Premier sang

Autrice : Amélie Nothomb

Édition : Albin Michel

Genre : Contemporain

Titre : Premier sang

Quatrième de couverture :

« Il ne faut pas sous-estimer la rage de survivre. »

Quelques mots sur l’autrice :

Depuis 1992 et Hygiène de l’assassin, tous les livres d’Amélie Nothomb ont été publiés aux éditions Albin Michel. Elle a reçu, entre autres, le prix Chardonne, le Grand prix du roman de l’Académie française, le prix de Flore, et le Grand prix Jean Giono pour l’ensemble de son oeuvre. Ses oeuvres sont traduites dans 40 langues, des U.S.A. au Japon.

Ma chronique :

J’ai découvert Amélie Nothomb l’année dernière avec Les aérostats, grâce à ma copine d’aventure Lucille, j’avais plutôt apprécié ma lecture mais j’étais resté sur ma faim. Cette année, toujours grâce à Lucille, j’ai lu son dernier roman qui est paru cet été.

Premier sang, ou l’histoire du père d’Amélie Nothomb, Patrick. J’ai trouvé ce roman super intéressant. Patrick n’a pas connu son père et est élevé par ses grands-parents maternel. Sous prétexte qu’ils le jugent un peu tendre, il est envoyé chez les Nothomb en pleine Forêt Noire.

Il faut savoir que le père d’Amélie Nothomb est décédé au tout début du confinement, ce roman est donc certainement une manière pour l’autrice de faire son deuil. Dans ce roman, justement, il est question de la quête et du manque du père, il est question des relations familiales qui peuvent être soit inexistantes, soit nocives, ou au contraire qui peuvent faire grandir et évoluer. Pour Patrick, c’est un peu tout cela.

C’est un roman court comme toujours avec Amélie Nothomb, donc je ne vais pas vous en dire beaucoup plus. Sachez juste, que j’ai vraiment apprécié les tournures de phrases et la plume de l’autrice. J’ai bien ri également. Pour le coup ce fut un vrai bon moment de lecture.

Ma note : 09/10

2 réflexions sur « Premier sang »

  1. J’ai lu Premier sang récemment et j’ai également rédigé une petite critique dessus ! Tout comme toi, j’ai vraiment apprécié cette lecture. On retrouve l’humour d’Amélie Nothomb et en même temps, j’y ai trouvé une forme de tendresse assez inhabituelle chez l’auteure.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s