L’homme de l’hiver

lhomme de lhiver

Auteur : Peter Geye

Genre : Contemporain

Édition : Actes Sud

Titre : L’homme de l’hiver

Quatrième de couverture :

Dans une petite ville du Minnesota sauvage où les rivières deviennent lacs et les lacs rivières, le vieux Harry Eide fugue, désertant son lit de mort pour la forêt profonde. On ne le retrouvera pas. Les deux êtres qui l’ont le plus aimé – Gus, son fils, et la discrète Berit, son grand amour longtemps resté en lisière de sa vie – se racontent cet homme qui gouverna leur monde tout en leur échappant. Sous le règne implacable de la nature, souple, fluide, silencieux comme une balade en kayak, un roman d’aventure intérieure qui démontre que l’expression « amour impossible » est un oxymore.

Quelques mots sur l’auteur :

Peter Geye est né et a grandi à Minneapolis, Minnesota, où il vit toujours. L’homme de l’hiver est son troisième roman, le premier publié en France.

Ma chronique :

Je tiens tout d’abord à remercier Léa qui gère de main de maître le groupe Facebook Picabo River Book Club, d’ailleurs, si vous êtes fans de littérature nord américaine n’hésitez pas à aller jeter un oeil.

J’ai mis deux semaines à lire ce roman, non pas qu’il ne m’intéressais pas mais, c’est le genre de roman je pense qu’il faut lire au rythme de l’histoire, je n’avais du coup aucune envie de me presser.

L’homme de l’hiver, est effectivement l’histoire d’un homme … Mais pas que … C’est également l’histoire d’une famille, d’une ville mais pour moi, surtout d’une femme, chose étonnante avec un titre comme celui-ci. Ce roman, est une petite perle de « nature writing », il n’y a pas à dire j’aime de plus en plus ce style et je prend un plaisir fou à lire tous les romans de ce sous genre.

Donc, oui, c’est l’histoire d’un homme mais on pourrait dire aussi, c’est l’histoire d’une sorte de road trip à travers les terres frontalières mais aussi à travers sa mémoire et à travers la vie. C’est une magnifique épopée d’un père et de son fils ne sachant pas communiquer et exposer l’un à l’autre leurs sentiments. C’est une superbe histoire d’Amour avec un vrai A majuscule, c’est vraiment une belle histoire.

J’ai vraiment apprécié l’histoire de cette ville américaine et de ses habitants. Ce que j’ai par dessus tout aimé dans ce livre, ce sont les dialogues entre Berrit et Gus, il y a une sorte d’amour et de respect sous un voile de tristesse qui rend leurs conversations magiques.

En bref, si vous voulez lire une belle histoire de vie avec en prime en fond de magnifiques paysages enneigés n’hésitez pas et lancez-vous sur les traces de L’homme de l’hiver.

Ma note : 8,5/10

Publicités

2 réflexions sur « L’homme de l’hiver »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s