# 38 – Instant Poésie

Bonjour à tous,

Vous l’aurez remarqué, nous ne sommes pas jeudi, mais ma fin de semaine ayant été chargée, je n’ai pas eu le temps avant aujourd’hui de vous proposer ce rendez-vous.

Cette semaine, j’ai décidé de vous présenter comme texte, la quatrième de couverture du recueil de poèmes de Philippe Souchet, La provende des sibylles, qu’il a eu la gentillesse de m’envoyer pour que je le chronique.

sibylles

J’ai tué douze chevaux à force de courir
Après l’une ou l’autre des gemmes idéales
Qui sauront provoquer tes visions infernales.
J’ai parcouru le monde pour ton bon plaisir,

Pour que, de tes encens aux volutes blafardes,
Ou d’un corbeau ouvert aux entrailles bavardes,
Tes souhaits exaucés, me consentant un mot,
Tu me parles de ceux qui sont partis trop tôt.

Vois donc : j’ai arraché d’un volcan d’Atlantis
L’œil pierreux d’un titan; contemple son iris !
Le soupir de métal aux reflets de lagune
D’un drap lourd de Damas brodé d’or et de lune …

Tu rejettes, blasée, l’une de mes sacoches,
Qui s’ajoute aux trésors à tes pieds amassés.
Que n’ai-je donc pas fait, et que tu me reproches ?
Qu’attends-tu donc de moi si ce n’est pas assez ?

Voilà, j’espère que ce poème vous plaira, pour ma part, j’ai hâte d’en lire davantage et de découvrir l’univers de cet auteur.

Bonne journée à tous !

Publicités

Une réflexion sur “ # 38 – Instant Poésie ”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s