Kaleb – Saison 1

kaleb

Auteur : Myra Eljundir

Genre : Fantastique

Edition : Robert Laffont

Titre : Kaleb – Saison 1

Quatrième de couverture :

À 19 ans, Kaleb Helgusson se découvre empathe : il se connecte à vos émotions pour vous manipuler. Il vous connaît mieux que vous-mêmes. Et cela le rend irrésistible. Terriblement dangereux. Parce qu’on ne peut s’empêcher de l’aimer. À la folie. À la mort.
Sachez que ce qu’il vous fera, il n’en sera pas désolé. Ce don qu’il tient d’une lignée islandaise millénaire le grise. Même traqué comme une bête, il en veut toujours plus. Jusqu’au jour ou sa propre puissance le dépasse et ou tout bascule… Mais que peut-on contre le volcan qui vient de se réveiller ?

Quelques mots sur l’auteur :

Sous le mystérieux pseudonyme de Myra Eljundir se cache un auteur et scénariste francophone de talent, vivant en Islande.
À l’instar de Kaleb, sa trop grande empathie l’a conduite à s’isoler. Une façon de se protéger, ainsi que ceux qu’elle aime.

Ma chronique :

Comment Kaleb m’est-il tombé dans les mains ? Cela faisait quelques temps que je le voyais tourner sur Livraddict et sur les forums, et je l’ai rajouté du coup sur ma Wish List. Ensuite, j’ai découvert que sous ce pseudonyme se cache Ingrid Desjours, une auteure de thriller psychologique. J’ai lu en fin d’année dernière plusieurs de ces romans que j’ai adorés. Sachant ça, à ma prochaine visite à la Fnac, je l’ai acheté.

Ce roman, nous place du côté du méchant ce qui est plutôt original. Nous avons donc Kaleb, un jeune homme se découvrant un don assez particulier. En effet, il est empathe. Il ressent donc toutes les émotions des personnes qui l’entoure. Et vu qu’il commence tout juste à comprendre ce qu’il lui arrive, il est un peu perdu.

Nous avons plein d’autre personnages, tous très intéressants et très travaillés par l’auteure.  J’adore tous le côté psychologique qui entoure tout le livre. Du coup, nous sommes par moment dans la tête soit de Kaleb, soit des autres protagonistes, ce qui apporte un vrai plus à ce roman.

Il n’y a du côté de l’intrigue rien de très originale, nous avons Kaleb qui possède donc son don et qui ne serais pas le seul à avoir ce type de « pouvoir ». Ils sont recherchés par une organisation secrète qui souhaite soit les embrigader, soit les tuer. Par contre, le côté sympa ce trouve dans le trio qui se forme petit à petit entre Kaleb, le Colonel et sa secrétaire. Cette relation prend forme dans ce tome, mais il y a encore beaucoup de mystère et de questions sur ces trois là.

Sur la couverture, il y a noté « Cette lecture est déconseillée au moins de quinze ans » et effectivement, c’est un livre, même si nous le trouvons dans les rayons jeunesse, qui peut-être par moment très violent, il y a aussi beaucoup de sang et de violence autant par les actes que par les mots.

En tout cas, j’ai bien aimé cette lecture, je lirais bien évidemment la suite de cette saga, mais je n’ai pas non plus été transcendé par ce livre. Je m’attendais à plusieurs évènements, même si pour être franc, sur la fin j’ai été surpris. Une chose particulière, il y a dans ce tome 1, une histoire parallèle qui elle limite m’intéressait plus que l’intrigue principale.

Ma note : 6/10

Publicités

9 réflexions sur “ Kaleb – Saison 1 ”

  1. Tiens je ne savais pas du tout que Myra Eljundir était Ingrid Desjours! J’ai entendu des critiques plutôt mitigée de ce livre et ce que tu en dis semble le confirmer! Du coup, malgré le pitch alléchant, je ne sais pas si je vais le lire.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s