Les trafiquants d’âmes: Numéro 183

Autrice: Sacha Leptir

Éditions: Librinova

Genre: Thriller

Titre: Les trafiquants d’âmes: Numéro 183

Quatrième de couverture:

Courir. Fuir. S’éloigner de ses bourreaux, quitte à mourir.
Charlie a été retenue captive toute sa vie, jusqu’à cette fameuse nuit où elle parvient à s’échapper. Seule et désorientée, elle fait la rencontre d’Antoine Fremont, un policier qui lui inspire confiance dès le premier regard. Même s’il se montre d’abord méfiant, Antoine s’attache vite à la jeune fille et l’aide à apprivoiser ce monde qui lui est inconnu. Sans le savoir, le policier se retrouve mêlé à un monstrueux trafic d’êtres humains, orchestré par un certain Dante Falconnetti ; un homme dangereux qui sème la terreur dans son sillage.
Antoine se confronte à l’indicible : comment faire régner la justice quand la police et le gouvernement sont corrompus ?

L’autrice, en quelques mots:

Originaire de Lorraine, Sacha Leptir aime lire de tout, ou presque. C’est donc tout naturellement qu’elle a commencé à écrire ses propres textes durant ses années collège ; d’abord de la poésie, puis des essais, avant de se lancer dans l’écriture de cette trilogie, à 21 ans. Assez tôt elle réalise la force cathartique des mots qu’elle pose et ne sera dès lors plus jamais capable de s’arrêter.

Créer des personnages et des histoires fait partie d’elle, vivre de ses livres est son plus grand rêve. Et parce que même les êtres les plus torturés révèlent parfois de la poésie et méritent d’être racontés, elle est aujourd’hui fière de vous présenter Numéro 183, le premier tome de la trilogie Les trafiquants d’âmes.

Le deuxième tome Valentina est à paraître prochainement. N’hésitez pas à la suivre sur les réseaux sociaux pour plus d’informations à ce sujet.

Instagram : livres_addiction715
Facebook : Sacha Leptir
E-mail : sacha.leptir@anngaelle78

Ma chronique:

Je tiens tout d’abord à remercier Anne-Brune et Mathieu la maison d’auto- édition et agence littéraire Librinova pour leur envoi et leur confiance en me permettant de découvrir ce premier roman de Sacha Leptir, que je ne connaissais pas.

Sacha Leptir nous plonge dans un univers des plus noirs et des plus cruels avec une telle aisance pour un premier roman que ce n’en est que plus savoureux…

L’intrigue est bien là, on la suit avec impatience, l’écriture est fluide, malgré quelques maladresses qui ne gênent en rien la lecture, ni ne la gâchent d’ailleurs, et les mots sont justes, réfléchis et bien choisis. On sent que l’autrice y a mis tout son coeur et qu’elle a travaillé sa rédaction avec beaucoup de soins, ce qui est très agréable.

L’histoire est noire, dure, cruelle, parfois monstrueuse même! J’ai senti mon sang se glacer parfois, et mon imagination s’en est donnée à coeur joie.

L’opposition flagrante entre la violence et la cruauté des évènements, et la rencontre pleine d’émotions pures et timides entre Charlie et Antoine m’a séduite, d’autant plus que l’autrice a su mener d’une main de maître ces deux mondes.

Cependant, j’ai trouvé que l’enquête était menée un peu facilement, que l’attitude de Charlie n’est pas toujours très cohérente au vu de ce qu’elle a vécu, et la relation entre Charlie et Antoine est « mignonne » , un peu à l’eau de rose.

Mais il ne faut pas oublier que c’est un premier roman, et que l’autrice est jeune; rien d’étonnant donc malgré tout.

Une belle lecture donc, et une belle découverte , qui vaut le coup!

J’ai hâte de découvrir la suite, car la fin m’a laissé sur ma faim, et de voir ce que nous a réservé Sacha Leptir… qui tout à fait entre nous a une sacrée imagination … !!!

Ma note: 7/10

Une réflexion sur « Les trafiquants d’âmes: Numéro 183 »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s