Archives pour la catégorie Étude Métier du Livre

# 224 – Le mardi sur son 31

Bonjour les amis,

Ce matin, je partage avec vous un extrait de ma nouvelle lecture. Une relecture même, il s’agit de Conte de Noël de Charles Dickens. Je le relis pour le club de lecture de mon école. En plus cette édition est très importante pour moi, il s’agit de la collection La Bibliothèque de l’Aventure, c’est mon papa qui m’y avait abonné quand j’étais enfant. C’est en partie grâce à cette collection que la lecture est devenue ma passion.

J’ai découvert un petit rendez-vous bien sympathique sur le blog Les bavardages de Sophie que je vais reprendre sur mon blog.

Le principe est simple, il suffit de proposer chaque mardi, une citation tirée de la page 31 de sa lecture en cours.

– Vous avez toujours été bon pour moi un bon ami, dit Scrooge. Merci.

– Vous allez être hanté par trois esprits ajouta le spectre.

La figure de Scrooge devint en un moment aussi pâle que celle du fantôme lui-même.

« Est-ce là cette chance et cet espoir dont vous me parliez, Jacob ? demanda-t-il d’une voix défaillante.

Oui.

– Je… Je… crois que j’aimerais mieux qu’il n’en fût rien, dit Scrooge.

– Sans leurs visites, reprit le spectre, vous ne pouvez espérer éviter mon sort. Attendez-vous à recevoir le premier demain quand l’horloge sonnera une heure.

– Ne pourrais-je pas les prendre tous à la fois pour en finir ? insinua Scrooge.

– Attendez le second à la même heure la nuit d’après, et le troisième la nuit suivante, quand le dernier coup de minuit aura cessé de vibrer. Ne comptez pas me revoir, mais, dans votre intérêt, ayez soin de vous rappeler ce qui vient de se passer entre nous. »

223 – Le mardi sur son 31

Bonjour les amis,

Aujourd’hui, je vais vous partager un extrait de Orlando de Virginia Woolf. Je dois lire ce livre dans le cadre du club de lecture de mon école. Avec ce roman, je sors complètement de ma zone de confort. On verra bien ce que ça va donner, même si j’appréhende un peu ma lecture, les autres élèves ayant soit abandonné, soit pas tout compris. Mais bon, on verra bien. Vous l’avez-lu vous ?

J’ai découvert un petit rendez-vous bien sympathique sur le blog Les bavardages de Sophie que je vais reprendre sur mon blog.

Le principe est simple, il suffit de proposer chaque mardi, une citation tirée de la page 31 de sa lecture en cours.

Il – car il n’y avait aucun doute quant à son sexe, bien que la mode du temps contribuât à le déguiser – était occupé à donner de grands coups de sabre sur une tête de Maure qui se balançait, accrochée aux solives. Celle-ci avait la couleur d’un vieux ballon de football, et plus ou moins sa forme, n’étaient les joues creuses et une ou deux mèches d’une chevelure sèche, grossière, pareille à celle d’une noix de coco. Le père d’Orlando, ou peut-être son grand-père, l’avait fait voler des épaules d’un immense païen surgi sous la lune au milieu des étendues barbares d’Afrique ; et maintenant elle se balançait, doucement, perpétuellement, dans la brise qui ne cessait de souffler à travers les pièces mansardées de la gigantesque demeure du seigneur qui l’avait occis.

Annonce importante

Bonjour tout le monde,

Cette fin de semaine a été placée sous le signe de la rentrée scolaire pour vous ou vos enfants. Notre fils, lui, est entré en moyenne section et a fait sa première rentrée avec nous. Et bien pour ma part, c’était également un jour de rentrée. Je vous explique : actuellement je travail dans une entreprise de logistique dans le domaine de la distribution à prédominance alimentaire pour la proximité, je suis depuis le début de l’année chef de projet métier, et même si je me plait dans mon entreprise et qu’il y a du débouché et de l’avenir, mon rêve n’a jamais été de bosser dans ce domaine.

Mon souhait professionnel le plus cher est d’ouvrir une librairie salon de thé dans le Médoc. Je sais que ce n’est pas un projet que l’on peut réaliser du jour au lendemain, mais je sais que je vais me donner les moyens d’y parvenir et que si je n’y arrive pas d’ici la fin de ma carrière pro, cela sera pour moi un échec. J’ai donc décidé pour parvenir à mon but de commencer par avoir les diplômes nécessaires en faisant par correspondances des études.

Il faut savoir que j’ai terminé l’école après un bac dans l’hôtellerie restauration, mais que cela va faire quasiment 14 ans que je travail en transport et logistique, j’ai d’ailleurs passé en 2014, aussi par correspondance, un BTS Transport et Prestations Logistiques. Me voilà donc parti dans une nouvelle aventure d’étude, en commençant par un Bachelor Européen 1ère année dans le Métier du Livre. Mon but est d’aller jusqu’au Master Européen qui correspondra à un Bac + 5.


J’ai choisi pour m’accompagner dans cette grande aventure, l’école à distance EXXEA qui pour le moment se montre très sérieuse avec un bon accompagnement pour l’inscription et même avec un coup de téléphone de la directrice pour souhaiter la bienvenue, je trouve cela très chouette. Et là, à l’instant, pendant la rédaction de mon article (je l’ai écrit vendredi après-midi), j’ai ma professeure référence qui vient également de me téléphoner, pour se présenter et me guider dans mes premiers pas. Le 08 septembre, j’ai un rendez-vous tel avec elle pour parler méthodologie.

Voilà, je suis trop content de me lancer dans ce projet. Je partagerais avec vous ici et sur Instagram mon avancée.

Je vous souhaite à tous un très beau dimanche.