Né d’aucune femme

né d'aucune femme

Auteur : Franck Bouysse

Édition : La Manufacture de livres

Genre : Roman Noir

Titre : Né d’aucune femme

Quatrième de couverture :

 » Mon père, on va bientôt vous demander de bénir le corps d’une femme à l’asile.
— Et alors, qu’y-a-t-il d’extraordinaire à cela ? demandai-je.
— Sous sa robe, c’est là que je les ai cachés.
— De quoi parlez-vous ?
— Les cahiers… Ceux de Rose. »
Ainsi sortent de l’ombre les cahiers de Rose, ceux dans lesquels elle a raconté son histoire, cherchant à briser le secret dont on voulait couvrir son destin.

Quelques mots sur l’auteur :

Franck Bouysse, né en 1965 à Brive-la-Gaillarde, a été enseignant en biologie et se lance dans l’écriture en 2004. Grossir le ciel en 2014, puis Plateau en 2016 et Glaise en 2017 rencontrent un large succès, remportent de nombreux prix littéraires et imposent Franck Bouysse sur la scène littéraire française. Il partage aujourd’hui sa vie entre Limoges et un hameau en Corrèze.

Ma chronique :

Ce livre, j’en ai entendu beaucoup de bien et je l’ai énormément vu passer sur les réseaux sociaux. Alors dès que j’ai eu l’occasion d’aller à ma librairie sur Orléans, je me le suis acheté. J’ai profité de mes vacances en Tunisie pour le lire et je dois dire que bien m’en a pris.

Ce roman, c’est l’histoire de Rose, c’est l’histoire du combat d’une fille, d’une jeune femme, d’une femme et enfin d’une mère. C’est une histoire qui pourrait n’être que noire si nous nous laissons pas porter par les mots inscrits par Rose sur ses cahiers. C’est surtout une histoire d’une femme forte qui ne se laisse pas dicter sa vie par les autres ou par le destin et qui malgré les épreuves douloureuses qu’elle subit, croit toujours en elle et dans la vie.

J’ai vraiment bien aimé cette histoire, j’ai aimé la façon dont Franck Bouysse joue avec les mots à travers Rose. La manière dont il conte son histoire d’une vie violente et écorchée. C’est un roman qui m’a passionné par sa violence, ma secoué par sa froideur et m’a chamboulé quasiment à chaque pages tournées. Mais j’en retiens l’espoir qui transpire à travers l’histoire de Rose.

Je ne vais pas parler de coup de coeur pour ce roman, car il me manque ce petit quelque chose indescriptible qui fait qu’un livre a un effet magique sur moi. D’autant plus que j’ai trouvé la fin du roman un peu en dessous du reste.

Ma note : 09 / 10

8 réflexions sur « Né d’aucune femme »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s