La comète

Autrice : Claire Holroyde

Édition : Gallmeister

Genre : Fiction Apocalyptique

Titre : La comète

Quatrième de couverture :

Jaillie de l’ombre du Soleil, la comète noire DU3 se dirige droit vers la Terre. Une collision semble inévitable, ce qui provoquerait une véritable Apocalypse. Un jeune spécialiste de l’aéronautique, Ben Schwartz, est nommé à la tête d’une équipe internationale censée trouver le moyen de faire dévier l’énorme bolide céleste de sa trajectoire. Réunis sur la base de Kourou en Guyane, coupés de leurs proches, des hommes et des femmes de tous horizons rivalisent d’ingéniosité pour affronter ce défi sans précédent. Mais contre toute attente, ce n’est pas l’exploit technologique qui se révèle le plus difficile ; en temps de crise, les passions humaines s’exacerbent, comme sur ce bateau brise-glace en route vers l’Arctique où un photographe baroudeur se rapproche d’une biologiste solitaire. Alors que le temps vient à manquer, chacun se montre sous son vrai jour.

Quelques mots sur l’autrice :

Claire Holroyde est écrivain et designer. Elle habite près de Philadelphia. La Comète est son premier roman. Elle est membre de la Climate Fiction Writers League, un groupe d’auteurs qui croient en la nécessité d’une action climatique immédiate et absolue (pour en savoir plus c’est ici).

Ma chronique :

Aujourd’hui, je vous parle du premier roman de Claire Holroyde, La comète qui est sorti chez Gallmeister le 6 mai. Il s’agit d’une fiction apocalyptique. Gallmeister n’en fini pas de m’étonner par les romans qu’ils sortent depuis quelques temps. Au premier abord, on peut se poser la question du pourquoi un tel roman sort chez eux… Mais après l’avoir lu, encore une fois ils ont fait une très belle pioche.

Donc, nous voilà avec un roman dont le résumé pourrait rappeler nombre de films catastrophes que l’on a tous déjà pu regarder. Une comète noire se dirige vers la Terre, ce sont les américains qui gèrent la chose et le monde par en vrille. Et bien je peux vous dire que cela serait bien dommage de résumer ce livre à cela. Car il y a bien plus dans ce très bon roman.

Effectivement, pour le coup nous n’avons pas un héros sorti de nul part qui à lui tout seul sauve la planète, mais nous allons suivre plusieurs personnes qui vont se démener pour tenter l’impossible ou pour survivre. Et c’est là toute la force de ce livre, c’est l’humanité qui est mise en avant. Comment gérer l’impensable, comment réagirions nous si cela nous arrivait, tomberions nous du côté obscur ? Voilà ce que nous propose Claire Holroyde dans son roman, elle prend des scientifiques, un journaliste, une biologiste, un poète, une interprète ou encore un militaire et pour chacun d’entre eux, elle nous dresse un portrait touchant et imagine les réactions de chacun. Et c’est juste magnifiquement fait. J’ai adoré Ben et sa petite amie Amy sur la base de kourou en Guyane. Love l’interprète m’a fasciné tout comme Jack et Gustavo sur leur brise-glace dans l’Arctique.

C’est un véritable Page-turner que nous offre Claire Holroyde, j’ai été complètement plongé dans cette histoire, absolument captivé, cela a été très difficile pour moi de la lâcher. En plus l’écriture est percutante. Claire Holroyde a choisi de nous montrer l’effondrement de la société en mettant en avant la noirceur des hommes. Mais pour contrebalancer cela elle nous décrit comment des scientifiques du monde entier ont pu mettre en commun leurs énergies et leurs intelligences pour une cause commune. Toutes les chapitres se passant sur la Base de Kourou sont pour moi une franche réussite, c’est pas mal scientifique par moment mais j’ai adoré la manière dont ils ont créé une sorte de bulle dont le seul but – peut importe les moyens – est d’empêcher l’extinction de l’humanité.

En fait je pense que ce qui est saisissant avec ce roman c’est qu’il est tellement bien écrit et qu’il se passe maintenant et non dans un futur très éloigné que l’on s’y croirait. C’est bluffant de réalité et il nous met devant nos choix en révélant peut-être nos côtés les plus sombre. Une vrai réussite.

Il y a quelques points négatifs tout de même. Il y a quelques chapitres, on se demande ce qu’ils viennent faire ici. Surtout qu’ils font entrer de nouveaux personnages dont on va attendre de savoir ce qu’il va se passer pour eux. Cela rejoint l’autre point négatif, le fait que pour beaucoup de personnages, nous ne savons pas ce qui leur sont arrivés. C’est frustrant je vous avoue.

Par contre, grâce à Instagram, j’ai eu la chance de discuter avec Claire Holroyde qui parle super bien français et qui est d’une gentillesse. Je n’ai pas pu résister à lui poser la question d’une suite probable … Et c’est une possibilité si La comète rencontre ses lecteurs. De mon côté je ne peux que vous le conseiller, je vous assure que vous allez passer de bons moments.

Ma note : 08 / 10

7 réflexions sur « La comète »

  1. Merci pour cette découverte.
    J’aime les histoires où un groupe fait face à une situation apocalyptique et voit les personnalités de chacun se réveiller et s’opposer.
    Je pense à « L’aveuglement » de José Saramago, « Prisonnier du paradis » d’Arto Paasilinna ou « Malevil » de Robert Merle.
    Et j’aime lire des premiers romans.
    Je le note donc sur la liste de livres à lire.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s