Archives du mot-clé amour

LA SECTE DU BÂTON DORÉ

Autrice : Sophie DETAMPLE-CARON

Éditions : Jets d’encre

Titre : La secte du bâton doré

Genre : Roman

Quatrième de couverture :

Flora est la dixième épouse de Masha, le gourou de la secte du Bâton doré. Tant qu’elle jouit de ses attentions, Flora se sent belle, utile, désirée; mais tout change quand son Maître prend une onzième épouse. Flora tente de regagner les faveurs du gourou en recrutant de nouveaux adeptes… et rencontre Gabriel. Rêveur, paumé et désespérément amoureux, le jeune homme implante les premières graines de doute dans l’esprit de Flora qui envisage enfin de quitter la secte. Mais, enceinte et sous la surveillance constante de Masha, parviendra-t-elle à sauver sa vie et celle de sa fille ?

L’autrice en quelques mots :

Sophie Détemple-Caron est l’autrice de plusieurs romans depuis 2017.

Après un vécu intense et parfois tourmenté, elle a décidé de rebondir et de décrire, à travers ses romans, ses personnages, des situations de vie particulières poussant à se transcender pour continuer à apprendre de ses erreurs, à surmonter les difficultés et à avancer encore et toujours en utilisant un regard positif sur tout.

Ma chronique :

Je tiens tout d’abord à remercie Sophie Détemple-Caron pour l’envoi de son roman et pour sa dédicace!

Aujourd’hui, ce n’est pas un thriller que je viens vous présenter, c’est tout autre chose, et je suis ravie de pouvoir vous faire partager cette lecture qui m’est allée droit au coeur.

Impossible pour moi de ne pas m’attachée à Flora, cette jeune femme qui dans un moment de profonde fragilité émotionnelle, s’est laissée entraînée dans une secte par un dangereux gourou.
Je l’ai suivie dans ses peines et dans ses joies, et je peux vous assurer que mes émotions ont été mises à rudes épreuves.

A partir de ce jour fatidique où elle n’a plus intéressé le gourou, Flora a littéralement dû se battre pour rester en vie.
Et tout au long de ma lecture, une question n’a cessé de me hanter: « comment parvenir à sortir de l’enfer d’une secte?? »

Pour avoir vu des reportages, lu des articles ou entendus des histoires sur le sujet, j’ai parfaitement compris la manière de faire mise en place par les gourous pour influencer leurs victimes, qui ne sont ni plus ni moins que des proies.
Mais une fois dedans, dans cet engrenage malsain et des plus dangereux… Comment faire pour survivre, pour s’en sortir??

L’autrice, par ce roman, a souhaité mettre en garde contre cette menace bien présente dans notre société, mais qui n’est que très- trop-rarement abordée et dénoncée.
Et elle a réussi!

J’ai adoré ma lecture. Je ne connaissais pas l’autrice, et aujourd’hui, l’erreur est réparée!
Une écriture à la fois douce et incisive qui a parfaitement réussi à me plonger dans l’histoire, et qui donne toute sa puissance au roman et à l’histoire défendue par l’autrice.
Je vivais au rythme de Flora, j’ai eu peur, j’ai douté, j’étais en colère… impossible de me détacher de cette lecture qui m’a vraiment « prise eux tripes ».

Ma note: 9/10

dans son silence

Auteur : Alex Michaeledis

Titre : Dans son silence

Editions : Le livre de poche

Genre : Roman policier

Quatrième de couverture :

Alice, jeune peintre britannique en vogue, vit dans une superbe maison près de Londres avec Gabriel, photographe de mode. Quand elle est retrouvée chez elle, hagarde et recouverte de sang devant son mari, assassiné, la presse s’enflamme. Aussitôt arrêtée, Alice ne prononce plus jamais le moindre mot, même au tribunal. Elle est jugée mentalement irresponsable et envoyée dans une clinique psychiatrique.
Six ans plus tard, le docteur Theo Faber, ambitieux psychothérapeute, n’a qu’une obsession : parvenir à faire reparler Alice. Quand une place se libère dans la clinique où elle est internée, il réussit à s’y faire embaucher, et entame avec elle une série de face-à-face glaçants dans l’espoir de lui extirper un mot. Et alors qu’il commence à perdre espoir, Alice s’anime soudain. Mais sa réaction est tout sauf ce à quoi il s’attendait…

L’auteur en quelques mots :

Alex Michaelides est un scénariste et écrivain britannique.

Né d’un père grec et d’une mère anglaise, il a étudié la littérature anglaise à l’Université de Cambridge et est titulaire d’un M.A. en scénarisation à l’American Film Institute à Los Angeles.

Il est le scénariste du film « The Devil You Know » (2013) et le coscénariste de « The Con Is On » (2018), réalisé par James Oakley avec Uma Thurman et Tim Roth.

Il a aussi étudié la psychanalyse, et a travaillé deux ans dans une clinique psychiatrique pour jeunes.

« Dans son silence » (The Silent Patient, 2019), son premier roman, est sur le point de devenir un phénomène dans le monde entier.

Twitter : https://twitter.com/alexmichaelides?lang=fr
Instagram : https://www.instagram.com/alex.michaelides/

Ma chronique :

Avec un peu de retard, je vous partage enfin ma chronique suite à ma lecture éclair de Dans son silence, le premier roman d’Alex Michaeledis. Eclair parce que j’ai dû le lire en à peine 24h; j’avais besoin de savoir !

Alicia est une jeune femme brillante, une artiste reconnue qui a tout pour être heureuse. Un mari aimant, une carrière professionnelle prometteuse, une belle maison. Tout bascule le jour où la police la retrouve hagarde et recouverte de sang. La presse s’empare de cet atroce fait divers ; Alicia ne dira quant à elle plus un seul mot, ancrée dans un mutisme sans fond.

Alors qu’elle est internée, le psychothérapeute Théo Faber n’est animé que par un seul objectif: être embauché dans l’hôpital dans lequel Alicia est enfermée pour la faire parler, et découvrir la vérité sur la nuit du drame.

S’ensuit alors une enquête de la part de Théo digne d’un inspecteur: il va de témoignages en témoignages pour tenter de faire éclater le vérité. Mais dans quel but ? Et pourquoi cette obsession ?

J’ai passé toute ma lecture à me poser des dizaines de questions, à tenter de comprendre les faits, à essayer de résoudre le mystère de ce meurtre atroce …

Pour au final me prendre une gifle magistrale de la part de l’auteur !!!!
Je n’ai rien vu venir, et quand j’ai refermé mon livre, j’ai crié « bravo » à l’auteur, comme s’il pouvait m’entendre! Simplement époustouflant !

Toute l’histoire est racontée de manière simple, presque banale, comme si vous racontiez votre propre histoire à un ami. Je ne me suis pas méfiée un seul instant, même si je me posais pas mal de questions!

Et même si parfois je remettais en question ce qu’écrivait l’auteur sur ce qu’il se passait dans l’hôpital et comment cela se passait, cela ne m’a en rien dérangée.

J’ai été happée par l’intrigue et me suis faite avoir …. comme une bleue !!

Ma note :

10/10

La vie en chantier

la vie en chantier

Auteur : Pete Fromm

Édition : Gallmeister

Genre : Contemporain

Titre : La vie en chantier

Quatrième de couverture :

Marnie et Taz ont tout pour être heureux. Jeunes et énergiques, ils s’aiment, rient et travaillent ensemble. Lorsque Marnie apprend qu’elle est enceinte, leur vie s’en trouve bouleversée, mais le couple est prêt à relever le défi. Avec leurs modestes moyens, ils commencent à retaper leur petite maison de Missoula, dans le Montana, et l’avenir prend des contours plus précis. Mais lorsque Marnie meurt en couches, Taz se retrouve seul face à un deuil impensable, avec sa fille nouvellement née sur les bras. Il plonge alors tête la première dans le monde inconnu et étrange de la paternité, un monde de responsabilités et d’insomnies, de doutes et de joies inattendus.

Quelques mots sur l’auteur :

Pete Fromm est né en 1958 dans le Wisconsin et a d’abord été ranger avant de se consacrer à l’écriture. Il a publié plusieurs romans et recueils de nouvelles qui ont remporté de nombreux prix et ont été vivement salués par la critique. Son livre Indian Creek a rencontré un grand succès aux États-Unis avant d’être traduit en français en 2006. Il vit avec sa famille à Missoula, dans le Montana.

Ma chronique :

Oh là là, Pete Fromm, j’aime tellement cet auteur, c’est vraiment un pur génie. Ils sont rare les auteurs capable de me faire ressentir ce que Pete Fromm me fait ressentir à travers sa plume fantastique et à travers le regard qu’il porte sur la vie. J’ai dévoré ce roman en une journée, je ne pouvais plus le lâcher, c’était juste impensable pour moi. La plume de Pete Fromm est envoutante.

Tout comme dans Mon désir le plus ardent, Pete Fromm prend le parti de parler de la vie, il commence son histoire en nous parlant de Marnie et de Taz, c’est beau, mais rapidement arrive le drame annoncé, et à partir de ce moment, le talent de Pete Fromm est dévoilé. Rarement j’ai autant ressenti des montagnes russes dans mes émotions. J’ai juste eu un coup de coeur monumental pour ce roman, on va pas se mentir, mais j’ai également eu très mal, ce fut pour moi une lecture éprouvante.

Oui, éprouvante, dans le sens où elle m’a épuisé psychologiquement. Mais il ne faut ici pas entendre le terme éprouvant comme du négatif. C’est tout le contraire, un roman capable de procurer les émotions que celui-ci m’a procuré, vous êtes tous des lecteurs, ça n’arrive pas tous les jours. J’ai ressenti beaucoup de tristesse pendant ma lecture, j’ai beaucoup pleuré aussi … Mais ce qui je crois m’a le plus épuisé, c’est le fait d’être à un moment au bord des larmes (voir plus au bord du tout) et à la phrase suivante d’avoir le sourire jusqu’aux oreilles, puis la fois d’après rebelote … Voilà toutes les émotions que m’a procuré ce livre.

Ce livre, est un grand roman, je n’ai pas encore lu tous les romans de Pete Fromm, c’est juste le troisième, mais pour moi c’est le meilleur, et pourtant qu’est ce que j’ai aimé les deux autres. Ce que je crois que j’ai le plus aimé dans ce roman, c’est l’amour avec un grand A. L’Amour entre Marnie et Taz, l’Amour entre Taz et Midge, l’Amour en Elmo et Taz, l’Amour entre Taz et Rudy … C’est une grande histoire d’amour, d’amitié, de tendresse, de force et de combat pour l’avenir. C’est touchant, tendre et tout simplement magique.

Alors comment ne pas avoir un coup de coeur monumental pour ce roman ? Vous voyez, rien qu’à en reparler, j’en ai des frissons et des larmes aux yeux 😉

Ma note : 10 / 10

coup-de-coeur

Lettre d’une inconnue suivie de La ruelle au clair de lune

9782253175476-001-T

Auteur : Stefan Zweig

Édition : Le Livre de Poche

Genre : Nouvelle

Titre : Lettre d’une inconnue suivie de La ruelle au clair de lune

Quatrième de couverture :

Un écrivain viennois apprend en lisant son courrier qu’une femme l’aime en secret d’un amour absolu depuis des années… Une nuit, un voyageur rencontre dans un bar un homme autrefois dominateur, aujourd’hui humilié par une fille à matelots… Ces deux nouvelles publiées en 1922 témoignent de l’art de Stefan Zweig pour dépeindre les tourments de l’amour non partagé, la passion qui brûle les cœurs et détruit les vies…

Quelques mots sur l’auteur :

Né à Vienne en 1881, fils d’un industriel, Stefan Zweig a pu étudier en toute liberté l’histoire, les belles-lettres et la philosophie. Grand humaniste, ami de Romain Rolland, d’Émile Verhaeren et de Sigmund Freud, il a exercé son talent dans tous les genres (traductions, poèmes, romans, pièces de théâtre) mais a surtout excellé dans l’art de la nouvelle (La Confusion des sentiments, Vingt-quatre heures de la vie d’une femme), l’essai et la biographie (Marie-Antoinette, Fouché, Magellan…). Désespéré par la montée du nazisme, il fuit l’Autriche en 1934, se réfugie en Angleterre puis aux États-Unis. En 1942, il se suicide avec sa femme à Petrópolis, au Brésil.

Ma chronique :

Voici ma première rencontre avec Stefan Zweig, un auteur qui j’avoue me faisait un peu peur, je ne saurais vraiment expliquer pourquoi, mais il fait parti de ces grands auteurs classiques.

Concernant la première nouvelle, Lettre d’une inconnue, j’ai tout simplement adorée et dévorée cette lettre. Stefan Zweig nous offre ici, un exemple d’amour tellement puissant, un amour qui n’attend rien en retour, c’est terriblement bien écrit. C’est court, mais c’est un texte bouleversant qui ne peut laisser personne indifférent. J’aime beaucoup cette idée de la lettre non signée, du coup écrite à la première personne et dévoilant avec une innocence touchante, avec un amour débordant mais également avec un spleen et une tristesse absolue des sentiments pleinement vécus.

En ce qui concerne la seconde nouvelle, La ruelle au clair de lune, je dois dire que je suis totalement passé à côté. En même temps c’était dure de suivre Lettre d’une inconnue.

Voilà, première découverte de Stefan Zweig mais certainement pas la dernière.

Ma note : 08 / 10

 

# 6 – Il n’y a pas que la lecture dans la vie

culture

Bonjour les amis,

Aujourd’hui, c’est la Saint Valentin, vous savez la fête des amoureux… Comme si nous avions besoin d’une journée particulière pour déclarer à celle que l’on aime tout notre amour … Bref, j’ai décidé de partager avec vous un poème que ma femme trouve joli.

st-valentin

Il s’agit d’un poème de Paul Verlaine faisant parti du recueil Romances sans paroles paru en 1874. Il a composé ce recueil lors de ses voyages avec Arthur Rimbaud et il était en prison lors de la première parution. Dans ce recueil, Verlaine voulait  » mieux exprimer le vrai vague et le manque de sens précis projeté ».

220px-CarrierePortraitVerlain

Green

Voici des fruits, des fleurs, des feuilles et des branches
Et puis voici mon coeur qui ne bat que pour vous.
Ne le déchirez pas avec vos deux mains blanches
Et qu’à vos yeux si beaux l’humble présent soit doux.

J’arrive tout couvert encore de rosée
Que le vent du matin vient glacer à mon front.
Souffrez que ma fatigue à vos pieds reposée
Rêve des chers instants qui la délasseront.

Sur votre jeune sein laissez rouler ma tête
Toute sonore encor de vos derniers baisers;
Laissez-la s’apaiser de la bonne tempête.
Et que je dorme un peu puisque vous reposez.

l-amour--un-grand-sujet

# 58 – Instant Poésie

Bonsoir à tous,

Comme chaque jeudi, je vous propose un nouveau poème, ce soir, j’ai envie grâce à cet instant poésie dire à ma femme à quel point je l’aime. Cela fait maintenant plus de cinq ans que nous sommes mariés et plus de dix ans que l’on est ensemble. Et malgré toutes les difficultés de la vie nous sommes toujours autant soudés et unis à fond dans le projet que nous venons d’entreprendre. J’ai donc choisi un texte de Paul Verlaine qui exprime bien l’amour que je lui porte.

220px-CarrierePortraitVerlain

Green

Voici des fruits, des fleurs, des feuilles et des branches
Et puis voici mon coeur qui ne bat que pour vous.
Ne le déchirez pas avec vos deux mains blanches
Et qu’à vos yeux si beaux l’humble présent soit doux.

J’arrive tout couvert encore de rosée
Que le vent du matin vient glacer à mon front.
Souffrez que ma fatigue à vos pieds reposée
Rêve des chers instants qui la délasseront.

Sur votre jeune sein laissez rouler ma tête
Toute sonore encore de vos derniers baisers ;
Laissez-la s’apaiser de la bonne tempête,
Et que je dorme un peu puisque vous reposez.

mariage

#5 – Instant poésie

Bonjour les amis,

Comme chaque jeudi, je viens vous présenter un poème, celui d’aujourd’hui, est une grosse pensée pour ma femme. J’ai donc choisi, pour elle, un joli poème de Louis Aragon, Nous dormirons ensemble

Nous dormirons ensemble

Que ce soit dimanche ou lundi
Soir ou matin minuit midi
Dans l’enfer ou le paradis
Les amours aux amours ressemblent
C’était hier que je t’ai dit
Nous dormirons ensemble
C’était hier et c’est demain
Je n’ai plus que toi de chemin
J’ai mis mon cœur entre tes mains
Avec le tien comme il va l’amble
Tout ce qu’il y a de temps humain
Nous dormirons ensemble
Mon amour ce qui fut sera
Le ciel est sur nous comme un drap
J’ai refermé sur toi mes bras
Et tant je t’aime que j’en tremble
Aussi longtemps que tu voudras
Nous dormirons ensemble.

Voilà, pour le poème de cette semaine, un belle hommage à ma femme qui a le mérite de me supporter chaque jours.

Et vous, aimez-vous Louis Aragon ? Quels sont les poèmes que vous aimez bien donner ou lire à votre moitié ? N’hésitez pas à me le dire en commentaire.