Les épées de glace

les épées de glace

Auteur : Olivier Gay

Genre : Fantasy

Edition : Bragelonne

Titre : Les épées de glace – L’intégrale

Quatrième de couverture :

orsque Deria, fille d’un obscur baron du Nord, est retrouvée assassinée dans la capitale, les plus puissants de l’Empire font tout pour cacher sa mort à son père.
Les deux amis les plus proches de la jeune fille, Shani, sa servante, et Mahlin, un garde du palais, se retrouvent alors mêlés malgré eux à cette conspiration. N’écoutant que leur cœur, ils décident de se rendre dans le Nord annoncer eux-mêmes la nouvelle au mystérieux baron.
Ils n’auraient sans doute jamais entrepris un tel voyage, s’ils avaient su qui était réellement le père de Deria.
Car, désormais, l’Empire va trembler.

Quelques mots sur l’auteur :

Olivier Gay est né en 1979. Reconnu par la critique pour ses romans policiers et jeunesse, il n’en est pas moins un grand lecteur de fantasy et un admirateur inconditionnel de David Gemmel, G.R.R. Martin et Robert Jordan.

Ma chronique :

J’ai découvert ce livre lors du salon InterPol’Art de Reims 2016, durant lequel, j’ai eu la chance d’échanger quelques mots avec cet auteur et par la même, d’avoir une dédicace sur ce magnifique livre. Il est vrai que comme beaucoup de Bragelonne cette couverture est juste sublime.

Je retrouve avec ce roman, mon genre de prédilection, la fantasy. Pour le coup, ici, de l’héroïc fantasy médiévale, sans magie, sorcier ou autre créature fantastique. L’intrigue est relativement simple et reprend des thèmes déjà exploités dans ce genre littéraire. Par contre, la grande force de ce roman, ce sont ses personnages, auxquels nous sommes obligé de nous attachés, même s’il y en a que nous apprécions forcément moins que d’autre. Pour moi ce fut le cas de Mahlin, un garde que j’ai trouvé par moment un peu trop niais.

J’ai vraiment adoré l’ambiance de ce roman, parfois la noirceur des pensées ou des actes des personnages comme Le Boucher ou Shani, une jeune servante qui va voir sa vie basculer suite à une décision liée à l’amour et à l’amitié. Hormis Le Boucher, qui est vraiment l’anti-héros, mais que nous ne pouvons qu’adorer, Shani est la personne que j’ai le plus apprécié, je suis conquis par l’évolution que lui fait prendre l’auteur et par l’obscurité qui va l’envahir suites aux épreuves qu’elles va traverser.

Là où j’en veux à l’auteur, c’est la façon avec laquelle il nous fait super aimer Déria, alors que l’on sait par avance grâce à la quatrième de couverture qu’elle va mourir. Pendant ma lecture, je redoutais de voir ce moment arriver.

Comme j’ai déjà pu l’évoquer sur Instagram, ce roman est vraiment une petite merveille, j’ai retrouvé par moment, l’ambiance de Games Of Thrones, que ce soit dans certains lieux ou chez certains personnages.

Encore une prouesse de l’auteur, l’épilogue, nous avons le fin mot de l’histoire qu’à la toute fin du livre. Pour le coup je suis resté sur le cul, comme on dit …

Vous l’aurez compris, ce livre est pour moi un coup de cœur et je le conseil à tous les amateurs du genre. Par contre, attention, ce n’est pas un roman young adulte ou de la fantasy gentillette et Le Boucher peut vite venir hanter vos rêves.

Ma note : 10/10

coup-de-coeur

Publicités

6 réflexions sur “ Les épées de glace ”

  1. je préfère ne pas lire la chronique mais on attend déjà pas mal parler d’Olivier Gay, content d’apprendre qu’il écrit (aussi) du Fantasy… du coup j’ai quand même partagé, mais quand je suis déjà tenté avant de lire une chronique, je préfère un avis « mitigé » sur lequel me baser avant d’achetter 😉

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s