Archives pour la catégorie RDV hebdomadaires

# 49 – C’est lundi que lisez-vous ?

ludi

Bonjour à tous,

Je n’ai pas été beaucoup présent la semaine dernière sur le blog, j’ai eu pas mal de boulot, et je suis toujours sur la lecture d’une épreuve non-corrigée qui est assez laborieuse. Je vais essayer d’être un peu plus par ici cette semaine.

C’est un rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books, et qui a été repris par Galleane.

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :
1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?
3. Que vais-je lire ensuite ?

1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?

aventures arcanes

Aventures Arcanes de S. de sheratan

Depuis son petit balcon perché au sommet d’une tour du 232e secteur, Ephriarc contemple les dédales vertigineux de la cité d’Arcensiès, mégapole tentaculaire des Terres de l’Ouest. Sous la chape d’un épais nuage de pollution, l’horizon industriel semble s’étendre à l’infini.

Pourtant, loin d’ici, dans les Terres de l’Est, règne encore la magie. À l’invitation de Mirfasal, imposant et mystérieux guide, Ephriarc et ses alliés atypiques s’aventureront sur la Sente de Passemonde pour un voyage initiatique où ils feront d’intrigantes et périlleuses rencontres.

2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?

aventures arcanes

3. Que vais-je lire ensuite ?

Et vous que lisez-vous de beau ?

Récapitulatif de la semaine

Bonne semaine à tous !

# 48 – C’est lundi que lisez-vous ?

ludi

Bonjour à tous,

Me voilà en ce début d’après-midi pour vous présenter mes lectures de la semaine dernière et les prochaines. La semaine passée, fut riche en article et en chronique sur le blog, vous pourrez d’ailleurs tous les retrouvés dans le récapitulatif de la semaine à la fin de celui-ci.

C’est un rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books, et qui a été repris par Galleane.

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :
1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?
3. Que vais-je lire ensuite ?

1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?

robinderniereseconde

Robin à la dernière seconde de Manon Fargetton

Robin est un Plieur de temps. Grâce à son horloge magique, il peut arrêter le temps. Mais suffit-il d’avoir un super-pouvoir pour devenir un super-héros ?

la chambre de may

La chambre de mamie de Dany Boutigny

Ce récit vous embarque dans les souvenirs de la Nona. Flora est une étudiante qui se retrouvera bientôt sans logement. Une seule solution s’offre à elle! Celle de cohabiter avec Alice, une nonagénaire complètement délurée. Cette mamie pas comme les autres va l’entraîner dans une spirale infernale, mais lui donner aussi une magnifique leçon de vie. Pour cela, elle va lui léguer un trésor inestimable: sa mémoire. Un secret, un destin.Pourquoi Flora n’a jamais pu entrer dans cette pièce ? Pourquoi Alice y passe toutes ses soirées ? Pourquoi ferme t-elle toujours à clé lorsqu’elle en sort ? Pourquoi entend-elle des chuchotements provenant de cette pièce ? Tant de mystères que Flora tentera d’élucider.  » Ne jamais se fier aux apparences ».

2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?

aventures arcanes

Aventures Arcanes de S. de sheratan

Depuis son petit balcon perché au sommet d’une tour du 232e secteur, Ephriarc contemple les dédales vertigineux de la cité d’Arcensiès, mégapole tentaculaire des Terres de l’Ouest. Sous la chape d’un épais nuage de pollution, l’horizon industriel semble s’étendre à l’infini.

Pourtant, loin d’ici, dans les Terres de l’Est, règne encore la magie. À l’invitation de Mirfasal, imposant et mystérieux guide, Ephriarc et ses alliés atypiques s’aventureront sur la Sente de Passemonde pour un voyage initiatique où ils feront d’intrigantes et périlleuses rencontres.

3. Que vais-je lire ensuite ?

Ensuite je lirais l’un de ces trois livres.

Récapitulatif de la semaine

# 42 – Instant Poésie

Bonjour à tous,

Me revoilà aujourd’hui avec un nouvel instant poésie. Je vous propose dans celui-ci un nouveau poème de Charles Baudelaire, car pour moi il reste indétrônable, il y a quelque chose dans ses textes qui me touchent.

baudelaire

Spleen : Quand le ciel bas et lourd pèse comme un couvercle

Quand le ciel bas et lourd pèse comme un couvercle
Sur l’esprit gémissant en proie aux longs ennuis,
Et que de l’horizon embrassant tout le cercle
Il nous verse un jour noir plus triste que les nuits ;

Quand la terre est changée en un cachot humide,
Où l’Espérance, comme une chauve-souris,
S’en va battant les murs de son aile timide
Et se cognant la tête à des plafonds pourris ;

Quand la pluie étalant ses immenses traînées
D’une vaste prison imite les barreaux,
Et qu’un peuple muet d’infâmes araignées
Vient tendre ses filets au fond de nos cerveaux,

Des cloches tout à coup sautent avec furie
Et lancent vers le ciel un affreux hurlement,
Ainsi que des esprits errants et sans patrie
Qui se mettent à geindre opiniâtrement.

– Et de longs corbillards, sans tambours ni musique,
Défilent lentement dans mon âme ; l’Espoir,
Vaincu, pleure, et l’Angoisse atroce, despotique,
Sur mon crâne incliné plante son drapeau noir.

La-nuit-etoilee-van-Gogh

# 26 – Le mardi sur son 31

mardi-31

Bonjour à tous,

Voilà, comme chaque mardi, je viens vous présenter un extrait de ma lecture en cours. Et cette semaine, il s’agit du nouveau Manon Fargetton, Robin à la dernière seconde qui fait parti de la saga Les plieurs de temps.

J’ai découvert un petit rendez-vous bien sympathique sur le blog Les bavardages de Sophie que je vais reprendre sur mon blog.

Le principe est simple, il suffit de proposer chaque mardi, une citation tirée de la page 31 de sa lecture en cours.

robinderniereseconde

Alors que je referme la porte du grenier, mille questions fusent dans ma tête, se percutent, se mélangent les unes aux autres, jusqu’à former une bouillie de questions sans queue ni tête. 

Pourtant, l’une d’elles se détache, claire comme le rire de Pauline.

Est-ce que j’ai rêvé ?

Voilà, à la semaine prochaine pour un nouvel extrait !

# 47 – C’est lundi que lisez-vous ?

ludi

Bonjour à tous,

Pour certain, le weekend se prolonge aujourd’hui et pour les autres, je vous souhaites bon courage pour votre journée. Ce weekend a été chargé en émotions, avec encore un attentat contre des innocents à Londres et pour ceux qui l’on regardé hier soir, par le concert hommage aux victimes de celui de Manchester, One Love Manchester qui fut magnifique et qui a marqué nos générations et restera longtemps dans les mémoires. Malgré tout cela, continuons à lire, à chanter, à écouter de la musique, à regarder la télé, à sortir, à rêver … à vivre notre vie quoi, c’est la meilleure manière d’emmerder tous ces crétins …

C’est un rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books, et qui a été repris par Galleane.

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :
1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?
3. Que vais-je lire ensuite ?

1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?

azteques

Aztèques – Saison 1 – Harem d’Eric Costa

Une jeune esclave peut-elle faire tomber un Empire ?

Lorsqu’elle retrouve son village en feu et son chien éventré, Ameyal se jure d’exterminer les Aztèques qui les attaquent. Mais son courage et sa volonté ne peuvent rivaliser contre les guerriers.

Elle perd tout, famille, amis, son village est détruit et elle est emportée.

Rabaissée à l’état d’esclave, plongée dans un harem où les intrigues font loi, où sauver sa peau se joue derrière chaque porte, Ameyal doit faire face aux pires injustices, trahisons et humiliations.

Au-delà de ces épreuves, une question s’impose : existe-t-il un cage assez grande pour retenir la fille de l’aigle ?

2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?

robinderniereseconde

Les plieurs de temps – Robin à la dernière seconde de Manon Fargetton

Robin est un Plieur de temps. Grâce à son horloge magique, il peut arrêter le temps. Mais suffit-il d’avoir un super-pouvoir pour devenir un super-héros ?

3. Que vais-je lire ensuite ?

Je vous en parle un peu plus tard dans la journée dans mon bilan du mois de mai.

Et vous que lisez-vous de beau en ce moment ?

Récapitulatif de la semaine

Voilà, je vous souhaite à tous une excellente semaine !

# 41 – Instant Poésie

Bonjour à tous,

J’ai le cœur lourd aujourd’hui, car ce matin, comme trop de fois ces derniers temps, au réveil, j’apprends que l’horreur a encore frappée. Je ne comprends pas que l’on puisse s’en prendre à des innocents, à des enfants, à de simples gens cherchant tout simplement dans leurs quotidiens à ne pas penser à toutes ces horreurs et à profiter de la vie qui contrairement à ces fanatiques, ces rejetons du démon, ces innommables personnes, cette vie qui leur était précieuse. Cette vie que nous devons continuer à célébrer. Cette vie que nous devons tous vivre à 100 %, pour montrer à ces monstres que nous sommes tous toujours là, tous ensemble à continuer à croire que ce n’est pas eux les vainqueurs. Alors continuons à lire, à chanter, à rire, à nous exprimer, enfin bref à vivre pleinement cette vie qui nous est offerte.

Dans cette optique, je compte vous proposer tout de même le poème que j’avais prévu de vous présenter cette semaine. Il s’agit encore une fois, d’un texte de Philippe Souchet, tiré de son recueil La provende des sibylles. Recueil dont je vais bientôt vous parler plus concrètement.

Promesses d’un roman

Vas-y, ouvre !
Laisse-toi tenter …

Ça fait un petit moment que tu me tournes autour,
qu’est-ce que tu attends ?

Je te fais peur ?
Qu’est-ce qu’il y a, je suis trop gros ?
Je présente mal ?

J’ai de la bonne came en magasin,
qu’est-ce que tu recherches ?

De la romance ?
Evidemment, c’est ce qu’elles veulent toutes.
J’en ai.
Mais attention, pas de la guimauve, hein ?
Du lourd, avec des amours impossibles, et tout !

Des mecs sublimes
(et des nanas, à toi de voir),
des quiproquos, des engueulades, des retrouvailles…
Et des happy ends à n’en plus finir.

Je vais te faire rêver,
te faire voir du pays,
te faire grimper au rideau.

Tu veux du suspense, en plus ?
Tu aimes ça, hein ?
J’en ai.
Des frissons ?
Je peux t’en donner aussi.

Je vais t’emmener loin d’ici,
dans des coins inimaginables,
sombres à hurler, féeriques à pleurer,
avec des méchants méchants
et des énigmes introuvables.

Je vais te déstabiliser,
te manipuler,
te faire tourner en bourrique,
te perdre à en devenir folle.

Tu me détesteras pour ça.

Tu m’adoreras pour ça.

Euh non… non,
pas d’apocalypse nucléaire ni de zombies, désolé.
Un crime ou deux peut-être, si besoin,
mais la mort, il n’y a pas que ça dans la vie …

C’est ça, rien qu’une petite histoire
alambiquée juste ce qu’il faut,
mais sacrément bien ficelée,
pour t’aérer la tête,
te faire bronzer les neurones !

Allez, ouvre-moi,
Je vais changer ta vie …

livre

pray london

# 25 – Le mardi sur son 31

mardi-31

Bonjour à tous,

Je vous retrouve aujourd’hui pour vous présenter un extrait de ma lecture en cours qui est : Aztèques – Saison 1 – Harem de Eric Costa. L’auteur à eu la gentillesse de me faire confiance pour chronique son livre qui est le lauréat du jury Amazon Kindle du Salon du Livre Paris 2017. Je peux vous dire que pour le moment ce livre me plaît énormément.

J’ai découvert un petit rendez-vous bien sympathique sur le blog Les bavardages de Sophie que je vais reprendre sur mon blog.

Le principe est simple, il suffit de proposer chaque mardi, une citation tirée de la page 31 de sa lecture en cours.

azteques

L’homme défait ses liens d’une main tremblante d’excitation. Ameyal sent son coeur s’accélérer. La peur étreint son ventre. Sitôt libérée, elle se débat et bondit vers la forêt, mais quelque chose la retient, la fait basculer à terre et la bloque sous son genou.

Elle lutte pour se libérer, mais l’homme la tient avec force. Il l’entraîne vers l’extérieur de la place. Ses yeux croisent alors ceux de la villageoise violée, dont la détresse la heurte de plein fouet. La jeune fille plante ses doigts dans la terre pour ne pas être emportée. Ses ongles s’arrachent. La peau de son ventre tape le sol. elle pousse un hurlement.

Voilà pour ce mardi, je vous souhaite à tous une très belle journée !

# 46 – C’est lundi que lisez-vous ?

ludi

Bonjour à tous,

J’espère que vous avez survécu à ce premier weekend de grosses chaleurs. On entame cette nouvelle semaine avec encore du beau temps, j’espère que cela va continuer un petit peu …

C’est un rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books, et qui a été repris par Galleane.

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :
1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?
3. Que vais-je lire ensuite ?

1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?

church street

L’enfer de Church Street de Jake Hinkson

Geoffrey Webb est en train de se faire braquer sur un parking. Et cette situation lui convient bien, il en redemanderait même. À son agresseur, il propose un marché : empocher les trois mille dollars qui se trouvent dans son portefeuille, le dépouiller de tout s’il le faut, en échange de cinq heures de voiture jusqu’à Little Rock, en Arkansas. Webb a besoin de se confesser. Ce braquage et ce pistolet pointé sur lui, il les mérite. Et il est prêt à expliquer pourquoi.

alchimiste

L’alchimiste de Paulo Coelho

Un jeune berger andalou, Santiago, part à la recherche d’un trésor enfoui au pied des pyramides. Il découvrira pendant son périple la clef d’une quête spirituelle. ‘L’ Alchimiste’ est le récit d’une quête, celle de Santiago, un jeune berger andalou parti à la recherche d’un trésor enfoui au pied des Pyramides. Dans le désert, initié par l’alchimiste, il apprendra à écouter son coeur, à lire les signes du destin et, par-dessus tout, à aller au bout de son rêve. Destiné à l’enfant que chaque être cache en soi, ‘L’ Alchimiste’ est un merveilleux conte philosophique, que l’on compare souvent au ‘Petit Prince’, de Saint Exupéry, et à ‘Jonathan Livingston le Goéland’, de Richard Bach.

provende

La provende des sibylles de Philippe Souchet

Un recueil de poèmes dont je vais très vite vous parler sur le blog.

2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?

azteques

Aztèques – Saison 1 – Harem de Eric Costa

Une jeune esclave peut-elle faire tomber un Empire ?

Lorsqu’elle retrouve son village en feu et son chien éventré, Ameyal se jure d’exterminer les Aztèques qui les attaquent. Mais son courage et sa volonté ne peuvent rivaliser contre les guerriers.

Elle perd tout, famille, amis, son village est détruit et elle est emportée.

Rabaissée à l’état d’esclave, plongée dans un harem où les intrigues font loi, où sauver sa peau se joue derrière chaque porte, Ameyal doit faire face aux pires injustices, trahisons et humiliations.

Au-delà de ces épreuves, une question s’impose : existe-t-il un cage assez grande pour retenir la fille de l’aigle ?

3. Que vais-je lire ensuite ?

Je ne sais pas encore, mais j’ai plusieurs services presse à lire. Je vous en parlerai dans mon bilan du mois de mai.

Récapitulatif de la semaine

Je vous souhaite à tous une excellente semaine !

# 40 – Instant Poésie

Bonjour à tous,

Un certain nombre d’entre vous ont peut-être la chance de faire le pont ce week-end et auront donc la chance de profiter à fond du soleil et de la chaleur avec j’en suis certain de bonnes lectures à vos côtés. Pour ma part aujourd’hui, je travail mais dès ce soir je suis en week-end et en plus avec ma femme donc c’est vraiment cool.

Je vous propose aujourd’hui, des extraits d’un poème de Guillaume Apollinaire, Le Bestiaire, j’espère que cela vous plaira.

Guillaume-Apollinaire

Le Bestiaire 

Orphée

Admirez le pouvoir insigne
Et la noblesse de la ligne :
Elle est la voix que la lumière fit entendre
Et dont parle Hermès Trismégiste en son Pimandre.

La tortue

Du Thrace magique, ô délire !
Mes doigts sûrs font sonner la lyre.
Les animaux passent aux sons
De ma tortue, de mes chansons.

Le cheval

Mes durs rêves formels sauront te chevaucher,
Mon destin au char d’or sera ton beau cocher
Qui pour rênes tiendra tendus à frénésie,
Mes vers, les parangons de toute poésie.

Le serpent

Tu t’acharnes sur la beauté.
Et quelles femmes ont été
Victimes de ta cruauté !
Eve, Eurydice, Cléopâtre ;
J’en connais encor trois ou quatre.

Le chat

Je souhaite dans ma maison :
Une femme ayant sa raison,
Un chat passant parmi les livres,
Des amis en toute saison
Sans lesquels je ne peux pas vivre.

Orphée

Que ton coeur soit l’appât et le ciel, la piscine !
Car, pêcheur, quel poisson d’eau douce ou bien marine
Egale-t-il, et par la forme et la saveur,
Ce beau poisson divin qu’est JESUS, Mon sauveur ?

Le dauphin

Dauphins, vous jouez dans la mer,
Mais le flot est toujours amer.
Parfois, ma joie éclate-t-elle ?
La vie est encore cruelle.

Orphée

La femelle de l’alcyon,
L’Amour, les volantes Sirènes,
Savent de mortelles chansons
Dangereuses et inhumaines.
N’oyez pas ces oiseaux maudits,
Mais les Anges du paradis.

Les sirènes

Saché-je d’où provient, Sirènes, votre ennui
Quand vous vous lamentez, au large, dans la nuit ?
Mer, je suis comme toi, plein de voix machinées
Et mes vaisseaux chantants se nomment les années.

Le paon

En faisant la roue, cet oiseau,
Dont le pennage traîne à terre,
Apparaît encore plus beau,
Mais se découvre le derrière.

# 24 – Le mardi sur son 31

mardi-31

Bonjour à tous,

Aujourd’hui, je viens vous proposer un extrait de ma lecture en cours qui, si la fin est à la hauteur du reste du roman peut devenir un bon coup de cœur, tellement j’apprécie la plume de cet auteur.

J’ai découvert un petit rendez-vous bien sympathique sur le blog Les bavardages de Sophie que je vais reprendre sur mon blog.

Le principe est simple, il suffit de proposer chaque mardi, une citation tirée de la page 31 de sa lecture en cours.

church street

Je rencontrai les autres membres de l’église le dimanche suivant et le groupe de jeunes le mercredi d’après. Ce ne fut pas très difficile. Je leur dis juste ce qu’ils avaient envie d’entendre. Je donnai un court sermon le mercredi. Mon meilleur discourt de campagne, le plus généraliste. Un bon sermon pour les jeunes, d’après moi, comportait trois parties : 1) le monde est mal, 2) vos parents et l’Eglise sont le bien, 3) vous devez choisir entre 1 et 2.

Voilà pour ce mardi, il me reste une cinquantaine de pages, je pense donc finir ce roman entamé dimanche soir mais que j’aime vraiment beaucoup. L’avez-vous lu ?

Bonne journée à tous !