Tous les articles par revanbane45

# 198 – C’est lundi que lisez-vous ?

Bonjour tout le monde,

À l’heure à laquelle cet article va être publié, je serais au boulot depuis 3 heures après un très court weekend. J’ai passé mon dimanche sur mon canapé à regardé Stargate SG1, pas super productif mais qu’est-ce que ça fait du bien. Tout à l’heure débutera sur le blog et sur les réseaux sociaux le deuxième concours pour fêter l’anniversaire du blog, et cette fois nous vous faisons gagner des Gallmeister, alors soyez nombreux à participer.

C’est un rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books, et qui a été repris par Galleane, puis dorénavant par Camille du blog I Believe In Pixie Dust.

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :
1. Qu’avons-nous lu la semaine passée ?
2. Que sommes-nous en train de lire en ce moment ?
3. Qu’allons nous lire ensuite ?

1. Qu’avons-nous lu la semaine passée ?

Ann’Gaëlle :

My Absolute Darling de Gabriel Tallent

À quatorze ans, Turtle Alveston arpente les bois de la côte nord de la Californie avec un fusil et un pistolet pour seuls compagnons. Elle trouve refuge sur les plages et les îlots rocheux qu’elle parcourt sur des kilomètres. Mais si le monde extérieur s’ouvre à elle dans toute son immensité, son univers familial est étroit et menaçant : Turtle a grandi seule, sous la coupe d’un père charismatique et abusif. Sa vie sociale est confinée au collège, et elle repousse quiconque essaye de percer sa carapace. Jusqu’au jour où elle rencontre Jacob, un lycéen blagueur qu’elle intrigue et fascine à la fois. Poussée par cette amitié naissante, Turtle décide alors d’échapper à son père et plonge dans une aventure sans retour où elle mettra en jeu sa liberté et sa survie.

Revanbane :

Trois Empires, tome 3, Le Sacre du Sanglier de Aurora Clerc

Deux peuples ennemis. Une femme ambitieuse. Un homme cherchant sa place. S’entendront-ils pour atteindre leur objectif commun ? Quel étrange sentiment pour Johann que de revenir au royaume de son enfance, ce monde dont il garde la vision cauchemardesque d’un bourreau aux cheveux roux. Le jeune homme sait qu’il devra faire de nombreuses concessions s’il veut soutenir du mieux possible l’accession au trône de sa sœur. 

Pourtant, bien des embuches se présentent sur sa route. Saura-t-il se rapprocher d’Hisha, sa sœur, celle qu’il n’a pas vue en quatorze ans ? Arrivera-t-il à se faire respecter des soldats de l’armée alcane qui le considèrent comme un ennemi ? 

 Le Sacre du Sanglier décrit la conquête du pouvoir par Hisha Enagor. Avec l’aide de Johann, deviendra-t-elle la première femme à monter sur le trône d’Alcatran ?

2. Que sommes-nous en train de lire en ce moment ?

Ann’Gaëlle :

My Absolute Darling de Gabriel Tallent

RevanBane :

L’Ange rouge de François Médéline

À la nuit tombée, un radeau entre dans Lyon porté par les eaux noires de la Saône. Sur l’embarcation, des torches enflammées, une croix de bois, un corps mutilé et orné d’un délicat dessin d’orchidée. Le crucifié de la Sâone, macabre et fantasmatique mise en scène, devient le défi du commandant Alain Dubak et de son équipe de la police criminelle. Six enquêteurs face à l’affaire la plus spectaculaire qu’ait connu la ville, soumis à l’excitation des médias, acculés par leur hiérarchie à trouver des réponses. Vite. S’engage alors une course contre la montre pour stopper un tueur qui les contraindra à aller à l’encontre de toutes les règles et de leurs convictions les plus profondes. Porté par la plume brillante et explosive de François Médéline, L’Ange rouge invite son lecteur à une plongée hallucinée parmi les ombres de la ville et les âmes blessées qui s’y débattent.

3. Qu’allons nous lire ensuite ?

Ann’Gaëlle :

Dans son silence de Alex Michaelides

Alice, jeune peintre britannique en vogue, vit dans une superbe maison près de Londres avec Gabriel, photographe de mode. Quand elle est retrouvée chez elle, hagarde et recouverte de sang devant son mari défiguré par des coups de couteau fatals, la presse s’enflamme. Aussitôt arrêtée,Alice ne prononce plus jamais le moindre mot, même au tribunal. Elle est jugée mentalement irresponsable et envoyée dans une clinique psychiatrique.
Six ans plus tard, le docteur Theo Faber, ambitieux psychiatre, n’a qu’une obsession : parvenir à faire reparler Alice. Quand une place se libère dans la clinique où elle est internée, il réussit à s’y faire embaucher, et entame avec elle une série de face-à-face glaçants dans l’espoir de lui extirper un mot. Et alors qu’il commence à perdre espoir, Alice s’anime soudain. Mais sa réaction est tout sauf ce à quoi il s’attendait…

Revanbane :

Le passage de Elliot Ackerman

Ancien interprète pour l’armée américaine en Irak, Haris Abadi a pu émigrer avec sa soeur aux États-Unis. Incapable d’y trouver sa place, il décide de se rendre en Syrie pour combattre le régime de Bachar-al-Assad aux côtés des insurgés. Mais son passeur le dépouille de son argent et de son passeport américain ; en un instant, Haris perd ainsi son statut d’Occidental protégé. Bloqué en Turquie, il erre près de la frontière où il rencontre Amir et son épouse Daphne, deux Syriens réfugiés dont la guerre a détruit la vie. Haris trouve auprès d’eux un abri et un nouveau point d’attache. Mais Haris ne se ment-il pas à lui-même ? Est-il un soldat en quête d’une cause, ou un déraciné à la recherche de son
identité ? Avec Le Passage, qui fut finaliste du National Book Award, Elliot Ackerman puise dans son expérience militaire pour livrer une réflexion pleine d’empathie sur l’un des conflits les plus déroutants de notre époque.

Et vous que lisez-vous ? Dites nous tout … Nous vous souhaitons une très belle semaine, riche en belles lectures ! Et surtout prenez-soin de vous !

Les refuges

Auteur : Jérôme Loubry

Édition : Le Livre de Poche

Genre : Thriller

Titre : Les refuges

Quatrième de couverture :

Installée en Normandie depuis peu, Sandrine est priée d’aller vider la maison de sa grand-mère, une originale qui vivait seule sur une île minuscule, pas très loin de la côte.
Lorsqu’elle débarque sur cette île grise et froide, Sandrine découvre une poignée d’habitants âgés organisés en quasi autarcie. Tous décrivent sa grand-mère comme une personne charmante, loin de l’image que Sandrine en a.
Pourtant, l’atmosphère est étrange ici. En quelques heures, Sandrine se rend compte que les habitants cachent un secret. Quelque chose ou quelqu’un les terrifie. Mais alors pourquoi aucun d’entre eux ne quitte-t-il jamais l’île ?
Qu’est-il arrivé aux enfants du camp de vacances précipitamment fermé en 1949 ?
Qui était vraiment sa grand-mère ?
Sandrine sera retrouvée quelques jours plus tard, errant sur une plage du continent, ses vêtements couverts d’un sang qui n’est pas le sien…

Quelques mots sur l’auteur :

Jérôme Loubry est né en 1976. Il a d’abord travaillé à l’étranger et voyagé tout en écrivant des nouvelles. Il est lauréat du Prix Libre d’Argent avec son premier roman Les Chiens de Détroit, du Prix Sang pour Sang polar pour Le Douzième chapitre ainsi que du Prix Cognac du meilleur roman francophone et du Grand Prix de l’Iris noir de Bruxelles pour Les Refuges

Ma chronique :

L’été est terminé, les lectures en partenariat avec BePolar reprennent donc. Je les remercie ainsi que les éditions Le Livre de Poche pour l’envoi de ce roman.

Il s’agit du troisième roman de Jérôme Loubry, mais le premier que j’ai l’occasion de lire. Je peux vous dire qu’il frappe très fort et qu’il m’a forcément donné envie de découvrir ses deux autres romans, Les chiens de Détroit et Le deuxième chapitre.

Les refuges est donc un thriller… Et quel thriller, j’ai adoré et l’auteur s’est joué de moi tellement de fois que s’en ai même frustrant. Je n’ai rien vu venir c’est bluffant. Je me suis laissé embarqué par la plume fluide de Jérôme Loubry, par l’histoire qu’il nous raconte. Que dis-je par les histoires qu’il nous raconte. Autant d’histoires que de refuges. C’est vraiment un tour de force magistral, je suis resté scotché à chaque fois.

En plus c’est sombre, noir, inquiétant… J’ai eu des frissons à plusieurs reprises. Je n’arrivais pas à lâcher ma lecture. J’ai eu beau chercher les indices, les balises laissées entre les lignes par l’auteur, je me suis complètement fait avoir, et cela faisait vraiment pas mal de temps que cela ne m’était pas arrivé avec un thriller.

Alors si ce n’est pas encore fait, je vous invite à vous laisser embarquer avec Sandrine au bord du Lazarus en direction de cette île mystérieuse.

Ma note : 10 / 10

# 170 – Le mardi sur son 31

Bonjour les amis,

Mes nuits de merde recommencent, j’essaie de réduire les cachets mais il n’y a rien à faire je me réveil très tôt et je tourne et retourne dans mon lit avec le cerveau qui est déjà à fond, pffff. Sinon, vous avez vu, nous fêtons l’anniversaire du blog avec un premier concours. Aujourd’hui, je vous partage un extrait du troisième tome de Trois Empires, une saga de fantasy débutée il y a quelques années.

J’ai découvert un petit rendez-vous bien sympathique sur le blog Les bavardages de Sophie que je vais reprendre sur mon blog.

Le principe est simple, il suffit de proposer chaque mardi, une citation tirée de la page 31 de sa lecture en cours.

Son imagination lui jouait des tours néanmoins, il se méfiait d’eux et n’avait que peu de foi en la stratégie d’hissa. Il mettait en doute la parole de Nicolas Varinsk’Dâ. S’il avait accepté la proposition de la future reine, il y avait une raison sous-jacente, une raison qu’Alfred finirait bien par découvrir.

Il chassa ses vieilles rancoeurs et se tourna vers son bureau. Il avait demandé à Madanian – son plus ancien conseiller – de faire venir Johann dans son cabinet dès son arrivée. Depuis le départ de Constantin, le vieux roi s’était rabattu sur ses anciennes alliances. Bien que Madanian Essère ait perdu ses faveurs depuis de nombreuses années, il n’avait pu se contraindre à renvoyer celui-ci vers le domaine de son neveu.

Ils avaient été des amis par le passé, et il incombait à Madanian d’être tombé en défaveur uniquement parce qu’il avait privilégié le prince Godric au détriment de la princesse Hisha. Cela avait été une erreur.

Concours N°1 – Anniversaire des 5 ans du blog

Re-bonjour les amis,

Comme annoncé précédemment, le blog a fêté ses 5 ans au mois de septembre. Cinq années à partager avec vous mes lectures et j’ai été rejoint l’année dernière par mon amie et binôme de blog Ann’Gaëlle. Pendant ces cinq années vous avez été de plus en plus nombreux à nous suivre, à aimer nos articles et à nous laisser plein de commentaires sympathiques et nous vous en sommes super reconnaissants. Ce que je peux vous dire ces que 5 ans, ce n’est que le début, ce blog est très important pour moi et pour ma vie, c’est un peu comme un journal sur lequel je vous dévoile tous mes états d’âme.

Alors pour vous remercier, nous allons vous gâter sur les prochaines semaines. Et pour commencer, en partenariat avec les éditions Taurnada, nous vous offrons la possibilité de remporter quatre titres, quatre thrillers plein de suspens.

  • Lot 1 : Au format papier, Sans raison … de Mehdi Brunet
  • Lot 2 : Au format papier, Haut le Choeur de Gaëlle Perrin Guillet
  • Lot 3 : Au format EPub ou Kindle, Urbex Sed Lex de Christian Guillerme
  • Lot 4 : Au format EPub ou Kindle, La cave aux poupées de Magali Collet

Pour tenter de remporter un de ces lots, il vous suffit de nous laisser un commentaire sur cet article entre aujourd’hui le 5 octobre jusqu’au samedi 10 octobre. Nous annoncerons les gagnants le dimanche 11 octobre. Vous pouvez aussi tenter votre chance sur Instagram et sur Facebook.

Voilà en espérant que ce premier concours vous plaira, nous vous souhaitons bonne chance et une belle semaine !

197 – C’est lundi que lisez-vous ?

Bonjour tout le monde,

Le weekend s’est terminé et nous repartons sur une nouvelle semaine qui va être bien chargée pour moi. Vous savez quoi ? Ce mois de septembre nous avons fêté les 5 ans du blog. Et à cette occasion avec Ann’Gaëlle nous vous prévoyons plein de belles surprises. Mais en attendant, comme chaque lundi, il est temps de faire le point sur nos lectures du moment.

C’est un rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books, et qui a été repris par Galleane, puis dorénavant par Camille du blog I Believe In Pixie Dust.

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :
1. Qu’avons-nous lu la semaine passée ?
2. Que sommes-nous en train de lire en ce moment ?
3. Qu’allons nous lire ensuite ?

1. Qu’avons-nous lu la semaine passée ?

Ann’Gaëlle :

My Absolute Darling de Gabriel Tallent

À quatorze ans, Turtle Alveston arpente les bois de la côte nord de la Californie avec un fusil et un pistolet pour seuls compagnons. Elle trouve refuge sur les plages et les îlots rocheux qu’elle parcourt sur des kilomètres. Mais si le monde extérieur s’ouvre à elle dans toute son immensité, son univers familial est étroit et menaçant : Turtle a grandi seule, sous la coupe d’un père charismatique et abusif. Sa vie sociale est confinée au collège, et elle repousse quiconque essaye de percer sa carapace. Jusqu’au jour où elle rencontre Jacob, un lycéen blagueur qu’elle intrigue et fascine à la fois. Poussée par cette amitié naissante, Turtle décide alors d’échapper à son père et plonge dans une aventure sans retour où elle mettra en jeu sa liberté et sa survie.

Revanbane :

Les refuges de Jérôme Loubry

Installée en Normandie depuis peu, Sandrine est priée d’aller vider la maison de sa grand-mère, une originale qui vivait seule sur une île minuscule, pas très loin de la côte.
Lorsqu’elle débarque sur cette île grise et froide, Sandrine découvre une poignée d’habitants âgés organisés en quasi autarcie. Tous décrivent sa grand-mère comme une personne charmante, loin de l’image que Sandrine en a.
Pourtant, l’atmosphère est étrange ici. En quelques heures, Sandrine se rend compte que les habitants cachent un secret. Quelque chose ou quelqu’un les terrifie. Mais alors pourquoi aucun d’entre eux ne quitte-t-il jamais l’île ?
Qu’est-il arrivé aux enfants du camp de vacances précipitamment fermé en 1949 ?
Qui était vraiment sa grand-mère ?
Sandrine sera retrouvée quelques jours plus tard, errant sur une plage du continent, ses vêtements couverts d’un sang qui n’est pas le sien…

2. Que sommes-nous en train de lire en ce moment ?

Ann’Gaëlle :

My Absolute Darling de Gabriel Tallent

RevanBane :

Trois Empires, tome 3, Le Sacre du Sanglier de Aurora Clerc

Deux peuples ennemis. Une femme ambitieuse. Un homme cherchant sa place. S’entendront-ils pour atteindre leur objectif commun ? Quel étrange sentiment pour Johann que de revenir au royaume de son enfance, ce monde dont il garde la vision cauchemardesque d’un bourreau aux cheveux roux. Le jeune homme sait qu’il devra faire de nombreuses concessions s’il veut soutenir du mieux possible l’accession au trône de sa sœur. 

Pourtant, bien des embuches se présentent sur sa route. Saura-t-il se rapprocher d’Hisha, sa sœur, celle qu’il n’a pas vue en quatorze ans ? Arrivera-t-il à se faire respecter des soldats de l’armée alcane qui le considèrent comme un ennemi ? 

 Le Sacre du Sanglier décrit la conquête du pouvoir par Hisha Enagor. Avec l’aide de Johann, deviendra-t-elle la première femme à monter sur le trône d’Alcatran ?

3. Qu’allons nous lire ensuite ?

Ann’Gaëlle :

Dans son silence de Alex Michaelides

Alice, jeune peintre britannique en vogue, vit dans une superbe maison près de Londres avec Gabriel, photographe de mode. Quand elle est retrouvée chez elle, hagarde et recouverte de sang devant son mari défiguré par des coups de couteau fatals, la presse s’enflamme. Aussitôt arrêtée,Alice ne prononce plus jamais le moindre mot, même au tribunal. Elle est jugée mentalement irresponsable et envoyée dans une clinique psychiatrique.
Six ans plus tard, le docteur Theo Faber, ambitieux psychiatre, n’a qu’une obsession : parvenir à faire reparler Alice. Quand une place se libère dans la clinique où elle est internée, il réussit à s’y faire embaucher, et entame avec elle une série de face-à-face glaçants dans l’espoir de lui extirper un mot. Et alors qu’il commence à perdre espoir, Alice s’anime soudain. Mais sa réaction est tout sauf ce à quoi il s’attendait…

Revanbane :

L’Ange rouge de François Médéline

À la nuit tombée, un radeau entre dans Lyon porté par les eaux noires de la Saône. Sur l’embarcation, des torches enflammées, une croix de bois, un corps mutilé et orné d’un délicat dessin d’orchidée. Le crucifié de la Sâone, macabre et fantasmatique mise en scène, devient le défi du commandant Alain Dubak et de son équipe de la police criminelle. Six enquêteurs face à l’affaire la plus spectaculaire qu’ait connu la ville, soumis à l’excitation des médias, acculés par leur hiérarchie à trouver des réponses. Vite. S’engage alors une course contre la montre pour stopper un tueur qui les contraindra à aller à l’encontre de toutes les règles et de leurs convictions les plus profondes. Porté par la plume brillante et explosive de François Médéline, L’Ange rouge invite son lecteur à une plongée hallucinée parmi les ombres de la ville et les âmes blessées qui s’y débattent.

Et vous que lisez-vous ? Dites nous tout … Nous vous souhaitons une très belle semaine, riche en belles lectures ! Et surtout prenez-soin de vous !

Mon bilan du mois de septembre

Bonjour tout le monde,

Nous voici au mois d’octobre, c’est déjà l’automne et même si c’est une saison qui est plutôt jolie en terme de couleur, bah moi je préfère l’été et la chaleur. Qui dit début de mois dit aussi bilan du moi précédent, du coup c’est parti …

Un peu de racontage de vie

Comme chaque année depuis quelques temps, le mois de septembre est le mois de mes vacances. Et cette année je peux vous dire que je les attendais avec grande impatience. Trois semaines sans penser au travail, sans réveil et pour ne rien gâcher avec quasiment du beau temps tous les jours. Alors la première semaine a été consacrée à me détendre, à partager des bons moments avec ma femme et à profiter. La seconde nous sommes allés quelques jours chez nos copains d’aventure dans le Médoc. Nous avons passé des moments super agréables et pour notre anniversaire de mariage, nous avons eu droit à un magnifique couché de soleil sur le lac de Lacanau. La dernière semaine, je crois que j’ai toute la fatigue de l’année qui m’est tombée dessus car je me suis senti épuisé et du coup je me suis pas mal reposé. J’ai également fait pas mal de sport que ce soit à la salle ou en allant courir. Ah oui, j’ai aussi un nouveau tatouage, je me suis fait tatouer la patte de Gallmeister sur la main, je suis trop fan. Côté séries, avec ma femme nous sommes toujours sur Supernatural et moi j’ai eu envie de me faire plaisir en regardant pour la énième fois Stargate SG1. Comme d’habitude je partage avec vous quelques photos.

Mes lectures du mois de septembre

J’ai beaucoup lu sur ce mois de septembre avec pas moins de sept livres et quand je fais le point que des sorties de septembre voir d’octobre. Dans l’ensemble je suis assez satisfait de mes lectures.

Ma PAL du mois d’octobre

Au jour où j’écris cet article je viens de terminé Les refuges de Jérôme Loubry. Ensuite je vais enfin découvrir la suite de la saga fantasy de Aurora Clerc puis enchaîner avec le nouveau roman de François Médéline que je rencontre via zoom à la fin du mois.

Voilà pour ce bilan, je vous souhaite à tous un très beau mois d’octobre !

Ici finit le monde occidental

Auteur : Matthieu Gousseff

Édition : La Manufacture de Livres

Genre : Contemporain

Titre : Ici finit le monde occidental

Quatrième de couverture :

À Brest, Atlantest est un laboratoire pharmaceutique mystérieux. Au sein du bâtiment B2, des tests sont organisés en partenariat avec l’armée pour mettre au point un nouveau patch contre la fièvre et d’autres substances aux finalités moins louables. Mais la tête de cette entreprise, Thierry Lorentz a fui. Et avant de disparaître, il s’en est pris au ministre de l’Économie et au secrétaire général d’un grand syndicat. Maintenant nombreux sont ceux prêts à tout pour mettre la main sur lui.
Dans ce roman noir fantasque, Matthieu Gousseff orchestre une valse trépidante pour souris, médecins, marins russes, spécialistes animaliers, militaires et investisseurs de tous bords. Et c’est ainsi que vacille notre monde occidental.

Quelques mots sur l’auteur :

Matthieu B. Gousseff vit, travaille et écrit en Bretagne. Il a exercé toutes sortes de professions : agronome, statisticien, banquier, éleveur de chèvres, déballeur sur les marchés, traducteur, data-scientist, enseignant, etc. Il chronique des livres pour des radios locales, remporte quelques concours de nouvelles et publie des récits sous divers pseudonymes. Ici finit le monde occidental est son premier roman publié par La Manufacture de livres.

Ma chronique :

Un nouveau roman sorti sur ce mois de septembre. Et cette fois, il s’agit d’un roman de chez La Manufacture de Livres que je remercie beaucoup pour leur confiance. « Ici finit le monde occidental » est le premier roman de Matthieu Gousseff.

Que penser de ce livre ? Alors là franchement, je ne sais pas trop. Je n’ai eu aucun mal à le lire mais voilà, je ne sais pas. C’est un roman qui a un côté très loufoque. J’ai trouvé que cela partait dans tous les sens avec des moments difficiles à suivre mais au final j’ai pris pas mal de plaisir avec ce roman.

C’est un roman qui montre le mauvais visage de notre société soit disant évoluée, technologique et bien pensante. Je n’ai pas adhéré au fond, à l’histoire, de ce roman même si le message que je pense à voulu faire passer l’auteur me parle, j’en suis assez sensible.

Concernant l’écriture je dois avouer que par moments il y avait des passages un peu trop techniques pour moi mais à côté de ça, c’est un roman qui se lit bien. Au fil des pages l’envie de savoir la suite grandissait.

Voilà, une lecture plutôt bizarre pour moi mais malgré tout, une expérience que je suis content d’avoir faite.

Ma note : 06 / 10

# 169 – Le mardi sur son 31

Bonjour les amis,

Hier c’était la reprise du boulotte pfff j’avais mal à la tête en rentrant. En plus j’ai une sciatique qui me fait souffrir et qui va m’empêcher d’aller au sport pendant quelques temps ça m’énerve. Bon aujourd’hui je vous propose un extrait du roman Les refuges de Jérôme Loubry, un auteur que je découvre.

J’ai découvert un petit rendez-vous bien sympathique sur le blog Les bavardages de Sophie que je vais reprendre sur mon blog.

Le principe est simple, il suffit de proposer chaque mardi, une citation tirée de la page 31 de sa lecture en cours.

Dès lors, Vincent ne cessa de multiplier les gestes discrets à son égard et de tenter d’attirer l’attention de cette Parisienne (une provenance exotique pour quiconque avait passé toute sa vie dans une bourgade reculée).

Il prit tout d’abord plaisir à lui expliquer le fonctionnement du journal (sujet vite épuisé puisqu’ils n’étaient que deux à y travailler, lui et Pierre, le responsable d’agence) et enchaîna avec la présentation du village et de ses habitants. Le jeune homme lui décrivit divers détails de la vie quotidienne : les personnes qu’il fallait écouter, celles qu’il fallait éviter, les bonnes adresses pour se restaurer, les endroits sympas où prendre un verre…

# 196 – C’est lundi que lisez-vous ?

Bonjour tout le monde,

Voilà, toute bonne chose à une fin, mes vacances sont terminées. Je dois vous avouer que j’ai pas forcément envie de retourner au boulot. En plus avec un dimanche comme on vient de passer, froid, pluie du coup, premier feu dans le poêle, plaid et canapé. Bon je pense que mon rythme de lecture va certainement ralentir mais voyons voir ce que nous avons lu avec Ann’Gaëlle cette semaine.

C’est un rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books, et qui a été repris par Galleane, puis dorénavant par Camille du blog I Believe In Pixie Dust.

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :
1. Qu’avons-nous lu la semaine passée ?
2. Que sommes-nous en train de lire en ce moment ?
3. Qu’allons nous lire ensuite ?

1. Qu’avons-nous lu la semaine passée ?

Ann’Gaëlle :

My Way de Sanji Divas

Je m’appelle Lucie, j’ai 40 ans, je suis française, célibataire et sans emploi. En résumé, rien ne va dans ma vie. C’est pour cette raison que j’ai décidé d’en finir. Mais avant de mettre un point final à cette histoire, je veux d’abord vivre intensément. Je vais faire un tour du monde qui me mènera à ma destination finale, le lieu le plus au sud de la planète, la Patagonie. Et là, je serai prête à partir.

My Absolute Darling de Gabriel Tallent

À quatorze ans, Turtle Alveston arpente les bois de la côte nord de la Californie avec un fusil et un pistolet pour seuls compagnons. Elle trouve refuge sur les plages et les îlots rocheux qu’elle parcourt sur des kilomètres. Mais si le monde extérieur s’ouvre à elle dans toute son immensité, son univers familial est étroit et menaçant : Turtle a grandi seule, sous la coupe d’un père charismatique et abusif. Sa vie sociale est confinée au collège, et elle repousse quiconque essaye de percer sa carapace. Jusqu’au jour où elle rencontre Jacob, un lycéen blagueur qu’elle intrigue et fascine à la fois. Poussée par cette amitié naissante, Turtle décide alors d’échapper à son père et plonge dans une aventure sans retour où elle mettra en jeu sa liberté et sa survie.

Revanbane :

De la forêt de Bibhouti Bhoushan Banerji

Jeune diplômé désargenté, Satyacharan accepte un poste de régisseur aux confins du Bihar, dans le nord est de l’Inde. Quittant Calcutta, ce Bengali raffiné et mondain est bientôt fasciné par l’exubérance de la faune et de la flore et par la diversité des habitants de ce vaste domaine forestier.

L’illustre roi des Santals garde ses vaches à l’ombre d’un banyan sacré, Yugalprasad embellit la jungle en y plantant de nouvelles espèces, Dhaturiya préfère danser sans manger plutôt que travailler aux champs…
Satyacharan sait qu’il est le dernier témoin d’un formidable écosystème ; il doit pourtant en orchestrer la disparition. Son rapport au monde en sera à jamais bouleversé.

Ma chronique ici

Les aérostats de Amélie Nothomb

« La jeunesse est un talent, il faut des années pour l’acquérir ».

Ma chronique ici

Ici finit le monde occidental de Matthieu Gousseff

À Brest, Atlantest est un laboratoire pharmaceutique mystérieux. Au sein du bâtiment B2, des tests sont organisés en partenariat avec l’armée pour mettre au point un nouveau patch contre la fièvre et d’autres substances aux finalités moins louables. Mais la tête de cette entreprise, Thierry Lorentz a fui. Et avant de disparaître, il s’en est pris au ministre de l’Économie et au secrétaire général d’un grand syndicat. Maintenant nombreux sont ceux prêts à tout pour mettre la main sur lui.
Dans ce roman noir fantasque, Matthieu Gousseff orchestre une valse trépidante pour souris, médecins, marins russes, spécialistes animaliers, militaires et investisseurs de tous bords. Et c’est ainsi que vacille notre monde occidental.

2. Que sommes-nous en train de lire en ce moment ?

Ann’Gaëlle :

My Absolute Darling de Gabriel Tallent

À quatorze ans, Turtle Alveston arpente les bois de la côte nord de la Californie avec un fusil et un pistolet pour seuls compagnons. Elle trouve refuge sur les plages et les îlots rocheux qu’elle parcourt sur des kilomètres. Mais si le monde extérieur s’ouvre à elle dans toute son immensité, son univers familial est étroit et menaçant : Turtle a grandi seule, sous la coupe d’un père charismatique et abusif. Sa vie sociale est confinée au collège, et elle repousse quiconque essaye de percer sa carapace. Jusqu’au jour où elle rencontre Jacob, un lycéen blagueur qu’elle intrigue et fascine à la fois. Poussée par cette amitié naissante, Turtle décide alors d’échapper à son père et plonge dans une aventure sans retour où elle mettra en jeu sa liberté et sa survie.

Revanbane :

Les refuges de Jérôme Loubry

Installée en Normandie depuis peu, Sandrine est priée d’aller vider la maison de sa grand-mère, une originale qui vivait seule sur une île minuscule, pas très loin de la côte.
Lorsqu’elle débarque sur cette île grise et froide, Sandrine découvre une poignée d’habitants âgés organisés en quasi autarcie. Tous décrivent sa grand-mère comme une personne charmante, loin de l’image que Sandrine en a.
Pourtant, l’atmosphère est étrange ici. En quelques heures, Sandrine se rend compte que les habitants cachent un secret. Quelque chose ou quelqu’un les terrifie. Mais alors pourquoi aucun d’entre eux ne quitte-t-il jamais l’île ?
Qu’est-il arrivé aux enfants du camp de vacances précipitamment fermé en 1949 ?
Qui était vraiment sa grand-mère ?
Sandrine sera retrouvée quelques jours plus tard, errant sur une plage du continent, ses vêtements couverts d’un sang qui n’est pas le sien…

3. Qu’allons nous lire ensuite ?

Ann’Gaëlle :

Dans son silence de Alex Michaelides

Alice, jeune peintre britannique en vogue, vit dans une superbe maison près de Londres avec Gabriel, photographe de mode. Quand elle est retrouvée chez elle, hagarde et recouverte de sang devant son mari défiguré par des coups de couteau fatals, la presse s’enflamme. Aussitôt arrêtée,Alice ne prononce plus jamais le moindre mot, même au tribunal. Elle est jugée mentalement irresponsable et envoyée dans une clinique psychiatrique.
Six ans plus tard, le docteur Theo Faber, ambitieux psychiatre, n’a qu’une obsession : parvenir à faire reparler Alice. Quand une place se libère dans la clinique où elle est internée, il réussit à s’y faire embaucher, et entame avec elle une série de face-à-face glaçants dans l’espoir de lui extirper un mot. Et alors qu’il commence à perdre espoir, Alice s’anime soudain. Mais sa réaction est tout sauf ce à quoi il s’attendait…

Revanbane :

Trois Empires, tome 3, Le Sacre du Sanglier de Aurora Clerc

Deux peuples ennemis. Une femme ambitieuse. Un homme cherchant sa place. S’entendront-ils pour atteindre leur objectif commun ? Quel étrange sentiment pour Johann que de revenir au royaume de son enfance, ce monde dont il garde la vision cauchemardesque d’un bourreau aux cheveux roux. Le jeune homme sait qu’il devra faire de nombreuses concessions s’il veut soutenir du mieux possible l’accession au trône de sa sœur. 

Pourtant, bien des embuches se présentent sur sa route. Saura-t-il se rapprocher d’Hisha, sa sœur, celle qu’il n’a pas vue en quatorze ans ? Arrivera-t-il à se faire respecter des soldats de l’armée alcane qui le considèrent comme un ennemi ? 

 Le Sacre du Sanglier décrit la conquête du pouvoir par Hisha Enagor. Avec l’aide de Johann, deviendra-t-elle la première femme à monter sur le trône d’Alcatran ?

Et vous que lisez-vous ? Dites nous tout … Nous vous souhaitons une très belle semaine, riche en belles lectures ! Et surtout prenez-soin de vous !

Les aérostats

Autrice : Amélie Nothomb

Édition : Albin Michel

Genre : Contemporain

Titre : Les aérostats

Quatrième de couverture :

« La jeunesse est un talent, il faut des années pour l’acquérir ».

Quelques mots sur l’autrice :

Depuis 1992 et Hygiène de l’assassin, tous les livres d’Amélie Nothomb ont été publiés aux éditions Albin Michel. Elle a reçu, entre autres, le prix Chardonne, le Grand prix du roman de l’Académie française, le prix de Flore, et le Grand prix Jean Giono pour l’ensemble de son oeuvre. Ses oeuvres sont traduites dans 40 langues, des U.S.A. au Japon.

Ma chronique :

Enfin je découvre Amélie Nothomb. C’est une autrice qui m’a toujours fait peur… Peur, oui, sans trop savoir pourquoi. Mais la semaine dernière nous étions en vacances dans le Médoc et ma copine d’aventure Lucile m’en a parlé avec beaucoup de passion et elle m’a donc prêté son dernier roman, Les aérostats.

À quoi s’attendre avec cette mystérieuse quatrième de couverture ?

« La jeunesse est un talent, il faut des années pour l’acquérir ».

Et bien à pas grand chose ma fois… J’ai donc ouvert ce roman avec une certaine appréhension. Mais voilà, dès les premières pages le talent de cette autrice a opéré sur moi. Comme beaucoup j’ai lu ce livre d’une traite en très peu de temps.

La plume d’Amélie Nothomb ? Incisive et profonde. Tout un univers qui donne envie de découvrir ses autres romans. Dans celui-ci il est question de jeunesse, de littérature de rapports parents-enfant. J’ai aimé ces thèmes. J’ai aimé ces personnages aux noms originaux, Ange, Pie, Donate… J’ai aimé la manière dont la littérature et la lecture est abordée, que cela soit une passerelle entre les gens. Sans lecture nous sommes renfermés sur nous même mais la lecture permet une ouverture vers le monde. Les oeuvres évoquées même si elles sont ultra-connues font leur effet.

Alors, oui j’ai bien aimé ce roman, mais, il y a un mais… C’est trop court. Et bien oui même pas 200 pages. Du coup certains personnages sont laissés de côté alors qu’ils auraient mérité meilleur traitement, notamment Donate. Et puis la fin, elle arrive trop vite, c’est vraiment dommage.

Voilà donc un roman qui m’a bien plu, une entrée en matière dans l’univers de cette autrice qu’est Amélie Nothomb et je ne compte pas m’arrêter là.

Ma note : 08 / 10