Archives du mot-clé emily fridlund

Les sorties de janvier chez Gallmeister

2017acceuil00-587e28405e1df

Bonjour à tous,

Cette année, j’ai décidé une fois par mois de vous présenter les nouvelles sorties chez mon partenaire Gallmeister, On commence donc avec celle du mois de janvier qui ont eu lieu le jeudi 03.

Collection Americana

américana

handsome harry

Dans la bande de John Dillinger, il y a Red, Charley, Russell et moi, “Handsome Harry” Pierpont. S’il y avait eu un chef, ça aurait été moi, même John le dit. Mais John aime avoir sa photo dans les journaux et faire le malin devant les dames, alors on ne se souvient que de lui. Il est le plus cool d’entre nous, je vous le garantis, sur un boulot comme sous les balles. Nous prenons l’argent là où il se trouve : dans les banques. Les journaux disent que nous sommes dangereux, l’Ennemi public n°1 : n’exagérons rien. On ne veut de mal à personne, on aime juste les belles voitures, les jolies filles et les fêtes entre copains. On sait bien que ça ne va pas durer, que les flics nous attraperont un jour ou l’autre. En attendant, on profite de la vie.S’inspirant de l’histoire bien réelle du Gang Dillinger, James Carlos Blake réinvente avec brio la cavale de ces braqueurs de légende, héros hauts en couleur de l’Amérique des années folles.

Handsome Harry de James Carlos Blake, traduction d’Emmanuel Pailler

après maida

“Quelque chose de certain a été perdu”. Ce sont les seuls mots qui viennent à Gene pour parler de sa femme Maida après sa disparition. Quoi de plus insaisissable que le souvenir d’une personne aimée ? Gene se remémore leur rencontre, leur mariage, les étés joyeux près du lac, avec leurs amis de toujours Ed et Gayle, dans des maisons traversées de rires et d’enfants. Sur les photos, Maida est toujours radieuse. Mais étaient-ils vraiment heureux ? Quel est ce lien qui les a unis pendant près de cinquante ans de mariage ? Étonnamment, c’est parce qu’il se tourne vers le passé que surgit pour Gene une possibilité de renouveau. Mais, pour réapprendre à vivre, il lui faudra changer de regard sur ses proches et savoir saisir sa chance. Après Maida interroge avec tendresse notre rapport à ceux que nous chérissons. Le style juste et délicat de Katharine Dion nous permet d’entendre les battements du coeur humain mis à nu.

Après Maida de Katharine Dion, traduction de Juliane Nivelt

Collection Totem

totem

une histoire des loups

Madeline, adolescente un peu sauvage, observe à travers ses jumelles cette famille qui emménage sur la rive opposée du lac. Un couple et leur enfant dont la vie aisée semble si différente de la sienne. Bientôt, alors que le père travaille au loin, la jeune mère propose à Madeline de s’occuper du garçon, de passer avec lui ses après-midi, puis de partager leurs repas. L’adolescente entre petit à petit dans ce foyer qui la fascine, ne saisissant qu’à moitié ce qui se cache derrière la fragile gaieté de cette mère et la sourde autorité du père. Jusqu’à ce qu’il soit trop tard.

Une histoire des loups de Emily Fridlund, traduction de Juliane Nivelt

Lien de ma chronique ici

sans lendemain

Billie Dixon sillonne les coins les plus reculés du Midwest des années 1940, où elle tente de vendre des films de seconde zone aux salles de cinéma locales. Il faut bien vivre. Jusqu’à ce que dans un bled paumé de l’Arkansas, un prédicateur fanatique s’en prenne à elle, bien décidé à bouter hors de la ville tout ce qui ressemble à du cinéma. Billie aimerait le convaincre de changer d’avis, mais les choses se compliquent lorsqu’elle commence à se sentir attirée par Amberly, l’épouse du pasteur. Un désir qui va la conduire à s’emmêler dans un filet de mensonges et de supercheries, jusqu’à l’inévitable point de non-retour.

Sans lendemain de Jake Hinkson, traduction de Sophie Aslanides

hot spot

Madox, un vagabond pas vraiment recommandable, arrive dans une petite ville paumée du Texas où il se trouve un emploi de vendeur de voitures. Mais pourquoi s’échiner ainsi, alors que la banque locale paraît si vulnérable ? Comme si de telles idées ne suffisaient pas à risquer de lui attirer des ennuis, Madox se sent vite tiraillé entre deux femmes dont l’une est merveilleusement innocente et l’autre dangereusement torride. Très vite, les nuages s’accumulent au-dessus de lui. Une des réussites les plus jubilatoires de Charles Williams, grand spécialiste des atmosphères sudistes, des machinations qui tournent mal et des femmes fatales.

Hot Spot de Charles Williams, traduction de Laura Derajinski

Que de belles sorties pour ce premier mois de l’année, et les couvertures Totem sont toujours aussi sublimes. En avez-vous lus ? Comptez-vous les lires ?

Belle journée à tous !

Publicités

# 52 – C’est lundi que lisez-vous ?

ludi

Bonjour à tous,

J’espère que tout le monde va bien et que tous ceux qui ont participé au weekend à mille ont fait de bonnes lectures. Pour ma part tout va bien. On commence donc cette nouvelle semaine avec ce désormais traditionnel rendez-vous .

C’est un rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books, et qui a été repris par Galleane.

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :
1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?
3. Que vais-je lire ensuite ?

1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?

unehistoiredesloups

Une histoire des loups de Emily Fridlund

Madeline, adolescente un peu sauvage, observe à travers ses jumelles cette famille qui emménage sur la rive opposée du lac. Un couple et leur enfant dont la vie aisée semble si différente de la sienne. Bientôt, alors que le père travaille au loin, la jeune mère propose à Madeline de s’occuper du garçon, de passer avec lui ses après-midi, puis de partager leurs repas. L’adolescente entre petit à petit dans ce foyer qui la fascine, ne saisissant qu’à moitié ce qui se cache derrière la fragile gaieté de cette mère et la sourde autorité du père. Jusqu’à ce qu’il soit trop tard.

ironie du sort

Ironie du sort de Gabriella Bozzano

Approchez futur âme damnée. Venez souffrir avec nous. Laissez derrière les regrets et abandonnez votre courroux. Installez-vous donc près des fleurs et oubliez votre chair. Préparez vous à la douleur et bienvenue en enfer.

blanche

Blanche de Martin Demoulin

« Je suis sans nouvelles de Blanche depuis sept jours.

À Saint-Barnabé, c’est comme ça, tout le monde compte les jours. Chacun d’entre nous tient son propre carnet de bord. Les anciens l’exhibent fièrement tandis que les nouveaux tout juste débarqués peinent à aligner deux mots sans trembler. Certains à cause de leur consommation excessive de la veille. C’est un rituel auquel peu d’éclopés échappent. D’autres à cause du manque. Ceux-là sont plus rares. D’après les statistiques, la plupart débarquent chargés comme des mules.

Et d’après ce que je peux observer, les chiffres ne mentent pas. Devant mes yeux défile une triste réalité. »

2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?

codex memoriae

Codex Memoriae – Le sacrifice des âmes du purgatoire de Christophe Michaud

« Papillon dans la nuit, tel un enfant, j’erre dans le vide qui m’entoure, attiré par des lumières qui se révèlent à moi. »

Un vagabond amnésique est conduit au sanitarium local spécialisé dans les troubles post-traumatiques de la Première Guerre mondiale. Il n’a aucune mémoire, ni présente ni passée. Pour ne pas sombrer, il essaye de se raccrocher comme il peut à tout ce qui l’entoure dans l’espoir de se construire une identité, mais c’est sans compter sur la rivalité de deux médecins qui se cristallise à son sujet.

Il poursuit ainsi son cheminement mental dans une errance onirique teintée de mythologie grecque avant de se trouver confrontée à une réalité brutale qui prend corps au travers de l’étrange docteur Bonne.

3. Que vais-je lire ensuite ?

mila

MILA de Dominique Durand

Ce matin du 5 mars 2015, j’émergeais d’une longue année de coma à l’hôpital Percy Clamart et prenais connaissance du diagnostic?: l’accident avait provoqué une perte totale de ma mémoire. Ce matin du 5 mars 2015, je serrais dans mes bras ma propre fille Camille en réalisant qu’elle n’était pour moi qu’une parfaite inconnue.
Pour me reconstruire, je devais reprendre une vie normale, suivre un traitement adapté, mais rien ne s’est passé comme prévu. Sans doute aurais-je dû me méfier ?
Comment aurais-je pu imaginer l’extraordinaire aventure que je venais de vivre des côtes australes jusqu’aux terres gelées du grand continent blanc ? Qui était celle qui m’attendait quelque part, cloîtrée dans une geôle, prisonnière de syndromes étonnants encore plus puissants que les miens.
De ma mémoire chancelante émergeait une seule certitude?: je devais la retrouver pour connaître l’incroyable vérité, celle que les plus hautes instances internationales avaient tenté de dissimuler. Je disposais pour cela de très peu d’indices?:
Juste quatre lettres qui dansaient jour et nuit dans ma tête, comme une musique entêtante, Juste quatre lettres, d’une importance capitale pour ma survie?:
M I L A

Et vous que lisez-vous de beau ?

Récapitulatif de la semaine

Voilà je vous souhaites à tous une excellente semaine livresque !

Une histoire des loups

unehistoiredesloups

Auteur : Emily Fridlund

Genre : Contemporain

Edition : Gallmeister

Titre : Une histoire des loups

Quatrième de couverture :

Madeline, adolescente un peu sauvage, observe à travers ses jumelles cette famille qui emménage sur la rive opposée du lac. Un couple et leur enfant dont la vie aisée semble si différente de la sienne. Bientôt, alors que le père travaille au loin, la jeune mère propose à Madeline de s’occuper du garçon, de passer avec lui ses après-midi, puis de partager leurs repas. L’adolescente entre petit à petit dans ce foyer qui la fascine, ne saisissant qu’à moitié ce qui se cache derrière la fragile gaieté de cette mère et la sourde autorité du père. Jusqu’à ce qu’il soit trop tard.

Quelques mots sur l’auteur :

Emily Fridlund a grandi dans le Minnesota, où se déroule l’action de son roman, et vit actuellement dans la région des Finger Lakes dans l’Etat de New York. Titulaire d’un doctorat en littérature et creative writing de l’université de Californie, professeur à Cornell, elle a remporté plusieurs prix pour ses écrits publiés dans divers revues et journaux. Une histoire des loups est son premier roman.

Ma chronique :

Tout d’abord, je tiens encore une fois à remercier les éditions Gallmeister pour l’envoi de ce roman. Je commence à en avoir l’habitude avec cet éditeur mais j’ai encore passé un excellent moment à la lecture de cette histoire. Ce roman sort en librairie à partir du 17 août.

Une histoire des loups, est le premier roman de Emily Fridlund, bon tout de suite ce que je peux vous dire c’est que je suis vraiment sur le cul, passez moi l’expression, mais vraiment quel roman, quelle maturité dans l’écriture, quelle manière qu’elle a eu de se plonger dans la tête de son héroïne. Ce roman est juste parfait, il y a de nombreuses description de la nature et de l’environnement du Minnesota et des lacs et forêts parsemant cet état. Il y a je trouve énormément de recherches sur tous les thèmes abordés il y a vraiment une maîtrise de tous les sujets et des lieux s’en est du coup excellent et tellement agréable à lire. Après forcément, comme tous les romans parut chez Gallmeister, il y a cette manière de se plonger dans la vie des américains et de nous faire découvrir ce pays, et toute la diversité qu’il peut y avoir dans ce grand pays.

Une histoire des loups, est l’histoire de Madeline enfant, adolescente et adulte. C’est elle qui adulte nous raconte sa vie comme une rétrospective en quelque sorte. Elle nous fait partager un passage de son adolescence qui fut traumatisant après coup, mais qui au moment où elle l’a vécu fut d’une certaine manière réconfortant. J’aime beaucoup la façon dont est construit ce roman, nous sommes dans la tête de Madeline et ses pensées ne sont pas du tout structurées, on alterne sans arrêt avec présent, passé, entre enfance, adolescence et âge adulte. J’ai apprécié ce que cela apporte, c’est comme une sorte de suivi psychologique, quand lors des séances nous sommes amené à apporter un regard nouveau avec une vision actuelle sur des événements passés. En réalité en écrivant ma chronique c’est vraiment cela ce roman, on peut très bien imaginer Madeline en face de son psychologue racontant sa vie en y mettant ses mots d’adulte.

Je ne veux pas trop en dire, mais, c’est l’histoire de cette jeune fille qui à eu une enfance au milieu d’un groupe de hippies sans avoir de réelles marques d’affections de ces parents. C’est l’histoire de cette jeune fille vivant dans la nature, l’observant, la respirant, apprenant d’elle. C’est l’histoire de cette jeune fille pas vraiment comme les autres jeunes de sa petite ville, très observatrice et très solitaire. C’est l’histoire de cette jeune fille qui lorsque une famille emménage en face de chez elle va rechercher ce qu’elle n’a pas. C’est l’histoire de cette jeune fille qui commence à se poser plein de questions sur sa sexualité, sur la religion, sur la vie en général. Mais c’est également l’histoire d’un drame. Oui un drame qui est évoqué très rapidement et qui est subtilement présenté sur la quatrième de couverture. Un drame qui est le fil conducteur de tous ce récit mais également le fil rouge de la vie de Madeline.

Ce roman parle d’amour, parle de la nature mais les deux thèmes les plus importants abordés dans ce livre son la vision de la sexualité chez les adolescents et la religion. Le premier thème est traité je trouve très simplement sans être lourd, c’est un peu la deuxième intrigue du roman. Le second thème, est donc la religion et chose qui fut pour moi une nouveauté car à part en avoir entendu parler à la télévision, je n’avais encore rien lu à se sujet c’est la scientologie. Voici d’ailleurs un enseignement tiré de cette religion, je tiens à préciser que je n’y adhère pas mais il a toute son importance dans ce roman :

« Les humains sont des êtres immortels qui ont oublié leur véritable nature »

Bon je pense que vous l’aurez compris ce roman est un énorme coup de coeur pour moi et je ne peux que vous conseillez de vous précipiter dans votre librairie le 17 août pour vous le procurer et venir partager avec moi vos avis quand vous l’aurez terminé.

Ma note : 10/10

coup-de-coeur

# 28 – Le mardi sur son 31

mardi-31

Bonjour à tous,

Comme tous les mardis, je vous propose un extrait de ma lecture en cours. Je vous souhaites à tous une très belle journée.

J’ai découvert un petit rendez-vous bien sympathique sur le blog Les bavardages de Sophie que je vais reprendre sur mon blog.

Le principe est simple, il suffit de proposer chaque mardi, une citation tirée de la page 31 de sa lecture en cours.

unehistoiredesloups

Des piles de feuilles circulant de bureau en bureau. Voilà ce qu’était le lycée. Elles descendaient une rangée entre les tables et remontaient la suivante avant de repartir lentement vers le fond de la classe. Les élèves à haut potentiel – maintenant membres du club de latin ou de médecine légale – se léchaient les doigts pour prélever leur dû. Ils se mettaient toujours au travail comme une équipe de natation ferait ses longueurs, respirant par le coin de la bouche, un crayon entre les dents. Il fallait réveiller les joueurs de hockey lorsque la pile arrivait à leur niveau et les traiter avec beaucoup d’égards – sinon nous perdrions les championnats régionaux. Une fois de plus. 

# 51 – C’est lundi que lisez-vous ?

ludi

Bonjour à tous,

J’espère que vous allez tous bien. Moi c’est la pêche, j’ai passé un super weekend de trois jours avec ma femme et nos cousins, on en a profité à fond et on a bien ri … Du coup on repart bien motivé pour une nouvelle semaine.

C’est un rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books, et qui a été repris par Galleane.

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :
1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?
3. Que vais-je lire ensuite ?

1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?

interphone2

L’interphone ne fonctionne toujours pas – Partie 2 de Pierre-Etienne Bram

« Hola je m’appelle Celia ». Il y a 300 jours, déjà, c’est avec ces mots que j’étais tombé sous le charme de cette belle Argentine, rencontrée sur Meetic. Sa voix n’avait fait que confirmer mon attirance pour elle. Pourtant, nous ne nous étions toujours pas rencontré… J’avais commencé à douter sérieusement de la réalité de son existence vu qu’aucun de nos rdv IRL n’avaient abouti. « Elle est bien réelle et belle comme sur ses photos » m’avait rassuré Caroline, une amie qui, avec son mari, l’avaient rencontrée. Comment expliquer alors son refus perpétuel de concrétiser notre amour ? Tant d’énergie et de temps peut-être perdu, je désespérais de la tenir un jour dans mes bras. Mais en persévérant, on arrive à tout…

2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?

unehistoiredesloups

Une histoire des loups de Emily Fridlund

Madeline, adolescente un peu sauvage, observe à travers ses jumelles cette famille qui emménage sur la rive opposée du lac. Un couple et leur enfant dont la vie aisée semble si différente de la sienne. Bientôt, alors que le père travaille au loin, la jeune mère propose à Madeline de s’occuper du garçon, de passer avec lui ses après-midi, puis de partager leurs repas. L’adolescente entre petit à petit dans ce foyer qui la fascine, ne saisissant qu’à moitié ce qui se cache derrière la fragile gaieté de cette mère et la sourde autorité du père. Jusqu’à ce qu’il soit trop tard.

3. Que vais-je lire ensuite ?

codex memoriae

Codex Memoriae – Le sacrifice des âmes du purgatoire de Christophe Michaud

« Papillon dans la nuit, tel un enfant, j’erre dans le vide qui m’entoure, attiré par des lumières qui se révèlent à moi. »

Un vagabond amnésique est conduit au sanitarium local spécialisé dans les troubles post-traumatiques de la Première Guerre mondiale. Il n’a aucune mémoire, ni présente ni passée. Pour ne pas sombrer, il essaye de se raccrocher comme il peut à tout ce qui l’entoure dans l’espoir de se construire une identité, mais c’est sans compter sur la rivalité de deux médecins qui se cristallise à son sujet.

Il poursuit ainsi son cheminement mental dans une errance onirique teintée de mythologie grecque avant de se trouver confrontée à une réalité brutale qui prend corps au travers de l’étrange docteur Bonne.

Et vous alors que lisez-vous de beau en ce moment ?

Récapitulatif de la semaine 

# 50 – C’est lundi que lisez-vous ?

ludi

Bonjour à tous,

Je reviens sur mon blog après quelques semaines d’absences liées à pas mal de boulot et à une lecture compliquée. J’espère que vous allez tous bien et que pour certain les vacances commencent bien.

C’est un rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books, et qui a été repris par Galleane.

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :
1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?
3. Que vais-je lire ensuite ?

1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?

aventures arcanes

Épreuves non-corrigées : Aventures Arcanes – 1 – Périple sur la sente de Passemonde de S. de Sheratan

Depuis son petit balcon perché au sommet d’une tour du 232e secteur, Ephriarc contemple les dédales vertigineux de la cité d’Arcensiès, mégapole tentaculaire des Terres de l’Ouest. Sous la chape d’un épais nuage de pollution, l’horizon industriel semble s’étendre à l’infini.

Pourtant, loin d’ici, dans les Terres de l’Est, règne encore la magie. À l’invitation de Mirfasal, imposant et mystérieux guide, Ephriarc et ses alliés atypiques s’aventureront sur la Sente de Passemonde pour un voyage initiatique où ils feront d’intrigantes et périlleuses rencontres.

Resultat-des-courses

Résultat des courses de Guilhaine Chambon

L’histoire d’un homme… Peut-on raconter son histoire ? Il se prénomme Frédérik, cadre supérieur à la Défense, belle réussite professionnelle. Un jour, une femme l’a quitté, lui laissant juste un petit mot dans la plaquette de beurre : « je n’aime plus la guitare, salut, je pars… » Un jour, cet homme a décidé de tout quitter, marre de la routine, marre des autres, marre de l’open Space… Taxi, il sera désormais taxi ! Pas d’attache, plus d’horaire, plus de métro matin et soir. Frédérik va ainsi d’un passager à une passagère, d’une histoire à une autre. Il s’instruit des autres. Des inconnus entre-aperçus, devinés, désirés, subis, jusqu’à cette nuit où il fait la Rencontre, celle qui le replonge dans son passé, celle qui ouvre à nouveau toutes les cicatrices qu’il pensait fermées. Cette Rencontre va le mener au cœur de son histoire et lui révéler un secret. Ce secret, c’est un enfant… son enfant. Commence alors une course folle dans Paris au volant de son taxi jusqu’à…

2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?

interphone2

L’interphone ne fonctionne toujours pas – Partie 2 de Pierre-Etienne Bram

« Hola je m’appelle Celia ». Il y a 300 jours, déjà, c’est avec ces mots que j’étais tombé sous le charme de cette belle Argentine, rencontrée sur Meetic. Sa voix n’avait fait que confirmer mon attirance pour elle. Pourtant, nous ne nous étions toujours pas rencontré… J’avais commencé à douter sérieusement de la réalité de son existence vu qu’aucun de nos rdv IRL n’avaient abouti. « Elle est bien réelle et belle comme sur ses photos » m’avait rassuré Caroline, une amie qui, avec son mari, l’avaient rencontrée. Comment expliquer alors son refus perpétuel de concrétiser notre amour ? Tant d’énergie et de temps peut-être perdu, je désespérais de la tenir un jour dans mes bras. Mais en persévérant, on arrive à tout…

3. Que vais-je lire ensuite ?

unehistoiredesloups

Une histoire des loups de Emily Fridlund

Une famille emménage de l’autre côté du lac, en face de chez Madeline, une adolescente un peu sauvage. Alors que le père travaille beaucoup, la mère propose à la jeune fille de l’aider à s’occuper de leur petit garçon. Peu à peu, Madeline s’intègre à ce foyer, sans en déceler la part cachée.

Et vous alors que lisez-vous de beau ? Quelle est votre PAL de l’été ?

Bonne journée à tous !