Le vent et le lion

le vent et le lion

Auteur : James McBride

Édition : Gallmeister

Genre : Nouvelles

Titre : Le vent et le lion

Quatrième de couverture :

Un vendeur de jouets s’émerveille face au plus précieux jouet du monde dont l’existence n’était jusqu’ici qu’un mythe ; une bande de gamins dont la musique transforme le quotidien d’un ghetto noir en Pennsylvanie ; un conte de la guerre de Sécession avec un Abraham Lincoln aux allures de Père Noël ; un zoo avec des animaux qui parlent et se moquent des humains, si maladroits… Ces miniatures ont en commun la part de magie qui peut surgir à tout moment de notre existence. Lumineuse et imprévisible, la vie bouillonne et prend toujours le dessus, surtout si l’on tend la main aux autres.

Quelques mots sur l’auteur :

James McBride est né en 1957. Écrivain, scénariste, compositeur et musicien de jazz, il est saxophoniste au sein du groupe Rock Bottom Remainders. Il publie son premier livre en 1995, La Couleur d’une mère, un récit autobiographique devenu aujourd’hui un classique aux États-Unis. Son œuvre romanesque commencée en 2002 plonge au cœur de ses racines et de celles d’une Amérique qui n’a pas fini d’évoluer.

Ma chronique :

J’ai eu la chance de lire ce livre grâce au partenariat que j’ai avec la maison d’éditions Gallmeister et à Clotilde qui l’a choisi pour moi.

Ce livre de James McBride est donc un recueil de nouvelles. Mais il y a je trouve un lien fort entre elles, il y a dans chacune d’elles une grande part d’humanité. J’ai pris beaucoup de plaisir à lire ces nouvelles, c’est le genre de lecture qui fait du bien et qui apporte un regard intéressant sur le monde et sur les hommes.

La plume de James McBride vient par sa fluidité et la simplicité décrire des scènes de la vie quotidienne avec beaucoup d’humour et de tendresse malgré les thèmes abordés. Et oui c’est ce que j’ai apprécié dans ce livre c’est la manière qu’a l’auteur à parler de thèmes graves tels que la pauvreté, la guerre, l’exploitation animale, la mort et le deuil mais toujours en venant y glisser de la beauté, j’ai vraiment adoré.

Toutes les nouvelles m’ont marquées mais j’ai un petit faible pour Le Five-Carat Soul Bottom Bone Band, racontant la vie d’une bande de gamins dans une banlieue aux États-Unis, raconté avec la vision d’un de ces gamins, je l’ai trouvé vraiment excellente. Il y a également M.P. et le vent qui est juste géniale, c’est une nouvelle racontée du point de vue d’un lion, c’est terriblement bien écrit j’ai adoré.

Voilà, j’ai passé vraiment de très bon moments avec ce livre qui fait du bien au moral, ce livre plein de tendresse et de magie, ce livre qui donne de l’espoir en l’humanité. Je ne peux que vous le conseiller, c’est le genre de lecture qui apporte le sourire et un peu de soleil dans nos vie.

Ma note : 10 / 10

Une réflexion sur « Le vent et le lion »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s