Archives du mot-clé antonin varenne

# 148 – C’est lundi que lisez-vous ?

ludi

Bonjour tout le monde,

La nuit s’est pas trop mal passée par rapport à d’habitudes, je peux vous dire que cela fait du bien de dormir, même si j’ai tellement d’heures à rattraper. J’espère avoir une semaine plus reposante que celle qui vient de s’écouler. En tout cas, une petite semaine de quatre jours qui commence sous la pluie et avec le changement d’heure, je peux vous assurer que je n’aime pas cette période de l’année. Bon vivement ce weekend, nous allons passer trois jours sur Paris.

C’est un rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books, et qui a été repris par Galleane, puis dorénavant par Camille du blog I Believe In Pixie Dust.

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :
1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?
3. Que vais-je lire ensuite ?

1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?

lartiste

L’Artiste de Antonin Varenne

2001. Les nuits parisiennes voient naître un nouveau monstre. Un serial tiller s’en prend aux artistes, transformant chacune de ses scènes de crime en oeuvre mêlant esthétisme et barbarie. L’inspecteur Heckmann, flic vedette du moment, se retrouve en charge de cette très médiatique affaire et se lance dans la traque. Mais bientôt il lui semble que tous ces crimes ne sont qu’un moyen pour le tueur de jouer avec lui…

Ma chronique ici

Lanfeust 1

Lanfeust de Troy, tome 1 – L’ivoire du Magohamoth

Troy est un monde fascinant, où la magie intervient dans le quotidien de tous. Chacun en effet possède un pouvoir, petit ou grand, plus ou moins utile.
Lanfeust, lui, sait fondre le métal d’un seul regard, et est donc devenu forgeron. Mais le contact d’une épée venue des lointaines Baronnies révèle en lui une puissance exceptionnelle : il ne dispose plus d’un don unique mais du pouvoir absolu et illimité.
Accompagné du vieux sage Nicolède et de ses deux filles aux caractères si dissemblables, Lanfeust est emporté dans un tourbillon d’aventures au cours desquelles il croise les plus incongrues, les plus surprenantes et les plus dangereuses des créatures.

Ma chronique ici

2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?

le vent et le lion

Le vent et le lion de James McBride

Un vendeur de jouets s’émerveille face au plus précieux jouet du monde dont l’existence n’était jusqu’ici qu’un mythe ; une bande de gamins dont la musique transforme le quotidien d’un ghetto noir en Pennsylvanie ; un conte de la guerre de Sécession avec un Abraham Lincoln aux allures de Père Noël ; un zoo avec des animaux qui parlent et se moquent des humains, si maladroits… Ces miniatures ont en commun la part de magie qui peut surgir à tout moment de notre existence. Lumineuse et imprévisible, la vie bouillonne et prend toujours le dessus, surtout si l’on tend la main aux autres.

3. Que vais-je lire ensuite ?

mon père ce tueur

Mon père, ce tueur de Thierry Crouzet

«J’ai toujours eu peur de mon père. Je savais qu’il avait déjà tué au cours de la guerre d’Algérie. J’étais persuadé qu’il pouvait recommencer.»
Thierry grandit dans l’ombre glaçante de Jim, élaborant des scénarios de fuite et se barricadant toutes les nuits dans sa chambre. Quelques années après la mort de ce père menaçant, le fils se plonge dans les photographies et les carnets où Jim ne parle que de la guerre. Il décide de partir à la recherche du fantôme, de retouver par les mots celui qui avait été un jeune garçon à qui l’on avait appris à être un tueur. Car pour se garder de transmettre l’héritage de la violence, il faut en connaître la source.

Voilà pour ma semaine, et la votre ? Qu’allez-vous lire de beau ?

Je vous souhaite à tous une très belle semaine livresque

 

L’Artiste

lartiste

Auteur : Antonin Varenne

Édition : La Manufacture de Livres

Genre : Policier

Titre : L’Artiste

Quatrième de couverture :

2001. Les nuits parisiennes voient naître un nouveau monstre. Un serial killer s’en prend aux artistes, transformant chacune de ses scènes de crime en oeuvre mêlant esthétisme et barbarie. L’inspecteur Heckmann, flic vedette du moment, se retrouve en charge de cette très médiatique affaire et se lance dans la traque. Mais bientôt il lui semble que tous ces crimes ne sont qu’un moyen pour le tueur de jouer avec lui…
Avec ce roman policier, Antonin Varenne révèle une fois de plus son incroyable talent à nous entraîner dans une course infernale où ses personnages doivent lutter contre leurs propres démons autant que contre le fracas du monde.

Quelques mots sur l’auteur :

Né à Paris en 1973, Antonin Varenne n’y restera que quelques mois avant d’être enlevé par ses parents pour vivre aux quatre coins de France, puis sur un voilier. Il n’y reviendra qu’à vingt ans, pour poursuivre des études à Nanterre. Après une maîtrise de philosophie (Machiavel et l’illusion politique), il quitte l’Université, devient alpiniste du bâtiment, vit à Toulouse, travaille en Islande, au Mexique et, en 2005, s’arrime au pied des montagnes Appalaches où il décide de mettre sur papier une première histoire. Revenu en France accompagné d’une femme américaine, d’un enfant bilingue et d’un chien mexicain, il s’installe dans la Creuse et consacre désormais son temps à l’écriture.

Ma chronique :

Première chronique dans le cadre de mon nouveau partenariat avec la maison d’éditions La Manufacture de Livres. Je tiens sincèrement à remercier Marie-Anne Lacoma ainsi que toute l’équipe pour leur confiance.

L’Artiste est donc un roman policier. J’ai trouvé ce roman très bien écrit, la plume d’Antonin Varenne est très soignée et assez incisive. Il y a quelque chose de très intelligent dans la manière qu’est écrit ce roman. Nous avons là un bon polar parisien sur le thème de l’art. Un thème présent forcément tout le long, même si j’aurais aimé rentrer plus dans ce milieu, les expositions et autres vernissages sont seulement évoqués, c’est dommage.

Par contre, j’ai juste adoré les personnages présents dans ce roman, il ont tous de très bons profils psychologiques, ils sont sombres, cela m’a rappelé quelques bons polars américains. Le flic, personnage principal est excellent par la noirceur qui l’habite, par la dualité qui est la sienne, vouloir absolument faire ce qu’il croit être le mieux pour faire souffrir son père mais cela en s’empêchant de vivre pleinement ses rêves. C’est un mec qui est complètement désabusé par le système et qui va trouver à travers un vieux médecin et un gars aussi paumé que lui, une sorte d’amitié qui va le pousser vers la lumière.

En ce qui concerne l’intrigue, elle démarre plutôt très fort, puis ensuite j’ai trouvé qu’il y avait quelques longueurs venant alourdir ma lecture. Par contre à un moment, tout s’accélère et là franchement c’est le pied, j’ai trouvé cela génial, toujours en gardant cette même qualité d’écriture, le rythme s’envole pour emmener le lecteur où il était prévu dès le départ de l’amener. Le final est juste terrible, j’ai été surpris par pas mal d’éléments ce qui est toujours un vrai plus dans ce genre de roman.

Alors, comment ne pas vous conseiller ce roman, un roman policier français dans la même lignée que les polars américains, c’est sombre, c’est noir et bien, moi j’aime çà.

Ma note : 08 / 10

 

# 122 – Le mardi sur son 31

mardi-31

Bonjour les amis,

Bon, je n’ai toujours pas fini ma lecture entamée la semaine dernière, donc je vous fais profiter d’un nouvel extrait, cette fois tiré de la page 131.

J’ai découvert un petit rendez-vous bien sympathique sur le blog Les bavardages de Sophie que je vais reprendre sur mon blog.

Le principe est simple, il suffit de proposer chaque mardi, une citation tirée de la page 31 de sa lecture en cours.

lartiste

– Pourquoi pensez-vous que je suis venue, Virgile ?

– Pour faire connaissance.

Il voulait lui demander d’arrêter avec son prénom, lui qui n’osait pas prononcer le sien. Elle serrait ses genoux, et croisait maintenant ses mains devant son décolleté, cachant le clivage de ses seins.

– Ne trouvez-vous pas honteux de draguer, après à peine quelques jours, le témoin d’un crime aussi brutal ? Dont vous savez parfaitement qu’il m’a profondément touchée.

– Draguer ? Non. Ce n’est pas cela. Je voulais justement savoir comment vous alliez. J’ai imaginé que vous étiez seule.

– Et comme vous l’étiez vous aussi, vous avez cherché mon numéro dans votre dossier. Vous faites ça souvent ?

Il s’emporta.

– Jamais.

– Oui, je suis seule. Oui, j’ai envie qu’on se préoccupe de mon état, et oui, j’ai envie d’être réconfortée. Mais je voudrais que vous ayez l’honnêteté de dire quelle idée vous aviez en m’invitant, monsieur Heckmann ?

Voilà qu’il regrettait son prénom.

 

 

# 147 – C’est lundi que lisez-vous ?

Bonjour tout le monde,

J’espère que ce weekend pluvieux vous a été profitable. Pour ma part, il fut plutôt reposant et je peux vous dire que j’en avait besoin. Je ne sais pas si vous en avez déjà eu l’occasion, mais samedi je suis allé voir Joker au cinéma et je peux vous dire que je me suis pris une claque monumentale, ce film est extraordinairement fantastique et la performance de Joaquim Phoenix est monumentale. J’ai adoré et déjà trop envie de le revoir. Sinon, pour en revenir à l’article d’aujourd’hui, je vous propose de faire le point sur mes lectures du moment.

C’est un rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books, et qui a été repris par Galleane, puis dorénavant par Camille du blog I Believe In Pixie Dust.

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :
1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?
3. Que vais-je lire ensuite ?

1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?

kanan

Star Wars – Kanan, Tome 1

Bien avant que Kanan Jarrus ne rejoigne l’équipage du Ghost dans Star Wars Rebels, celui-ci se nommait Caleb Dume, un padawan entraîné par le maître Jedi Depa Billaba. Découvrez la véritable histoire de ce leader et notamment la façon dont il a survécu à la grande purge.
(Contient les épisodes 1 à 6 de Star Wars : Kanan)

lartiste

L’Artiste de Antonin Varenne

2001. Les nuits parisiennes voient naître un nouveau monstre. Un serial tiller s’en prend aux artistes, transformant chacune de ses scènes de crime en oeuvre mêlant esthétisme et barbarie. L’inspecteur Heckmann, flic vedette du moment, se retrouve en charge de cette très médiatique affaire et se lance dans la traque. Mais bientôt il lui semble que tous ces crimes ne sont qu’un moyen pour le tueur de jouer avec lui…

2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?

lartiste

3. Que vais-je lire ensuite ?

le vent et le lion

Le vent et le lion de James McBride

Un vendeur de jouets s’émerveille face au plus précieux jouet du monde dont l’existence n’était jusqu’ici qu’un mythe ; une bande de gamins dont la musique transforme le quotidien d’un ghetto noir en Pennsylvanie ; un conte de la guerre de Sécession avec un Abraham Lincoln aux allures de Père Noël ; un zoo avec des animaux qui parlent et se moquent des humains, si maladroits… Ces miniatures ont en commun la part de magie qui peut surgir à tout moment de notre existence. Lumineuse et imprévisible, la vie bouillonne et prend toujours le dessus, surtout si l’on tend la main aux autres.

Voilà pour ma part, je vous souhaite à tous une excellente semaine livresque !

 

# 121 – Le mardi sur son 31

mardi-31

Bonjour les amis,

Aujourd’hui, je suis en formation Communication Bienveillante, cela va me changer un peu du quotidien au travail. Je profite d’avoir un peu de temps pendant mon petit déjeuner pour vous partager un extrait de ma lecture en cours

J’ai découvert un petit rendez-vous bien sympathique sur le blog Les bavardages de Sophie que je vais reprendre sur mon blog.

Le principe est simple, il suffit de proposer chaque mardi, une citation tirée de la page 31 de sa lecture en cours.

lartiste

Jules Armand, peintre du bonheur parisien, laissa tomber sa grande carcasse dans le canapé aux rebords saillants. Il se roula une cigarette d’Ajja 17 Corsé et contempla sa dernière oeuvre, dont il était fier. Un manège en automne, des enfants et des parents, des arbres aux feuilles colorées, une atmosphère nostalgique et réconfortante, sous un ciel gris pâle.

Bien qu’inachevée, la toile était déjà affreuse. Les personnages étaient aussi expressifs que des figurines Playmobil, les feuilles d’automne juraient avec tout ce qui s’en approchait, le ciel tombait comme une tache sur le manège qui évoquait un gâteau de mariage à étages, en train de fondre. Jules se dit qu’il sentait des pieds et qu’il fallait qu’il travaille son ciel. Il attrapa sa palette et ses brosses, glissa dans sa poche arrière un chiffon et s’approcha de la toile avec ferveur. On frappa à sa porte. « Bordel de merde ! »

# 146 – C’est lundi que lisez-vous ?

ludi

Bonjour tout le monde,

Après un weekend assez fatiguant, une nouvelle semaine commence. J’espère que celle-ci sera un peu meilleure que celle qui vient de se terminer, comme j’ai pu vous en parler ici  hier soir. Mais bon avant d’affronter ces cinq jours de travail, prenant un peu de temps pour échanger sur nos lectures du moment

C’est un rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books, et qui a été repris par Galleane, puis dorénavant par Camille du blog I Believe In Pixie Dust.

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :
1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?
3. Que vais-je lire ensuite

1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?

journal d'un amour perdu

Journal d’un amour perdu de Éric-Emmanuel Schmitt

« Maman est morte ce matin et c’est la première fois qu’elle me fait de la peine. » Pendant deux ans, Éric Emmanuel Schmitt tente d’apprivoiser l’inacceptable : la Disparition de la femme qui l’a mis au monde. C’est Pages raconte son « devoir de bonheur » : une longue lutte, acharnée est difficile, contre le chagrin. Demeurer inconsolable trahirait sa mère, dans cette femme lumineuse et tendre lui a donné le goût de la vie, la passion des arts, le sens de l’humour, le culte de la joie.

2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?

lartiste

L’Artiste de Antonin Varenne

2001. Les nuits parisiennes voient naître un nouveau monstre. Un serial tiller s’en prend aux artistes, transformant chacune de ses scènes de crime en oeuvre mêlant esthétisme et barbarie. L’inspecteur Heckmann, flic vedette du moment, se retrouve en charge de cette très médiatique affaire et se lance dans la traque. Mais bientôt il lui semble que tous ces crimes ne sont qu’un moyen pour le tueur de jouer avec lui…

3. Que vais-je lire ensuite

loin

Loin de Alexis Michalik

« Comment avoir l’audace de prétendre être en vie si l’on vit sans oser ? »
Tout commence par quelques mots griffonnés au dos d’une carte postale : « Je pense à vous, je vous aime ». Ils sont signés de Charles, le père d’Antoine, parti vingt ans plus tôt sans laisser d’adresse. Avec son meilleur ami, Laurent, apprenti journaliste, et Anna, sa jeune sœur complètement déjantée, Antoine part sur les traces de ce père fantôme. C’est l’affaire d’une semaine, pense-t-il… De l’ex-Allemagne de l’Est à la Turquie d’Atatürk, de la Géorgie de Staline à l’Autriche nazie, de rebondissements en coups de théâtre, les voici partis pour un road movie généalogique et chaotique à la recherche de leurs origines insoupçonnées. Alexis Michalik a décidément le goût de l’aventure : après le succès phénoménal d’Edmond, le comédien, metteur en scène et dramaturge couronné par cinq Molières, nous embarque à bord d’un premier roman virevoltant, drôle et exaltant.

benzos

Benzos de Noël Boudou

Vous est-il déjà arrivé de vous réveiller avec cette sensation de déjà-vu ?
Sauriez-vous faire la différence entre le vrai et le faux ?
Avez-vous une confiance absolue en vos proches ?
Nick semble mener une vie tranquille, entouré de sa femme et de ses voisins. Pourtant, le jour où des amis de longue date arrivent, son existence tout entière va basculer dans l’étrange et l’impensable.
Réalité ? Psychose ? Quelle preuve avez-vous finalement de votre réalité ?

Voilà pour moi ! Et vous que lisez-vous de beau en ce moment ?

Je vous souhaite à tous une très belle semaine livresque !