# 27 – Instant Poésie

Bonjour à tous,

En ce jeudi, je vais vous proposé un joli poème que j’ai découvert ce weekend, il s’agit d’un texte d’un poète français de la Renaissance, Flaminio de Birague. Je ne sais pas ce que vous allez en penser, mais moi je le trouve sublime.

Vous rochers orgueilleux, et vous forêts fidèles

Vous rochers orgueilleux, et vous forêts fidèles
Que je fais retentir de mes chants languissants,
Antres qui répondez à mes tristes accents,
Quand vous oyez le son de mes plaintes mortelles,

Vous monts démesurés, et vous campagnes belles,
Vous ombrages secrets, vous beaux prés verdissants,
Vous déserts écartés, vous tertres verdissants,
Qui êtes sûrs témoins de mes amours rebelles,

Vous nymphes et sylvains, vous faunes et satyres,
Qui écoutez les sons de mes tristes soupirs,
Quand serai-je assuré de quelque paix tranquille ?

Ô que plût-il au ciel qu’un jour je puisse voir
Celle que je ne puis à pitié émouvoir
S’arrêter à songer aux pleurs que je distille ?

d4684768c5294adacdc877bfc21425c6

Publicités

Une réflexion sur « # 27 – Instant Poésie »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s