L’interphone ne fonctionne toujours pas – Partie 2

interphone2

Auteur : Pierre-Etienne Bram

Genre : Romance

Edition : Rebelle

Titre : L’interphone ne fonctionne toujours pas – Partie 2

Quatrième de couverture :

« Hola je m’appelle Celia ». Il y a 300 jours, déjà, c’est avec ces mots que j’étais tombé sous le charme de cette belle Argentine, rencontrée sur Meetic. Sa voix n’avait fait que confirmer mon attirance pour elle. Pourtant, nous ne nous étions toujours pas rencontré… J’avais commencé à douter sérieusement de la réalité de son existence vu qu’aucun de nos rdv IRL n’avaient abouti. « Elle est bien réelle et belle comme sur ses photos » m’avait rassuré Caroline, une amie qui, avec son mari, l’avaient rencontrée. Comment expliquer alors son refus perpétuel de concrétiser notre amour ? Tant d’énergie et de temps peut-être perdu, je désespérais de la tenir un jour dans mes bras. Mais en persévérant, on arrive à tout…

Quelques mots sur l’auteur :

Pierre-Etienne Bram naît de parents musiciens en 1980 à Orléans où il passera toute son enfance et son adolescence. Une fois son diplôme d’informaticien en poche, il s’installe à Paris. Génération Internet oblige, il se familiarise très tôt avec le web 2.0 et tient à jour plusieurs blogs. C’est suite à une rupture amoureuse suivie d’une rencontre sur Internet qu’il va trouver l’inspiration pour écrire son premier manuscrit.

Ma chronique :

Nous voilà donc en cette fin de super weekend avec une nouvelle chronique sur le blog, il s’agit de la suite et la fin de L’interphone ne fonctionne toujours pas de Pierre-Etienne Bram, vous pouvez d’ailleurs retrouver mon avis sur la première partie ici . J’ai eu la chance de rencontrer cet auteur rapidement sur Orléans chez France Loisirs et donc de lui prendre ce tome 2 accompagné d’un petit mot.

Cette seconde partie, va être un peu difficile à chroniquer, car je m’en voudrais de spoiler et du coup gâcher le plaisir au futurs lecteurs. Nous étions tous resté avec comme question à la fin du tome 1 : Est-ce que Célia existe et quand vont-ils se rencontrer ? Nous retrouvons du coup nos deux amoureux après  trois cent jours de « relation » et ne s’étant toujours pas rencontrés. Tout d’abord, juste une petite remarque, je n’ai pas aimé le premier chapitre, sur le ton d’un tchat et d’une conversation, c’est un condensé du tome 1. Je comprend les difficultés qu’il peut y avoir à remettre le lecteur dans le « bain » lors du commencement d’un second tome, mais là pour le coup, j’ai trouvé ce chapitre très lourd. Mis à part cela, j’ai encore une fois passé un très bon moment de lecture et je suis encore passé par plein d’émotions.

Effectivement, comme la première partie, le roman est construit sur la base d’échanges de mails, de sms, de conversations téléphonique ou via des applications de messagerie instantanée, avec parfois ce que j’ai bien aimé des petites réflexions de l’auteur qu’il nous adresse à nous lecteurs. Dans cette partie, j’ai vu évolué psychologiquement Pierre-Etienne, l’amour fou qu’il a pour cette femme encore jamais rencontrée mêlé à l’espoir toujours plus grand que cette fois-ci c’est la bonne et ensuite de la toujours plus désagréable déception font que j’ai vraiment eu de la peine pour lui et que j’ai éprouvé de la colère contre Célia. Ce qui est assez fou avec ce livre et cette histoire, c’est la dépendance que peut avoir l’auteur envers cette femme, cela se ressent dans les échanges qu’ils ont entre eux, mais aussi dans les conversations et les relations qu’il peut avoir avec ces proches.

Il y a très peu de personnage dans ce roman, mais on arrive vraiment à bien les cerner dans les différentes discutions qu’il y a tout au fil des pages. Forcément, il y a l’auteur qui plus les jours défilent dans l’attente de rencontrer sa bien-aimée plus devient irascible et par certains moments méchants. Il y a aussi cette fameuse Célia qui moi, m’a donné envie de lui crier dessus de la bousculer, bref de la faire bouger, mais également de lui pardonner et de l’aider car elle a l’air tellement compliquée et fragile. Ensuite, il y a Caroline, l’amie de Pierre-Etienne, seule personne avec son mari à avoir vu Célia et toujours présente pour le soutenir et essayer d’arranger une rencontre entre les deux tourtereaux. Enfin, il y a la sœur de  Pierre-Etienne qui elle ne croit pas du tout en l’existence de Célia et essaye de faire ouvrir les yeux à son frère.

Voilà, avec ce livre, je suis passé par tout un tas d’émotions. C’est un roman qui pose la question jusqu’à où est-on prêt à aller par amour ? Mais surtout, par amour jusqu’à quel point peut-on faire confiance ? Il m’est difficile de conclure cette chronique car je ne veux pas vous gâcher la fin, mais disons que c’est une romance 2.0 du point de vue d’un homme simple qui a cru à sa bonne étoile et qui ne voulant rien regretter a été prêt à faire l’impossible pour la femme dont il était amoureux tout en pardonnant à celle-ci toutes ces choses qui ne sont pas forcément pardonnable quand l’on n’aime pas l’autre personne. C’est également un roman sur des sujets d’actualité.

Je vous conseil vraiment de lire cette duologie et je serais vraiment ravi d’en discuter avec vous ici ou sur Instagram.

Ma note : 08/10

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s