L’abbé Grégoire s’en mêle

l'abbé grégoire

Autrice : Anne Villemin-Sicherman

Édition : Éditions 10 / 18

Genre : Polar historique

Titre : L’abbé Grégoire s’en mêle

Quatrième de couverture :

Une nouvelle série, lauréate du prix Historia, et un nouveau détective : Augustin Duroch.
Le fonctionnaire Mendron est assassiné dans la diligence Paris-Metz. Les sept survivants ont interdiction de quitter la ville. Augustin Duroch, vétérinaire réputé pour sa rigueur scientifique, constate un empoisonnement. Lequel des sept voyageurs est l’assassin ? Augustin découvre que Mendron devait rejoindre secrètement Calonne, ancien ministre des Finances de Louis XVI.
Pourquoi Calonne, en exil, est-il si décrié ? Ce meurtre a-t-il un lien avec le sujet du concours de la Société royale des sciences et des arts de Metz proposé par l’abbé Grégoire, future figure de la Révolution : Est-il des moyens de rendre les juifs plus utiles et plus heureux en France ? L’abbé était proche de l’un des voyageurs de la diligence… Le mystère s’épaissit quand deux autres passagers de la voiture meurent à leur tour dans des conditions suspectes.

Quelques mots sur l’autrice :

Issue d’une famille de vétérinaires, Anne Villemin-Sicherman est médecin. Passionnée par le XVIIIe siècle, elle a créé une série de thrillers historiques Les enquêtes d’Augustin Duroch, qui nous plongent au cœur de la vie quotidienne sous l’Ancien Régime.

Ma chronique :

L’abbé Grégoire s’en mêle est le cinquième titre sélectionné pour le Prix France Bleu Grands Détectives. Comme vous le savez je fait parti du Jury de ce prix et j’ai décidé de voter pour ce titre.

En effet, ce polar historique m’a beaucoup plu. Déjà l’époque choisie, la veille de la Révolution Française, j’adore. De plus cela ne se passe pas à Paris mais en province, dans l’est de France, ce qui donne un point de vu extérieur de la capitale très intéressant.

Tout commence par un meurtre dans une diligence et du coup nous avons dès le départ les potentiels coupables, les voyageurs venant de Paris, deux couples de marchands, un curé, un juif et un homme d’affaire dans la traite des nègres. Et c’est un vétérinaire qui est en charge de l’enquête, assez original.

Ce que j’ai apprécié le plus dans ce roman, c’est le savant mélange entre l’histoire avec un grand H et la fiction. Tout se mari à la perfection, ce n’est pas trop historique comme dans certains romans de ce genre, ce qui rend la lecture assez pénible et c’est un gros avantage. Il y a des personnages inventés qui viennent se mêlés à des personnes ayant vraiment existées et je trouve ça vraiment génial. De plus la fiction se mélange à l’Histoire à un rythme parfait. Plusieurs thèmes sont évoqués, forcément les prémices de la Révolution, mais également le sort des juifs à cette époque et l’esclavage.

Voilà, j’ai vraiment aimé ce roman et même si j’avais deviné le coupable avant la révélation finale, cela ne m’a pas gâché ma lecture.

Ma note : 09 / 10

Une réflexion sur « L’abbé Grégoire s’en mêle »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s