Archives pour la catégorie RDV hebdomadaires

# 48 – Le mardi sur son 31

mardi-31

Bonjour à tous,

Aujourd’hui, comme chaque mardi, je viens vous proposer un extrait de ma lecture en cours. Cette semaine, il s’agit du roman de Pete Geye, L’homme de l’hiver, roman que j’ai gagné grâce au concours organisé par LeaTouchBook sur le Picabo River Book Club.

J’ai découvert un petit rendez-vous bien sympathique sur le blog Les bavardages de Sophie que je vais reprendre sur mon blog.

Le principe est simple, il suffit de proposer chaque mardi, une citation tirée de la page 31 de sa lecture en cours

 

lhomme de lhiver

 

Harry lui adressa un sourire rusé. « Oh, tu ne le seras pas. » Il fit craquer son dos. « Comment était ton bateau ? »

Gus caressa la plat-bord en cèdre lisse. « Loyal », répondit-il, parce que pendant les mois qu’ils avaient passé à les construire ce mot avait été le mantra et la prophétie de son père.

« Loyal. C’est bien ça, fiston. »

Depuis longtemps il n’avait pas vu son père aussi paisible et il en était en même temps surpris, considérant le nombre d’années qui s’étaient écoulées depuis sa dernière expédition. Gus savait que quelque chose clochait, parce que cette décontraction avait rarement fait partie de la nature de Harry. Cela le rendit nerveux. « On ferait mieux de s’installer, dit-il.

– Allons-y. »

 

Publicités

# 72 – C’est lundi que lisez-vous ?

ludi

Bonjour à tous,

J’espère que votre weekend s’est bien passé ? Je commence cette semaine, qui est la dernière avant mes vacances, mieux reposé que la semaine dernière. J’ai tout de même hâte d’avoir vraiment plusieurs jours de suite sans mettre de réveil pour trainer un peu plus au lit. Cela n’empêche que la semaine dernière, un très joli roman m’a accompagné et qu’il est temps de vous faire le point sur mes lectures.

C’est un rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books, et qui a été repris par Galleane.

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :
1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?
3. Que vais-je lire ensuite ?

1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?

autremonde3

Autre-Monde, Tome 3 – Le Coeur de la Terre de Maxime Chattam

Tobias disparu dans les entrailles du Raupéroden, Matt et Ambre retournent à Eden, la cité des Pans, pour avertir le conseil de la ville de l’imminence d’une invasion des Cyniks, fomentée par la reine Malronce. Les Pans n’ont plus le choix, ils doivent se préparer à combattre, notamment en développant leur Altération, ce pouvoir surnaturel octroyé par le Cataclysme.
Avec L’Alliance des Trois, on découvrait un nouveau monde, avec Malronce son exploration. Le Coeur de la Terre montre les jeunes héros dans l’apprentissage de la vie en commun, de la politique, de la guerre et du rapport, nécessaire et salutaire, à la nature. Ainsi que la résolution des énigmes comme la vraie nature du Raupéroden et de la reine Malronce.

marée basse

Les grandes marées de Jim Lynch

Le jeune Miles, qui n’a que treize ans, sort souvent de chez lui en secret pour explorer les eaux de la baie de Puget Sound, dans l’Etat de Washington.
Une nuit, à marée basse, il découvre une créature marine rarissime échouée dans la vase. Il devient alors la vedette locale, harcelée par des gens étranges, qui s’interrogent : est-il un observateur, un garçon intrépide ou encore un prophète ? Mais Miles a bien d’autres préoccupations. Il doit prendre soin d’une vieille dame un peu médium et empêcher le divorce de ses parents, sans oublier son ancienne baby-sitter, qu’il tente maladroitement de séduire…
Au cours de cet été pas comme les autres, il va apprendre à décrypter les mystères de la vie et ceux de la mer.

2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?

lhomme de lhiver

L’homme de l’hiver de Pete Geye

Dans une petite ville du Minnesota sauvage où les rivières deviennent lacs et les lacs rivières, le vieux Harry Eide fugue, désertant son lit de mort pour la forêt profonde. On ne le retrouvera pas. Les deux êtres qui l’ont le plus aimé – Gus, son fils, et la discrète Berit, son grand amour longtemps resté en lisière de sa vie – se racontent cet homme qui gouverna leur monde tout en leur échappant. Sous le règne implacable de la nature, souple, fluide, silencieux comme une balade en kayak, un roman d’aventure intérieure qui démontre que l’expression « amour impossible » est un oxymore.

3. Que vais-je lire ensuite ?

unequestionde temps

Une question de temps de Samuel W. Gailey

Depuis le tragique accident qui a brutalement mis fin à son enfance, Alice, vingt-et-un an, erre de ville en ville, de bar en bar, noyant sa culpabilité dans l’alcool, armée d’un casier judiciaire avec mention et d’une échelle de un à cinq pour qualifier ses gueules de bois quotidiennes. Un matin des plus banals, elle émerge d’un sommeil comateux et cherche déjà à se remplir un verre… lorsqu’elle découvre un type mort allongé à côté d’elle et un sac rempli de drogue et d’argent à ses pieds. À quelque chose malheur est bon : Alice s’enfuit avec le magot. Mais le légitime propriétaire du butin, peu enclin au partage, ne tarde pas à se lancer à ses trousses. Entre la jeune fille et le truand, une course poursuite s’engage sur les routes des États-Unis, et tout n’est alors plus qu’une question de temps.

Voilà pour moi, et vous ? Quelles sont vos lectures qui vous accompagnent en cette fin d’année ?

Récapitulatif de la semaine

 

Je vous souhaite à tous une excellente semaine avec plein de belles découvertes livresques !

# 61 – Instant Poésie

Bonjour à tous,

Dans ce nouvel Instant Poésie, j’ai envie de rendre hommage à deux Grands Messieurs qui nous ont quittés ces derniers jours. Tout d’abord, je vous propose un poème de Louis Aragon, poète inspirant et admiré par Jean d’Ormesson. Ensuite je vous proposerais les paroles d’une chanson de Johnny Halliday.

 C’est une chose étrange à la fin que le monde
Un jour je m’en irai sans en avoir tout dit
Ces moments de bonheur ces midis d’incendie
La nuit immense et noire aux déchirures blondes

Rien n’est si précieux peut-être qu’on le croit
D’autres viennent ils ont le coeur que j’ai moi-même
Ils savent toucher l’herbe et dire je vous aime
Et rêver dans le soir où s’éteignent des voix

D’autres qui referont comme moi le voyage
D’autres qui souriront d’un enfant rencontré
Qui se retourneront pour leur nom murmuré
D’autres qui lèveront les yeux vers les nuages

Il y aura toujours un couple frémissant
Pour qui ce matin-là sera l’aube première
Il y aura toujours l’eau le vent la lumière
Rien ne passe après tout si ce n’est le passant

C’est une chose au fond que je ne puis comprendre
Cette peur de mourir que les gens ont en eux
Comme si ce n’était pas assez merveilleux
Que le ciel un moment nous ait paru si tendre

Malgré tout je vous dit que cette vie fut telle
Qu’à qui voudra m’entendre à qui je parle ici
N’ayant plus sur la lèvre un seul mot que merci
Je dirai malgré tout que cette vie fut belle

ormesson

Les portes du pénitencier
Bientôt vont se refermer
Et c’est là que je finirai ma vie
Comme d’autres gars l’ont finie

Pour moi, ma mère a donné
sa robe de mariée
Peux-tu jamais me pardonner
je t’ai trop fait pleurer

Le soleil n’est pas fait pour nous
C’est la nuit qu’on peut tricher
Toi qui ce soir as tout perdu
Demain, tu peux gagner

Oh, mères, écoutez-moi
Ne laissez jamais vos garçons
Seuls la nuit traîner dans les rues
Ils iront tout droit en prison

Et toi la fille qui m’a aimé
Je t’ai trop fait pleurer
Les larmes de honte que tu as versées
Il faut les oublier

Les portes du pénitencier
Bientôt vont se refermer
Et c’est là que je finirai ma vie
Comme d’autres gars l’ont finie

Johnny-Hallyday-est-mort-a-l-age-de-74-ans

# 47 – Le mardi sur son 31

mardi-31

Bonjour à tous,

Hier, j’ai fini le tome 3 de la saga Autre-Monde, je commence donc mon cycle de lectures Nord Américaines pour finir l’année 2017 en beauté. Je vous propose ce matin un extrait du roman de Jim Lynch, Les grandes marées.

J’ai découvert un petit rendez-vous bien sympathique sur le blog Les bavardages de Sophie que je vais reprendre sur mon blog.

Le principe est simple, il suffit de proposer chaque mardi, une citation tirée de la page 31 de sa lecture en cours

marée basse

Elle me montra ses dents. Qui sait si j’aurais été à ce point obsédé par le milieu marin si tout ce que j’apprenais et découvrais n’avait pas fait sourire Angie Stegner .

De nouveau, je piquai du nez, jusqu’à ce que sa rose noire, cogne contre ma hanche. Sans que je lui demande quoi que soit, Angie déclara qu’elle n’avait toujours pas rencontré de garçon – ni d’homme – en quête d’un amour qui dure plus d’une nuit. Je n’avais aucune idée de ce qu’elle insinuait, mais, craignant de paraître naïf, je lui sortis  la première réflexion qui me traversa l’esprit, juste un slogan publicitaire qui m’avait déconcerté :

– Mangez des huîtres, vous aimerez plus longtemps.

Elle gloussa, et voilà le dernier souvenir que je conserve de cette matinée.

# 71 – C’est lundi que lisez-vous ?

ludi

Bonjour à tous,

J’espère que vous allez bien et que vous avez passé un bon weekend. Moi il fut bien chargé, nous sommes allés du côté de Strasbourg pour faire les marchés de Noël et il y a vraiment de belles choses à voir dans le Grand-Est s’était vraiment génial.

Donc, voilà, comme chaque semaine, faisons le point sur nos lectures. De mon côté, du fait du weekend chargé, j’ai pas pu finir ma lecture en cours, ce qui devrait être le cas ce soir vu qu’il me reste même pas cent pages.

C’est un rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books, et qui a été repris par Galleane.

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :
1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?
3. Que vais-je lire ensuite ?

1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?

autremonde3

Autre-Monde – Tome 3 – Le Coeur de la Terre de Maxime Chattam

Tobias disparu dans les entrailles du Raupéroden, Matt et Ambre retournent à Eden, la cité des Pans, pour avertir le conseil de la ville de l’imminence d’une invasion des Cyniks, fomentée par la reine Malronce. Les Pans n’ont plus le choix, ils doivent se préparer à combattre, notamment en développant leur Altération, ce pouvoir surnaturel octroyé par le Cataclysme.
Avec L’Alliance des Trois, on découvrait un nouveau monde, avec Malronce son exploration. Le Coeur de la Terre montre les jeunes héros dans l’apprentissage de la vie en commun, de la politique, de la guerre et du rapport, nécessaire et salutaire, à la nature. Ainsi que la résolution des énigmes comme la vraie nature du Raupéroden et de la reine Malronce.

2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?

autremonde3

3. Que vais-je lire ensuite ?

marée basse

Les grandes marées de Jim Lynch

Le jeune Miles, qui n’a que treize ans, sort souvent de chez lui en secret pour explorer les eaux de la baie de Puget Sound, dans l’Etat de Washington.
Une nuit, à marée basse, il découvre une créature marine rarissime échouée dans la vase. Il devient alors la vedette locale, harcelée par des gens étranges, qui s’interrogent : est-il un observateur, un garçon intrépide ou encore un prophète ? Mais Miles a bien d’autres préoccupations. Il doit prendre soin d’une vieille dame un peu médium et empêcher le divorce de ses parents, sans oublier son ancienne baby-sitter, qu’il tente maladroitement de séduire…
Au cours de cet été pas comme les autres, il va apprendre à décrypter les mystères de la vie et ceux de la mer.

Voilà pour moi ! Et vous alors quelles sont vos lectures du moment ?

Récapitulatif de la semaine

 

# 60 – Instant Poésie

Bonjour à tous,

Il fait de plus en plus froid par chez moi et les météorologues prévoient de la neige d’ici la fin de la semaine … grrr … Du coup ce temps me donne envie de vous proposer un poème sur cette saison froide. J’ai donc trouvé un texte de Jules Breton.

jules breton

Beau soir d’hiver

La neige – le pays en est tout recouvert –
Déroule, mer sans fin, sa nappe froide et vierge,
Et, du fond des remous, à l’horizon désert,
Par des vibrations d’azur tendre et d’or vert,
Dans l’éblouissement, la pleine lune émerge.

A l’Occident s’endort le radieux soleil,
Dans l’espace allumant les derniers feux qu’il darde
A travers les vapeurs de son divin sommeil,
Et la lune tressaille à son baiser vermeil
Et, la face rougie et ronde, le regarde.

Et la neige scintille, et sa blancheur de lis
Se teinte sous le flux enflammé qui l’arrose.
L’ombre de ses replis a des pâleurs d’iris,
Et, comme si neigeaient tous les avrils fleuris,
Sourit la plaine immense ineffablement rose.

neige

# 46 – Le mardi sur son 31

mardi-31

Bonjour à tous,

Je vous partage aujourd’hui, un extrait de ma lecture en cours qui n’est autre que le tome 3 de la saga Autre-Monde de Maxime Chattam, Le Coeur de la Terre. J’aime vraiment beaucoup cette saga et comme vous avez pu le remarquer, je fais durer le plaisir, je li un tome tous les six mois un peu près …

J’ai découvert un petit rendez-vous bien sympathique sur le blog Les bavardages de Sophie que je vais reprendre sur mon blog.

Le principe est simple, il suffit de proposer chaque mardi, une citation tirée de la page 31 de sa lecture en cours

autremonde3

– Tu t’en es remise ?

Ambre haussa les épaules et jeta l’épi de maïs qu’elle venait de terminer.

– Je fais encore des cauchemars parfois.

– Ce sale type l’a payé. Jamais plus il ne pourra te faire du mal.

– Il y en a d’autres. Il y en aura toujours d’autres avec les Cyniks. C’est le problème du fanatisme, il nourrit des armées entières. Il surgit là où est l’ignorance. Et tant que nous ne pourrons pas la remplacer, ils seront ce qu’ils sont.

– Nous les éduquerons. S’il faut le faire, nous apprendrons à chaque Cyniks à ne plus nous détester.

– En leur faisant la guerre ?

Matt secoua la tête, embarrassé.

– Ce sont eux qui nous attaquent.

– Et nous allons riposter pour nous défendre, conclut Ambre avec amertume.

# 70 – C’est lundi que lisez-vous ?

ludi

Bonjour à tous,

Je commence cette nouvelle, de la pire des façons, après une nuit d’insomnie … Du coup elle va être très longue … Bref, cela ne m’empêche pas de faire le point avec vous sur mes lectures de la semaine passée.

C’est un rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books, et qui a été repris par Galleane.

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :
1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?
3. Que vais-je lire ensuite ?

1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?

lhayden

L’Hayden Le secret d’Eli de Julie Muller Volb

Depuis le décès de son père, Mila vit sous la tutelle de sa sœur, Elisabeth, qui gère une maison d’hôtes. Alors que de mystérieux incendies ravagent plusieurs établissements de la ville, Mila fait connaissance avec un charmant pompier, Jeremiah, qui se trouve être leur pensionnaire. Troublée par ce jeune homme qui souffle avec elle le chaud et le froid, Mila voit aussi se multiplier autour d’elle des faits étranges. Une prétendue amie de sa sœur qui débarque blessée et en danger, des tatouages trop ressemblants pour que ce soit le fruit du hasard, et bientôt le départ précipité d’Eli, sans explications… Aidée par son ami Liam, Mila mène l’enquête et ses investigations la conduisent jusqu’à un saule rose, lieu de passage vers un monde surprenant et surnaturel. Confrontée à tous les dangers, Mila découvre alors d’inimaginables secrets à propos de sa famille.

2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?

autremonde3

Autre-Monde – Tome 3 – Le Coeur de la Terre de Maxime Chattam

Tobias disparu dans les entrailles du Raupéroden, Matt et Ambre retournent à Eden, la cité des Pans, pour avertir le conseil de la ville de l’imminence d’une invasion des Cyniks, fomentée par la reine Malronce. Les Pans n’ont plus le choix, ils doivent se préparer à combattre, notamment en développant leur Altération, ce pouvoir surnaturel octroyé par le Cataclysme.
Avec L’Alliance des Trois, on découvrait un nouveau monde, avec Malronce son exploration. Le Coeur de la Terre montre les jeunes héros dans l’apprentissage de la vie en commun, de la politique, de la guerre et du rapport, nécessaire et salutaire, à la nature. Ainsi que la résolution des énigmes comme la vraie nature du Raupéroden et de la reine Malronce.

3. Que vais-je lire ensuite ?

Ayant fini L’Hayden Le secret d’Eli plus rapidement que prévu, j’ai commencé le tome 3 de Autre-Monde qui cette fois logiquement m’accompagnera jusqu’à la fin du mois. Je vous dévoilerais donc ma pile à lire pour le mois de décembre lors du bilan du mois de novembre.

Récapitulatif de la semaine

 

# 59 – Instant Poésie

Bonjour à tous,

Pour ce nouvel Instant Poésie, et vu que j’ai passé un super weekend sur Paris, je vous propose un texte de Isaac de Benserade sur notre belle capitale.

isaacdebenserade

Sur la ville de Paris

Rien n’égale Paris ; on le blâme, on le louë ;
L’un y suit son plaisir, l’autre son interest ;
Mal ou bien, tout s’y fait, vaste grand comme il est
On y vole, on y tuë, on y pend, on y rouë.

On s’y montre, on s’y cache, on y plaide, on y jouë ;
On y rit, on y pleure, on y meurt, on y naist :
Dans sa diversité tout amuse, tout plaist,
Jusques à son tumulte et jusques à sa bouë.

Mais il a ses défauts, comme il a ses appas,
Fatal au courtisan, le roy n’y venant pas ;
Avecque sûreté nul ne s’y peut conduire :

Trop loin de son salut pour être au rang des saints,
Par les occasions de pécher et de nuire,
Et pour vivre long-temps trop prés des médecins.

paris

# 45 – Le mardi sur son 31

mardi-31

Bonjour à tous,

Voilà, pour moi reprise du boulot ce matin après un super weekend et une journée du lundi très riche. Malgré tout, je ne perd pas les bonnes habitudes et vous propose ce matin un extrait de ma lecture en cours.

J’ai découvert un petit rendez-vous bien sympathique sur le blog Les bavardages de Sophie que je vais reprendre sur mon blog.

Le principe est simple, il suffit de proposer chaque mardi, une citation tirée de la page 31 de sa lecture en cours

lhayden

Eli m’observe interrogative. Pas très étonnant, je suis toujours plantée sur le seuil de la cuisine ! Elle me tend des assiettes, m’invitant vivement à mettre la main à la pâte. Je soupire, je sens que ce dîner va être long … J’avance distraitement vers elle, mes pieds s’emmêlent et je serais immanquablement tombée face la première si Jeremiah, encore une fois, n’était pas venu à ma rescousse. C’est vraiment très gênant. Il me remet sur pieds comme si je n’était qu’une poupée de chiffon et si près de lui je ne peux m’empêcher de m’extasier sur son physique, il est si beau que s’en est presque irréel ! Je croise son regard d’un air coupable, prise la main dans le sac, et y décèle une lueur étrangement indéchiffrable avant que ses yeux ne reprennent leur éclat froid et distant. Elisabeth s’esclaffe.