien de tous. Chacun en effet possède un pouvoir, petit ou grand, plus ou moins utile.
Lanfeust, lui, sait fondre le métal d’un seul regard, et est donc devenu forgeron. Mais le contact d’une épée venue des lointaines Baronnies révèle en lui une puissance exceptionnelle : il ne dispose plus d’un don unique mais du pouvoir absolu et illimité.
Accompagné du vieux sage Nicolède et de ses deux filles aux caractères si dissemblables, Lanfeust est emporté dans un tourbillon d’aventures au cours desquelles il croise les plus incongrues, les plus surprenantes et les plus dangereuses des créatures.

Ma chronique ici

2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?

le vent et le lion

Le vent et le lion de James McBride

Un vendeur de jouets s’émerveille face au plus précieux jouet du monde dont l’existence n’était jusqu’ici qu’un mythe ; une bande de gamins dont la musique transforme le quotidien d’un ghetto noir en Pennsylvanie ; un conte de la guerre de Sécession avec un Abraham Lincoln aux allures de Père Noël ; un zoo avec des animaux qui parlent et se moquent des humains, si maladroits… Ces miniatures ont en commun la part de magie qui peut surgir à tout moment de notre existence. Lumineuse et imprévisible, la vie bouillonne et prend toujours le dessus, surtout si l’on tend la main aux autres.

3. Que vais-je lire ensuite ?

mon père ce tueur

Mon père, ce tueur de Thierry Crouzet

«J’ai toujours eu peur de mon père. Je savais qu’il avait déjà tué au cours de la guerre d’Algérie. J’étais persuadé qu’il pouvait recommencer.»
Thierry grandit dans l’ombre glaçante de Jim, élaborant des scénarios de fuite et se barricadant toutes les nuits dans sa chambre. Quelques années après la mort de ce père menaçant, le fils se plonge dans les photographies et les carnets où Jim ne parle que de la guerre. Il décide de partir à la recherche du fantôme, de retouver par les mots celui qui avait été un jeune garçon à qui l’on avait appris à être un tueur. Car pour se garder de transmettre l’héritage de la violence, il faut en connaître la source.

Voilà pour ma semaine, et la votre ? Qu’allez-vous lire de beau ?

Je vous souhaite à tous une très belle semaine livresque

 

# 147 – C’est lundi que lisez-vous ?

Bonjour tout le monde,

J’espère que ce weekend pluvieux vous a été profitable. Pour ma part, il fut plutôt reposant et je peux vous dire que j’en avait besoin. Je ne sais pas si vous en avez déjà eu l’occasion, mais samedi je suis allé voir Joker au cinéma et je peux vous dire que je me suis pris une claque monumentale, ce film est extraordinairement fantastique et la performance de Joaquim Phoenix est monumentale. J’ai adoré et déjà trop envie de le revoir. Sinon, pour en revenir à l’article d’aujourd’hui, je vous propose de faire le point sur mes lectures du moment.

C’est un rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books, et qui a été repris par Galleane, puis dorénavant par Camille du blog I Believe In Pixie Dust.

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :
1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?
3. Que vais-je lire ensuite ?

1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?

kanan

Star Wars – Kanan, Tome 1

Bien avant que Kanan Jarrus ne rejoigne l’équipage du Ghost dans Star Wars Rebels, celui-ci se nommait Caleb Dume, un padawan entraîné par le maître Jedi Depa Billaba. Découvrez la véritable histoire de ce leader et notamment la façon dont il a survécu à la grande purge.
(Contient les épisodes 1 à 6 de Star Wars : Kanan)

lartiste

L’Artiste de Antonin Varenne

2001. Les nuits parisiennes voient naître un nouveau monstre. Un serial tiller s’en prend aux artistes, transformant chacune de ses scènes de crime en oeuvre mêlant esthétisme et barbarie. L’inspecteur Heckmann, flic vedette du moment, se retrouve en charge de cette très médiatique affaire et se lance dans la traque. Mais bientôt il lui semble que tous ces crimes ne sont qu’un moyen pour le tueur de jouer avec lui…

2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?

lartiste

3. Que vais-je lire ensuite ?

le vent et le lion

Le vent et le lion de James McBride

Un vendeur de jouets s’émerveille face au plus précieux jouet du monde dont l’existence n’était jusqu’ici qu’un mythe ; une bande de gamins dont la musique transforme le quotidien d’un ghetto noir en Pennsylvanie ; un conte de la guerre de Sécession avec un Abraham Lincoln aux allures de Père Noël ; un zoo avec des animaux qui parlent et se moquent des humains, si maladroits… Ces miniatures ont en commun la part de magie qui peut surgir à tout moment de notre existence. Lumineuse et imprévisible, la vie bouillonne et prend toujours le dessus, surtout si l’on tend la main aux autres.

Voilà pour ma part, je vous souhaite à tous une excellente semaine livresque !

 

Les sorties du mois d’octobre chez Gallmeister

2017acceuil00-587e28405e1df

Bonjour les amis,

Vous savez quoi ? Le 03 octobre sort dans vos librairie, une bonne fournée de romans de notre bien aimée maison d’éditions Gallmeister. Découvrons ensemble les titres qui seront sur les étals de nos libraires.

Collection Americana

américana

dry bones

La découverte d’un énorme T-Rex parfaitement conservé est une excellente surprise pour le comté d’Absaroka. En revanche, la découverte du corps du rancher cheyenne Danny Lone Elk, propriétaire des terres où gît le dinosaure, est une sacrée mauvaise nouvelle pour le shérif du comté, Walt Longmire. D’autant que les ossements du monstre préféré d’Hollywood sont estimés à des millions de dollars, ce qui crée bien des complications juridiques. Lorsque le FBI s’en mêle, Walt a peu de temps pour découvrir à qui profite la mort de Danny. Il fait donc appel à ses fidèles amis, le vieux shérif Lucian Connally et l’infatigable Indien Henry Standing Bear, et se lance dans une poursuite particulièrement périlleuse.

Dry Bones de Craig Johnson, traduction de Sophie Aslanides

Le vent et le lion

Un vendeur de jouets émerveillé face au plus précieux jouet du monde dont l’existence n’était jusqu’ici qu’un mythe ; une bande de gamins dont la musique transforme le quotidien d’un ghetto noir en Pennsylvanie ; un conte de la guerre de Sécession avec un Abraham Lincoln aux allures de Père Noël ; un zoo avec des animaux qui parlent et se moquent des humains, si maladroits… Ces miniatures ont en commun la part de magie qui peut surgir à tout moment de notre existence. Lumineuse et imprévisible, la vie bouillonne et prend toujours le dessus, surtout si l’on tend la main aux autres.

Le vent et le lion de James McBride, traduction de François Happe

Collection Totem

totem

my absolut darling

À quatorze ans, Turtle Alveston arpente les bois de la côte nord de la Californie avec un fusil et un couteau pour seuls compagnons. Mais si le monde extérieur s’ouvre à elle dans toute son immensité, son univers familial est étroit et menaçant : Turtle a grandi seule, sous l’emprise d’un père charismatique et abusif. Jusqu’au jour où elle rencontre Jacob, un lycéen blagueur qu’elle intrigue et fascine à la fois. Poussée par cette amitié naissante, Turtle décide alors d’échapper à son père et plonge dans une aventure sans retour où elle mettra en jeu sa liberté et sa survie.

My Absolute Darling de Gabriel Tallent, traduction de Laura Derajinski

Lien de ma chronique ici

l'usine à lapins

À près de soixante-dix ans, Arthur est impuissant et redoute de perdre sa jeune épouse Helen, qui boit comme un trou et le trompe sans scrupules. Eric, lui, a quitté le Mississippi avec son pit-bull pour fuir “l’usine à lapins” de son père et trouver du travail dans une animalerie. C’est là qu’il rencontre Arthur, qui compte acheter un chat pour distraire Helen. Mais depuis quand un chat fait- il des miracles ? Arthur désespère, alors qu’autour d’eux gravite une galerie de losers hauts en couleur et poursuivis par la poisse, voire par les flics, et qui se démènent pour survivre dans un Sud profond aussi crasseux que baroque. Finalement, une collision accidentelle va provoquer un bain de sang.

L’usine à lapins de Larry Brown, traduction de Pierre Furlan

mets le feu et tire toi

“Chacun dans sa vie, homme ou femme, a sa chanson, et si vous avez un peu de chance, vous ne l’oubliez pas. La chanson de votre mariage, la chanson de votre premier amour, la chanson de votre enfance. Pour nous, les Africains-Américains, la chanson de notre vie, la chanson de toute une histoire, s’incarne dans l’existence et l’époque de James Brown”. Mais qui était James Brown et quelle était cette époque ? Pourquoi, surtout, est-il devenu une part de l’âme de l’Amérique au même titre que Martin Luther King ou Mohamed Ali ? Une enquête virtuose pour percer le secret du génie de la soul, complexe et intense.

Mets le feu et tire-toi de James McBride, traduction de François Happe

Et voilà, quels sont les titres qui vous tentent ce mois-ci ?