# 41 – Instant Poésie

Bonjour à tous,

J’ai le cœur lourd aujourd’hui, car ce matin, comme trop de fois ces derniers temps, au réveil, j’apprends que l’horreur a encore frappée. Je ne comprends pas que l’on puisse s’en prendre à des innocents, à des enfants, à de simples gens cherchant tout simplement dans leurs quotidiens à ne pas penser à toutes ces horreurs et à profiter de la vie qui contrairement à ces fanatiques, ces rejetons du démon, ces innommables personnes, cette vie qui leur était précieuse. Cette vie que nous devons continuer à célébrer. Cette vie que nous devons tous vivre à 100 %, pour montrer à ces monstres que nous sommes tous toujours là, tous ensemble à continuer à croire que ce n’est pas eux les vainqueurs. Alors continuons à lire, à chanter, à rire, à nous exprimer, enfin bref à vivre pleinement cette vie qui nous est offerte.

Dans cette optique, je compte vous proposer tout de même le poème que j’avais prévu de vous présenter cette semaine. Il s’agit encore une fois, d’un texte de Philippe Souchet, tiré de son recueil La provende des sibylles. Recueil dont je vais bientôt vous parler plus concrètement.

Promesses d’un roman

Vas-y, ouvre !
Laisse-toi tenter …

Ça fait un petit moment que tu me tournes autour,
qu’est-ce que tu attends ?

Je te fais peur ?
Qu’est-ce qu’il y a, je suis trop gros ?
Je présente mal ?

J’ai de la bonne came en magasin,
qu’est-ce que tu recherches ?

De la romance ?
Evidemment, c’est ce qu’elles veulent toutes.
J’en ai.
Mais attention, pas de la guimauve, hein ?
Du lourd, avec des amours impossibles, et tout !

Des mecs sublimes
(et des nanas, à toi de voir),
des quiproquos, des engueulades, des retrouvailles…
Et des happy ends à n’en plus finir.

Je vais te faire rêver,
te faire voir du pays,
te faire grimper au rideau.

Tu veux du suspense, en plus ?
Tu aimes ça, hein ?
J’en ai.
Des frissons ?
Je peux t’en donner aussi.

Je vais t’emmener loin d’ici,
dans des coins inimaginables,
sombres à hurler, féeriques à pleurer,
avec des méchants méchants
et des énigmes introuvables.

Je vais te déstabiliser,
te manipuler,
te faire tourner en bourrique,
te perdre à en devenir folle.

Tu me détesteras pour ça.

Tu m’adoreras pour ça.

Euh non… non,
pas d’apocalypse nucléaire ni de zombies, désolé.
Un crime ou deux peut-être, si besoin,
mais la mort, il n’y a pas que ça dans la vie …

C’est ça, rien qu’une petite histoire
alambiquée juste ce qu’il faut,
mais sacrément bien ficelée,
pour t’aérer la tête,
te faire bronzer les neurones !

Allez, ouvre-moi,
Je vais changer ta vie …

livre

pray london

Publicités

7 réflexions sur “ # 41 – Instant Poésie ”

      1. Ah mais je croyais que c’étaient tes poèmes… lol les chroniques de recueil je ne les lis pas, ou alors faut que ce soient des nouvelles… à la limite! Désolé. Ca se savoure tranquille un poème pour moi, pas besoin d’avis extérieur lol

        Aimé par 1 personne

      2. Donc tu n’écris pas? Dommage! Surtout vu ce que je pense du talent… Un don, on l’a tous… En être conscient et l’exploiter, c’est s’adonner à être soi avec entrain. Ensuite, en faire une réussite, c’est tout simplement géant! 😛

        Aimé par 1 personne

      3. Si tu veux un conseil, ya des moments où moi-même je connais ça. Avant, je posais directement… Et la structure je la trouvais en y revenant, avant d’écrire la suite. Dorénavant, ça vient quand ça vient… Je revois la structure uniquement quand l’inspîration est « morte » ou trop à « demi-teinte », voir quand j’en suis arrivé à la fin d’une étape, pour correction plus complète.
        En gros c’est là que j’en suis pour clôturer l’aventure de mon 1er tome, en songeant de plus en plus à poursuivre avec les suivants (le 2e est déjà lancé en « premiers jets », même si ce n’est qu’un début… il sera en 2 parties… le 3e j’ai seulement synopsis en gros, avec les thèmes généraux définis).
        Me concernant donc, mon prochain article plus perso (car je partage aussi pour mes amis auteurs en reblog) sera une synthèse de mes news sur l’ensemble, concernant la série et les avancées dans mes démarches, réflexions sur mes approches d’écriture.

        BIEN A TOI.

        BenjyL

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s